Le samedi 28 avril 2012

QuébecPolitique

Fourmilière libérale: la pauvre reine Beauchamp

Ça fourmillerait pas mal dans le caucus du PLQ et Charest ne saurait plus où il s'en va dans ce conflit complexe

Par Sylvain

On a quand même l’impression, depuis 2003, de faire face à un parti dans lequel les opinions divergentes ne sont pas les bienvenues et que chaque député doit agir comme une Formicidae, pour le bien de la colonie et de leur establishment sous-terrain.

Dans un article de La Presse1 de ce matin 28 avril écrit par Denis Lessard, on apprend que le Parti libéral du Québec (PLQ) n’est pas à l’abri des opinions divergentes au sein de son caucus. On a quand même l’impression, depuis 2003, de faire face à un parti dans lequel les opinions divergentes ne sont pas les bienvenues et que chaque député doit agir comme une Formicidae, pour le bien de la colonie et de leur establishment sous-terrain.

Effectivement, les fourmis2 “attaquent et se défendent en mordant”. On a bien vu le premier ministre vendredi dernier, se défendant avec des mots comme “grotesque” et “ignoble” puis en traitant une journaliste comme une enfant de la petite école. Ira-t-il en élection ou non?

Dans une colonie de fourmis, comme au PLQ, on dit que le “comportement global” n’est pas programmé chez les individus. Par exemple, une “fourmi seule n’a pas l’intelligence nécessaire pour choisir le plus court chemin dans un environnement complexe.” Charest croit être différent des autres fourmis, mais il se fera un jour ou l’autre écraser en élections.

Il faut le dire, le caucus libéral est devenu un environnement complexe avec le conflit étudiant. Depuis 11 semaines, on n’a pas beaucoup entendu fourmiller, donc on a pu croire que tout allait pour le mieux au royaume libéral, alors que la petite reine Beauchamp avait l’air de tout bien diriger. Mais diriger vers où? Ah oui, vers un conflit de plus en plus complexe.

Et donc, c’est confirmé, ça fourmillerait pas mal au caucus libéral:

Les députés de Montréal, très inquiets des débordements de violence, ont presque unanimement exhorté Jean Charest à mettre de l’eau dans son vin. Au même moment, les élus des régions, ceux de Québec en particulier, prônaient la ligne dure devant les «enfants gâtés». […]Pour les députés des régions, même l’étalement de la hausse sur sept ans au lieu de cinq paraissait un recul. Tôt vendredi, tous ont été convoqués en téléconférence pour s’assurer que les violons seraient accordés pour la fin de semaine.

Ainsi, je me demande bien ce que vont en penser les étudiants en grève de savoir qu’au caucus libéral, pendant qu’on leur faisait miroiter des négociations, on les traitait “d’enfants gâtés”. De plus, on apprend que Line Beauchamp “était disposée dès le début à marcher sur la peinture qu’on lui avait demandé de répandre. Cela fait un mois qu’elle est prête à jeter du lest”, sauf que du côté de Jean Charest on a voulu demeurer ferme. Bref, la pauvre petite reine Beauchamp tentait de faire son chemin avec Jean Charest sur le dos. Mais il n’y avait pas que Charest. Certains députés libéraux trouvent même que la hausse de la hausse serait “un recul”. Donc, la reine Beauchamp doit trouver la tâche bien difficile d’avoir Charest et les autres députés “droit-devant” puisqu’elle aurait voulu prendre une autre direction et cesser de creuser vers un environnement encore plus complexe. Elle a sûrement songé à se délester d’eux, ou peut-être même se délester elle-même de son poste de ministre. Mais Jean Charest a été gentil vendredi, il faut l’avouer, il est sorti de son mutisme pour “mordre” un peu.

En terminant, concernant les fourmis, il semblerait que certaines espèces forment des “colonies de colonies”. Il ne faut pas se leurrer, le PLQ est une colonie au Québec de la colonie d’Ottawa, et la Reine, elle, est en Angleterre. Les Québécoises et les Québécois forment eux mêmes une colonie pour le PLQ, lesquels travaillent pour enrichir la colonie oligarchique. Un jour, les Québécoises et les Québécois vont en avoir marre. Charest fait le pari que la population du Québec va se ranger derrière sa colonie et mater la révolte des étudiants, mais il se trompe. La population va plutôt choisir d’ensevelir les “réseaux sous-terrains” du PLQ aux prochaines élections. Un peuple uni ne sera jamais vaincu, et c’est comme ça que ça se passe aussi dans le monde des fourmis.

  1. Droits de scolarité: le caucus libéral divisé []
  2. Wikipédia: Formicidae []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Sylvain

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 656 a été rédigé par Sylvain il y a 5 ans et 3 mois, le samedi 28 avril 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Grève étudiante: y’a du monde en maudit Hier, je bouillais, je tremblais, j'étais en furie contre Jean Charest et Line Beauchamp. Je détestais leur arrogance, leur mépris, [...]

2012: Conflit étudiant: une solution possible et plausible Il y a impasse en ce moment. Le gouvernement Charest a fait une offre "globale" vendredi midi qui ne sera [...]

2010: Lancement du Mouvement des cégépiens pour le français Le Mouvement Montréal français et plus d’une dizaine de regroupements de jeunes nationalistes (( Mouvement des cégépiens pour le français Forum [...]

2010: Un gain important pour les travailleurs de l’industrie forestière Le projet de loi C-429 du Bloc Québécois, déposé par le député de Manicouagan, Gérard Asselin, a franchi une nouvelle [...]

2010: La négligence du gouvernement menace de paralyser des services essentiels La porte-parole du Bloc Québécois en matière de comptes publics et députée de Vaudreuil—Soulanges, Meili Faille, s'inquiète de la négligence [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages