Le vendredi 28 novembre 2008

QuébecÉconomie

Voter pour punir

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Le Conseil de la souveraineté

Il existe donc une tentation énorme de faire un bras d’honneur au processus électoral lui-même. Très malheureusement, ce serait donner raison à Jean Charest. Allons voter pour punir celui-là même qui nous a lancés sur ce mur.

Cette campagne ne devait pas avoir lieu. Le parti libéral trônait à l’Assemblée nationale. L’ADQ n’était que l’ombre d’elle-même. Le PQ était en réorganisation. Personne ne menaçait personne. Le peuple québécois venait de se farcir l’élection fédérale. Il avait suivi avec attention l’élection américaine. Il voulait prendre un peu de distance. Se reposer de la joute partisane. Voir venir un peu. Que non! Charest y a vu une extraordinaire opportunité de profiter de ce temps mort pour se gagner une majorité à même l’écœurement, la désaffection et le cynisme de la population.

Voilà pourquoi, dès son lancement, cette campagne a piqué du nez. Et elle n’a jamais levé car l’enjeu identifié par celui-là même qui l’a déclenchée est hors de portée. Personne ne croit que c’est une province qui peut venir à bout d’une crise de l’ordre de celle qu’on nous annonce. Où sont les leviers? Où sont les ressources? Qui gèrent les relations? Quels sont les forums? Qui y participent?

Le Québec est loin de ce trafic comme le sont toutes les provinces du Canada ou du monde. La régulation internationale est affaire de pays comme l’est la conduite des affaires économiques dans des contextes de graves tourmentes nationales. Et curieusement le gouvernement du pays auquel le Québec appartient vient de préciser que dans la gestion de cette crise il ne se passerait rien avant l’annonce du budget.

Au Québec, le temps d’une campagne « provinciale », les politiciens libéraux font semblant de s’exciter sur l’économie. Le peuple a la conviction intime qu’on rit de lui. Parce que c’est dans un pays, le Canada, que les choses sérieuses se passent. Parce qu’en plus, dans ce pays, ça se passera uniquement dans trois mois. Et qu’en bout de ligne, ça se passera en fonction de ses intérêts économiques. Le reste c’est de la “broue”. « Cessez de nous écœurer ».

Il existe donc une tentation énorme de faire un bras d’honneur au processus électoral lui-même. Très malheureusement, ce serait donner raison à Jean Charest. Il ne le faut pas. Résistons. Levons-nous. Et allons voter pour punir celui-là même qui nous a lancés sur ce mur.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Gérald Larose

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 51 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 372 a été rédigé par Le Conseil de la souveraineté il y a 11 ans et 0 mois, le vendredi 28 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Campagne électorale québécoise 2008, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Commission Charbonneau: Line Beauchamp et Pierre Bibeau au 357C La population du Québec doit aujourd'hui s'attendre à entendre Line Beauchamp à la Commission Charbonneau. Enfin, on sait déjà ce [...]

2008: Les conservateurs ont présenté un énoncé idéologique Ce que les conservateurs nous présentent, ce n’est pas un énoncé économique, mais un énoncé idéologique. Or, cette idéologie les [...]

2008: Énoncé économique du fédéral: tous les efforts de Charest anéantis! La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a réagi vivement à l’énoncé économique du gouvernement fédéral déposé hier. Elle dénonce [...]

2008: Réaction du Bloc Québécois suite au débat des chefs au Québec Chère Pauline, Réunis en caucus en ce lendemain de débat, nous tous, députées et députés du Bloc Québécois, voulons vous féliciter [...]

2008: Problèmes d’hébergement Vous avez sûrement remarqué ces derniers jours qu'Amériquébec a été hors ligne un certain temps, et que la vitesse de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages