Le dimanche 17 juillet 2011

Québec

Affaire Air Canada: “les anglais auraient dû exterminer les français”…

Le monde regarde le "pays des droits humains" avec dédain

CanadaL'état de la langue française ]

Par AmériQuébec

Un couple d’Ottawa a poursuivi Air Canada pour ne pas avoir été servi en français. La Cour a tranché en sa faveur. Depuis, un torrent de racisme et de xénophobie déferle sur le pays des droits humains et de la démocratie qu’est le plus meilleur pays du monde, le Canada. Le love-in hate-in, version 2011! Et dire qu’on accuse les anti-monarchistes de faire honte au Québec!

La Cour fédérale a jugé que la compagnie Air Canada ne respectait pas les droits linguistiques du Canada. Cette dernière a été incapable d’offrir un service en français à ses clients, et Air Canada est soumise à la loi sur les langues officielles. En conséquence, elle a dû verser 12 000$ en compensation à un couple d’Ottawa.

Si on analyse un peu ce jugement, tout est relativement simple et s’explique. Air Canada était de propriété fédérale (comme Postes Canada l’est actuellement) jusqu’en 1989, année où cette dernière fut privatisée. À cause de la loi sur le bilinguisme officiel au Canada, Air Canada était soumise à offrir un service bilingue à ses clients avant même d’être privatisée, puisqu’elle relevait du gouvernement fédéral. Une fois privatisée, Air Canada demeure tout de même soumise à la loi. Cette loi implique qu’elle a l’obligation d’offrir un service en français si plus de 5% de ses clients sur un vol sont habituellement francophones.

Bref, la Cour a tranché et elle a donné raison au couple d’Ottawa.

Au Québec, cette décision serait demeurée pratiquement inaperçue puisque c’est d’une évidence pour les francophones. Déjà, à Montréal, il faut parfois se battre pour être servi en français, alors une décision juridique en faveur de la langue française est toujours la bienvenue. Sauf que le Canada anglais a dépassé le stade de la réaction. Dans les médias anglophones, on assiste à une démonstration naturelle de haine versée sur les francophones.

Pourtant, c’est un jugement banal en soit (si on compare cela à la saga du procès de Guy Turcotte), et dont l’issue n’est même pas une surprise (Air Canada était dans le tort, elle doit dédommager, point final). Au niveau du droit, on ne fait qu’appliquer un règlement. Le fait que les canadiens capotent ne peut venir autrement que par la décision en faveur de la langue française et que visiblement ils accumulent une haine sur le dos des francophones sans doute inconsciemment.

En effet, si on peut dire ici que les médias ne nous servent pas au Québec, alors imaginez au Canada anglais! De notre côté, les médias québécois nous inondent année après année des mêmes débilités au sujet de la canicule, qu’il fait chaud et qu’il faut boire beaucoup d’eau, ou que le trafic est important. La plupart des autres actualités, à moins d’être scandaleusement alléchantes, ne passent pas dans le radar de nos médias. Les sondages démontrent que les Québécois sont majoritairement en accord avec ce jugement. C’est un peu pour ça qu’au Québec, n’eut été de la réaction du Canada anglais, on n’aurait pas vraiment entendu parler de cette nouvelle, les médias d’ici n’y voyant là rien de bien payant comme nouvelle.

Mais chez les “anglais”, c’est le scandale! Quand la haine provient des médias et des journalistes, comment voulez-vous que la population ne suive pas? Et il suffit de lire les commentaires pour voir comment ce n’est que de la haine accumulée envers les Québécois et pour se convaincre de la présence d’un fond de racisme apparent et pas du tout dissimulé chez nos voisins anglais. On peut lire parmi les milliers de commentaires en anglais (soigneusement traduits en français) qui passent de la haine à l’ignorance:

  • un québécois bilingue profite de l’argent de mes taxes;
  • cet argent aurait dû aller à un centre de femmes battues et non à un francophone;
  • il faudrait retourner sur les plaines d’Abraham pour régler ça une fois pour toute;
  • il est bilingue, la Cour n’aurait jamais dû lui donner raison;
  • les Québécois sont des poires à lavement  (douchebags);
  • s’il avait été unilingue français, ça aurait peut-être été compréhensible, mais il est bilingue donc c’est une poire à lavement;
  • ce trou de cul parle couramment l’anglais, prends ton français et crisse-toi le dans le cul;
  • les francophones et les asiatiques devraient apprendre à parler anglais;
  • ne voyagez pas au Québec, faites comme nous, contournez par l’État de New York pour vous rendre dans les maritimes;
  • quand on est WASP (White Anglo Saxon Protestant) dans ce pays, n’importe quelle poire à lavement (douchebag) se met dans votre chemin;
  • j’aurais dû poursuivre les asiatiques qui ne peuvent me parler en anglais dans le chinatown de Vancouver dans ce cas;
  • gang de connards, retournez en France.. ah mais eux non plus ne veulent plus de vous.. séparez-vous, vous sucez le jus du Canada;
  • j’ai déjà mangé dans un restaurant au Québec et il était impossible de commander en anglais.. on aurait dû poursuivre le restaurant;
  • le Canada a payé pour Hydro-Québec;
  • les Anglais auraient dû exterminer les français sur les plaines d’Abraham;
  • allons tous au Québec, exigeons un service en anglais et poursuivons ces poires à lavement;
  • si seulement les anglais avaient terminé la job à l’époque, le Canada serait aujourd’hui entièrement anglophone;
  • dorénavant je dépenserai mes dollars en Ontario [N.B.: la poursuite provient d’un couple originaire.. d’ONTARIO!] au lieu du Québec. C’est le temps que nous et notre gouvernement arrêtent d’embrasser le cul du Québec.

Est-ce que j’ai besoin de rappeler que le couple est originaire d’Ottawa et que par conséquent, le Québec n’a rien à voir avec cette histoire? Que la loi sur les langues officielles relève du Canada et du fantasme de Trudeau et non des Québécois et encore moins des indépendantistes? Que Air Canada ne paie pas cette amende avec les taxes des contribuables? Et qu’un restaurant au Québec n’est pas soumis à la loi sur les langues officielles comme peut l’être Air Canada? Et faut-il souligner le fait que pour les Canadiens anglais, aussitôt qu’un francophone s’assimile suffisamment en devenant bilingue, on devrait lui retirer ses droits linguistiques? Et que dire de cette haine progressive qui commence à apparaître envers les immigrants asiatiques. Les limites du multiculturalisme sont-elles atteintes au Canada?

Dans tous les cas, n’importe quel journal crédible aurait fermé les commentaires et même supprimé le tout étant donné toute la haine engendrée envers ceux à qui ils sont venu faire un love-in il y a 16 ans. Pourtant, les médias anglophones n’ont pas ce sens de l’éthique. Le Globe and Mail n’a pas cette gêne de perpétuer un cirque de haine en public devant le reste du monde. Pas plus que le Toronto Sun et les autres d’ailleurs.

Dans un article de Canoe, on peut lire le comble : «En tant que Canadien francophone, je voudrais remercier monsieur Thibodeau [de] nous avoir embarrassés et d’avoir donné une mauvaise image des Canadiens francophones, une fois de plus». Cela signifie deux choses: la première, c’est que le colonialisme et l’assimilation sont beaucoup plus puissants au Canada qu’au Québec, malgré ce qu’on pourrait croire. Et qu’ensuite, les Canadiens français sont habitués de se faire vomir dessus par les anglais, et ils préfèrent se la fermer plutôt que de faire valoir leurs droits et se retrouver “embarrassés” dans des torrents de haine.

Depuis longtemps, les fédéralistes ne cessent de nous dire que l’indépendance du Québec, c’est la fermeture sur le monde et que le Canada, c’est l’ouverture. Avec cette démonstration de haine dévoilée publiquement devant le monde entier, la preuve est faite que c’est l’inverse qui se rapproche de la vérité: le Canada, c’est la fermeture sur les autres, et surtout, la fermeture sur les francophones et les Québécois.

Depuis des années, les fédéralistes ne cessent de tenter d’accoler aux Québécois des étiquettes de racistes et de xénophobes, alors que les Québécois ne demandent qu’à exister en paix. Rares sont les gens qui ont une réelle hargne envers les canadiens anglais, malgré le vol du pays en 1995. Pour les anglophones, y’a pas de gêne à nous haïr, à en lire les plus de 3000 commentaires qu’on peut voir un peu partout sur la toile. Il faut cesser de se faire culpabiliser de vouloir quitter le Canada et de souhaiter de ne plus être associé à ce pays raciste qu’est le Canada. Le grand pays des droits humains, c’est une supercherie. C’est fini la culpabilisation au Québec.

En nous obligeant à rester au Canada, les fédéralistes nous invitaient à travailler pour que les francophones fassent leur place dans l’État canadien. Hé bien, c’est exactement ce qu’ils font! Et regardez comment ça dérange! Encore une fois, un Québec indépendant aurait évité cette démonstration de haine pathétique du Canada envers le Québec et le fait français, et on aurait droit au respect qu’on mérite.

D’ici là, j’invite tous les francophones et les Québécois à faire comme M. Michel Thibodeau a fait avec Air Canada. Et faisons comme les fédéralistes nous invitent à faire: prenons notre place en faisant valoir nos droits. Bientôt, les Québécois et les Canadiens constateront d’eux-même que la cohabitation forcée est néfaste pour les deux nations. Ceci étant dit, si on commençait par dénoncer et porter plainte contre le Globe and Mail pour son manque d’éthique alors qu’il publie 2000 commentaires à nature haineuse qui feraient frémir si entendus dans certains pays du monde?

Vous êtes bienvenus à nous partager les perles d’amour que vous aurez trouvé sur les médias anglophones. Puisque c’est public…

N.B.: Chers amis anglais, le “douchebag” (poire à lavement), c’est peut-être un peu sur-utilisé?

24 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Réjean Le 18 juillet 2011 à 1h01

    La récente élection fédérale, ses résultats au Québec et le renforcement de la position conservatrice au canada anglais ne sont pas étrangers aux nombreux commentaires racistes principalement envers les Québécois.

    – PARENTHÈSE –

    Il est cependant remarquable,comme vous le citez, que ce racisme tendant à la discrimination vise aussi toute personne ne parlant pas l’anglais dans ce petit monde de frustrés non-Anglais mais anglicisés et, pour plusieurs, réfugiés en Ontario. Je m’explique:

    Il serait pour moi sans surprise d’apprendre que les commentaires mentionnant le fameux «douchebag» viennent tous du même anglicisé, probablement d’un ex-Québécois de langue maternelle française archi-fédéraliste insatisfait des résultats des dernières élections canadiennes et qui vit au Québec!

    Il y a malheureusement des gens de ce type dans mon entourage immédiat. Hé! oui, en 2011 il y a toujours des racistes qui s’ignorent et qui lancent parfois de tels insanités en croyant avoir raison. Ces gens se croient peut-être les seuls à exister sur la terre entière?

    Mais jusqu’à ce jour j’en suis venu à la conclusion que ce type de personne n’a de toute évidence aucune logique comme le dit l’expression «C’est pas une lumière!». Cependant, les détenteurs de certains pouvoirs sont souvent de ce type et c’est là un danger extrême.

    C’est généralement leur vécu qui parle et celui-ci est fait d’une accumulation de frustrations causées par des problèmes accumulés. Comment régler ses problèmes quand on se contente de les occulter à la place?

    J’ai beau être moi-même de descendance directe des premiers français venus peupler la Nouvelle-France, je refuse d’endosser de tel propos discriminatoires envers les asiatiques ou autres nationalités.

    Les Québécois de langue française doivent s’affirmer encore plus maintenant mais aussi s’entraider et aider ces personnes à réaliser qu’ils ont eux aussi le droit d’exister en tant que parlants français en Amérique et le droit de proclamer l’indépendance du Québec.

    – FIN DE PARENTHÈSE –

    Vous avez eu raison de rédiger votre article parce que le plus important est bien de dénoncer le laxisme de certains médias anglophones fédéralistes à outrance face à ce genre de commentaires.

    Il est évident qu’on relance le débat sur le bilinguisme dans «le plus meilleur Pays au monde» de Trudeau, Chrétien et cie. dans le but très clair de forcer l’anglicisation au canada.

    Parce qu’il est inutile d’être sorcier pour connaître la réaction des Québécois face à ce type d’insultes, plusieurs préfèrent donner raisons aux pro-anglais. Mais il est non seulement question de la langue – c’est purement de la discrimination raciale – il y va aussi du bien-être des Québécois dans un futur très proche.

    Au début des années 1960 il était déjà temps d’agir en proclamant l’indépendance du Québec.

    Les Québécois possèdent à présent la maturité et toutes les forces nécessaires pour gérer leur territoire, sauf une chose: la volonté associée au pouvoir en place.

    Nous n’avons pas besoin de la souveraineté, de ces fausses promesses et de ces référendums anti-démocratiques dont nous parlent les partis politiques vedettes tous – sans exception – vendus au fédéralisme.

    De plus, un programme politique ne doit tracer que les grandes lignes du projet parce que personne ne peut s’y retrouver dans un programme de trois cents pages, pas même ceux qui propose ce type de programme qui se perd dans ses contradictions. Les élections servent justement à régler les problèmes des gouvernements qui gèrent mal leur Pays.

    La Nation Québécoise a besoin de l’indépendance politique, territoriale et linguistique en français. C’est tout ce que doit proposer un vrai parti indépendantiste démocratique aux peuple Québécois.

    J’ose toujours y croire et répéter qu’il est grandement temps de faire de toute urgence du Québec le Pays de langue française en Amérique.

    Cela est possible!
    Cela est réalisable!
    Cela doit se réaliser!

  2. 2 Jean Paul Tellier Le 18 juillet 2011 à 6h10

    Ce serait plus cool,plus le fun,plus vivable heureux si tout le Québec s’assimilait à l’anglais.Fini le séparatisme.Vive le fédéralisme libre.

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2011/06/30/ce-nest-pas-normal-6930.qc#comment-33477

  3. 3 Bruno Racette Le 18 juillet 2011 à 6h40

    Texte très pertinent mais comme il n’est signé que d’un pseudonyme il perd toute sa valeur. Faut avoir le courage d’assumer ses écrits monsieur Dave. Comme je ne sais pas qui l’a pondu je garde ma réflexion pour moi.

  4. 4 Fanfan la Tulipe Le 18 juillet 2011 à 7h20

    Je vois ça d’un peu loin, puisque d’outre-Atlantique.

    Pourtant, je dis “merde au roi d’Angleterre, qui nous a déclaré la guerre”…
    …et qui nous pompe l’air avec son idiome qui prend des airs d’impérialisme.

    Quant aux godons qui ont brûlé Jeanne, il n’ont guère changé depuis, dans leur morgue hautaine.

    (text guaranteed genuine french)

  5. 5 Michel Laurence Le 18 juillet 2011 à 8h37

    Nous devons envahir les blogues du Canada anglais pour obtenir que nos voisins expriment clairement dans la rue leur authentique haine des Québécois. Mettons-les au défi de piétiner et brûler notre drapeau dans la rue. Provoquons un événement qui forcera le rassemblement de tous les indépendantistes. Mon commentaire sur le Globe and mail : You would’nt dare to go in the streets and burn the Quebec flag ou walk on it ! Come on. Be courageous ! Go in the streets and cry out loud your hate for the francos et the Quebecers.

  6. 6 Fred Le 18 juillet 2011 à 10h22

    J’en reviens pas de constater que la plupart des séparatismes sont carrément des extrémistes … C’est une honte pour la nation québécoise!!!

  7. 7 Dave Le 18 juillet 2011 à 11h39

    M. Racette, il ne s’agit pas d’un pseudonyme mais de mon prénom et je ne me cache pas 😉 Je suis le propriétaire de ce site et vous pouvez aussi m’appeler M. Lavoie 😉

  8. 8 Dave Le 18 juillet 2011 à 11h41

    Fred, je suppose que tu voulais parler des séparatistes canadiens? Parce que ce sont eux qui parlent d’extermination, en accusant les québécois alors qu’on parle ici d’ontariens!

    Il faudrait lire le texte avant de commenter 😉 À moins que tu approuves implicitement le nettoyage ethnique proposé par les gentils canadiens!

  9. 9 Jean Paul Tellier Le 18 juillet 2011 à 12h56

    Au Québec,la rue et la population sont mortes linguistiquement. Les autochtones sont plus actifs que les francophones font défendre leur culture.

    Des francophones sont plus fières de la culture américaine que la leur propre.Ils aiment renier leur culture pour lécher un gros cul anglais,colonisateur/dictateur mondial.

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2011/06/30/ce-nest-pas-normal-6930.qc#comment-33622

  10. 10 genevieve Le 18 juillet 2011 à 15h44

    Je ne croyais pas qu’un tel débat pouvait encore avoir lieu de nos jours. Vivement le fait que M. Thibodeau se soit tenu debout! Je constate que la plupart des Anglais croient que si l’on veut conserver notre langue française, et la défendre, ça fait de nous de méchants séparatistes et extrémistes. Dommage. À lire leurs commentaires ou plutôt leurs insultes, on voit bien que ça les affecte beaucoup plus que nous. Peuvent bien acclamer le couple princier quand ils débarquent au Canada…s’ils trouvaient que payer 12 000$ ( aucunement de nos poches de contribuables) était de l’Argent perdu…et bien je leur rappelle que la visite de la royauté…ça c’était de l’argent gaspillé ( de nos poches de contribuables)! Cessez de juger les gens qui défendent leurs droits, et commencez à faire de même! Sans rancune d’ailleurs!!!

  11. 11 Jean Paul Tellier Le 18 juillet 2011 à 17h19

    Les études prévisionnelles de Statistiques Canada indiquent une tendance lourde vers le déclin de la proportion de francophones non anglicisés de la population à Montréal et dans l’ensemble du Québec.

    Le 3 juin 2009 à Ottawa, les libéraux,les conservateurs,le NPD ont refusé d’effacer le vide juridique qui permet aux entreprises sous juridiction fédérale (télécommunication et radiodiffusion, secteur bancaire, transport interprovincial et aérien) de faire fi de la Charte de la langue française en ce qui a trait à la langue de travail, à la raison sociale.

    Aux yeux des chefs fédéraux, la nation québécoise n’est pas importante.Ils étaient absents à ce vote, le projet de loi du Bloc,la loi C-307, visant à faire respecter la loi 101 partout au Québec.Pour eux, c’est NON au français au Québec.

    Suggestion de lecture
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/03/24/le-declin-du-francais-dans-la-region-de-montreal-3264.qc

  12. 12 Jean Paul Tellier Le 18 juillet 2011 à 21h15

    Avoir la passion de faire ça. La liberté de choix,vivre en géants ou mourir en nains.

    Voter pour une majorité de canditats indépendantistes qui feront arriver le pays Québec,après les prochaines élections,au plus tard en 2013.

    Le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest sont les seules législatures canadiennes où les gouvernements fonctionnent selon un modèle consensuel. Il n’y a aucun parti politique, et ce sont les membres élus du Parlement qui choisissent entre eux le premier ministre et les membres du Cabinet.

    Voyager et lire le Québec http://bit.ly/lerEm0

  13. 13 Pascal Le 18 juillet 2011 à 22h05

    où est-ce que je signe pour porter plainte contre le Globe and Mail…et je dois dire que je suis d’accord avec les suggestions de Michel Laurence, cela pourrait en réveiller plus d’un. Servons-nous des média…(puisqu’il semblerait, selon mes observations, que le peuple québecois ne voient que ce qui ce passe a la “TIVI”…)

  14. 14 frederic mercier Le 18 juillet 2011 à 23h37

    Est-ce que personne ne porte jamais plainte contre ces torchons de propagande haineuse au Conseil de presse?
    Il y en a un en Ontario que je sache.

  15. 15 Baudry Le 19 juillet 2011 à 10h06

    Mes très chers cousins, La Butte Montmartre est de tout cœur avec vous !

  16. 16 Maxime Nicolas Le 19 juillet 2011 à 10h09

    Etant français d’origine, et ayant vécu plusieurs mois en Alberta, je confirme bien qu’Air Canada ne propose absolument pas ses services en français lors des vols. J’ai effectué plusieurs vols, notamment entre Vancouver et Edmonton, ou encore Calgary et Ottawa, et à aucun moment je n’ai entendu un personnel de bord prononcer ne serait -ce qu’un mot de français, hormis les règles de sécurité et d’usage. Bref, ceci est mon point de vue sur la situation d’Air Canada et de son non-respect de la loi fédérale sur le bilinguisme.

    Autre point que je souhaite aborder, c’est bel et bien le multiculturalisme au Canada, et cette éternelle gueguerre entre franchouillards et férus de la langue de shakespeare. Il est incroyable de voir, pour un français de souche, et de constater à ses propres dépends, qu’un malheureux accent français glissé lors d’une conversation, où au A&W du coin rende tout de suite la discussion tendue, avec un sensiblement méprisant “Oh… You’re from Quebec?”. Et non mon pote, j’suis français, et je paie pour le même service que les anglophones. Sauf que le service était bien plus médiocre… Au point de retrouver un crachat dans mon Root Beer. Sympa les anglophones.

    Etant originaire du nord de la france, je peux vous dire que la situation chez nos chers voisins belges (entre flamads & wallons) est la même, si ce n’est pire (Ne vous plaignez pas, ils n’ont plus de gouvernement depuis plus d’un an, eux!), et d’un point de vue extérieur, toutes ces disputes interculturelles et linguistiques sont purement ridicules. De la part des anglophones particulièrement, dont l’étroitesse d’esprit n’a d’égal que la superficie de la Saskatchewan. Et des francophones, qui ne font pas d’effort non plus pour se mettre à l’anglais (et malheureusement j’en ai vu une paire lors de mon séjour outre-atlantique…)

    Mais d’ici, il est bien évident que les francophones sont lésés dans ce si grand et beau pays qui est le vôtre, et qui sait si bien accueillir les petits français que nous sommes.

  17. 17 Réjean Le 20 juillet 2011 à 1h28

    Cher cousin Maxime,

    Je vous offre d’avance mes excuses si jamais j’ai mal compris le sens de votre comparaison entre les francophones du canada et les Belges.

    Cependant en citant les disputes interculturelles et linguistiques, vous citez aussi des francophones qui ne font pas d’effort pour se mettre à l’anglais. Là vous venez me chercher, je m’explique:

    Je me demande pourquoi vous ne citez pas que non seulement les anglais du canada sont étroits d’esprit mais que pour la majorité (90% ou plus) ils refusent de parler le français par pur racisme.

    De plus, au gouvernement fédéral c’est délibérément qu’on ravive présentement la discussion sur le bilinguisme afin de l’exclure de la cour suprême du canada pour en faire une cour de justice unilingue anglaise: ALLÔ! le bilinguisme.

    Compte tenu de tout le mépris des anglais canadiens envers les Québécois, pourquoi faudrait-il que les francophones du Québec fassent ENCORE l’effort de parler cette langue de monarchiques et de fascistes qui ne font que forcer des Nations entières à se soumettre à leurs seules volontés???

    Si votre emploi ne vous y contraint pas, pourquoi parler l’anglais? Pourquoi pas une autre langue rien que pour les embêter ces anglais du canada? Le fait de parler plusieurs langues est bien, mais personnel à chaque individu.

    ET n’oubliez pas, au canada on ne dit pas «ce si grand et beau Pays», non non non, au canada il faut dire «le plus meilleur Pays au monde» – citation de notre ex-premier ministre candadien Jean Chrétien – quel bel exemple de français parlé par quelqu’un qui se dit binlingue!

    Ce personnage politique qui s’est enrichi en usant de passes-droits est vendu au fédéralisme pour cette seule raison. Ce fédéralisme qui, depuis sa création par les britanniques, est imposé par la force à ma Nation Québécoise de langue française et, à ce que je sache, encore d’origine française pour la majorité.

    Vous ne semblez pas vraiment bien réaliser ni la situation sociale actuelle au Québec ni le sort présentement réservé à ma Nation qui se bat depuis l’époque de la Nouvelle-France: 1) contre les efforts des anglais pour nous maintenir dans la pauvreté et tenter de nous éliminer, et 2)qui se bat aussi pour exister dans sa langue maternelle: le français.

    Mais bien sûr, ailleurs qu’au Québec on ne vous en fera jamais mention! L’Histoire du Québec est pourtant bien réelle et associée à l’Histoire de la France, votre Pays d’origine aussi.

    Il n’est pas uniquement question d’assimilation, c’est un appauvrissement majeur qui nous pend au nez, c’est à dire devenir les pauvres et dépendants du canada avec toute la discrimination que vous avez vous-même vécu et dont vous avez senti les effets hors Québec uniquement parce que vous parlez le français. Alors imaginez ce que ce peut être pour les Québécois!

    Je peux comprendre que pour vous le fait de parler l’anglais puisse vous rendre fier de vous même, grand bien vous fasse, mais quand il s’agit du mauvais sort réservé à ma Nation – donc à moi-même – je ne peux accepter de ne comparer cela qu’à une simple dispute de culture ou de langue parce que de toute évidence au Québec cela dépasse la portée de ces petitesses là.

    Coyez bien que, quelque part, je suis désolé de répondre ainsi à votre commentaire mais il est pour moi hors de question désormais que j’accepte la moindre critique concernant le bilinguisme des Québécois qui EUX ont toujours été forcés de parler cette langue de dominés qu’est l’anglais.

    Un mouvement de Québécois indépendantistes est présentement en action et j’ose croire que nous parviendons cette fois à élire un vrai parti indépendantiste québécois pour notre bien être et pour concrétiser dans le plus bref délais notre Pays de langue française qu’est le Québec.

    Venez donc plutôt visiter le Québec!

  18. 18 rav Le 22 juillet 2011 à 10h26

    Vive le québec libre ! Débarassez-vous de ces anglais qui nous empoisonent la vie depuis des siècles…
    Vous devriez en avoir marre de ne pas vous faire respecter, d’être trainer dans la boue du fait que vous parlez français…

    Allez tous voter pour l’indépendance du québec, la France est derrière vous !

    Vive le québec libre

  19. 19 Jean Reviens-pas Le 29 juillet 2011 à 15h52

    Je suis tombé sur ce cas de la cour fédéral aujourd’hui. Le gars a recu 3000$ parce qu’on lui a demandé de parlé francais au travail:
    ] Le 30 octobre 1996, le juge Pinard a ordonné au DRHC de verser au demandeur la somme de 3 000 $ en dommages-intérêts et de lui écrire une lettre d’excuse. Le demandeur a interjeté appel de cette décision devant la Cour d’appel fédérale en ce qui concerne le montant des dommages-intérêts accordés. L’appel n’a pas encore été entendu.

    http://decisions.fct-cf.gc.ca/fr/1998/t-909-97_6949/t-909-97.html

  20. 20 Gael Ghiringhelli Le 8 août 2011 à 0h42

    Et bien et bien … entre tristesse et rage, tenter de modérer ses propos est bien pénible tache …

    Pour me présenter je suis aussi un expatrié français depuis plus d’un an et qui découvre les rouages de l’opression mais cela ne me “surprend” guere …

    J’ai fait 6000 kms pour vivre de ma passion, la reconstitution historique période Nouvelle France

    A quoi ça sert me diriez vous … je répondrais avec humour “honorer la petite phrase sur vos plaques de chars que vous semblez pour la plupart ignorer “Je me souviens” ”

    Vous souvenez vous de quoi ?! Moi, un français, me surprend à donner des cours d’histoires, à expliquer des actes héroiques comme D’Iberville (non ce n’est pas une simple rue de Montréal et d’autres villes), il a combattu fierement comme tant d’autres, des centaines, des héros !
    Je me surprend à expliquer les raisons de l’abandon de la France, son hypocrisie et le dédain qu’elle vous a toujours témoigné, son peuple ? non, ses dirigeants, son ancienne monarchie et aujourd’hui ? Pour beaucoup de français, le québec est le pays du sirop d’érable, du froid et des caribous, voilà pourquoi on viens si nombreux chez vous : parcequ’en plus d’etre ignorant, on ne vaut pas mieux que les anglophonnes du canada !

    Mais pas tous, comme partout, mais les majorités sont dictés par les médias, qui eux meme dirigés par la politique, coïncidence ? non

    “Je me souviens” … vous décriez le patriotisme américain, mais eux ce sont battus pour avoir leur pays, c’est aujourd’hui contestable pour le mépris qu’ils tournent vers le reste du monde, mais pourquoi ne pourriez vous pas etre fiers ? qu’est ce qui vous en empeche ? qu’on vous enleves vos McDonald’s ? qu’on vous enleves les publicités niaiseuses à la TV ? qu’on vous rachette toutes les microbrasseries ? que les joueurs du Canadien ne savent meme pas un mot de français ?

    VOYONS DONC !! Etes vous si endormis ?! Je ne parle pas en tant que français, la france vous a lachement abandonné, parfait qu’elle reste où elle est, vous n’avez pas besoin d’elle, elle va elle-meme s’auto-détruire de l’intérieur, ne vous inquietez pas, mais vous !! Vous avez des chercheurs, des philosophes, des héros, une culture, des traditions, UNE LANGUE, et vous vous laissez bernés par des spots publicitaires et des promesses électorales alors que vos ponts s’écroulent, vos politiques sont corrompus et on vous assimile à en manger de la terre “made in canada, only british” ??

    je vois chaque jour des preuves de votre autonomie, de votre savoir-faire, de votre “puissance” mais chaque fois le “c’est correc'” pour répondre à mes questions quand je demande pourquoi vous ne prenez pas les armes pour votre pays

    Ben non c’est pas “correc'”, j’ai eu mal parcequ’il ya 250 ans on a préféré des iles à sucre à ce si beau pays trop vaste et trop intriguant pour l’église, j’ai mal parcequ’on a laissé les anglais ET américains massacrer nos autochtones (sujet épineux là aussi mais “c’est correc'” ), j’ai mal parceque ceux qui ont fait le choix de vivre une vie nouvelle il ya des siecles se font une fois de plus envahir par la connerie européenne, on disait le Nouveau Monde, l’espoir, mais qu’attendez vous ?!

    “Je me souviens” vos médias vous innondent de météo, de mode et de quelques faits divers, un résumé global de la situation géographique mondiale, et vous ne savez meme pas ce qui se passe chez votre voisin, ce que font vos politiques, parceque les médias sont achettés tout comme ce parti polotique de marionnettes !

    J’ai mal parceque non seulement “vous avez oublié”, mais que vous laissez faire que vos jeunes soient décérébrés, qu’on ne leur apprend rien au CEGEP ou ailleurs, que leur culture se trouve sur MTV, que leur éducation se font sur Internet …

    Oui, moi français, exilé par AMOUR de votre pays, votre histoire, je dois enseigner à vos enfants qui étaient vos ancetres, nos ancetres, les tribus des premieres nations, le Pays d’en Haut et sa formidable situation de statut quo (certes non sans incident), je dois répondre à des niaiseries par ignorance, mais je me battrais pour vous, si certains pensent encore que tout s’est joué sur les fameuses plaines, et que les français sont des laches, ben moi je serais là, et si il faut refaire ces plaines, je les referais, pas par “vengeance” mais parceque tout peuple qui aspire a etre libre ne devrait jamais à prendre les armes contre les siens mais contre l’envahisseur, ça suffit de cette haine par jalousie de votre culture de qualité, ça suffit qu’on vous insulte en anglais, qu’ils quittent le québec si ils ne sont pas heureux de partager une vision de liberté et d’unicité, parcequ’il ya aussi des anglophonnes qui vous respectent et aiment le québec, qui y sont nés.

    Je n’ai pas eu cette chance de naitre sur ce pays, mais une chose est sure, je ne tomberais pas avant de l’avoir vu libre et y contribuerait de toutes mes forces.

    Pardon pour ces mots parfois confus, il n’y a pas de démesure à défendre ce que l’on aime.

    Soyez fiers et unis, votre pays vous sera acquis.

  21. 21 Kaaha Le 9 août 2011 à 15h18

    j’ai vu lu cette nouvelle sur Yahoo News ainsi que quelques uns des commentaires et je peux vous garantir qu’il y a bel et bien des horreurs à notre sujet ( en anglais bien entendu). Ce qui revenait le plus souvent, c’est que nous, Québécois, devrions maîtriser l’anglais à tout prix et que ce monsieur parlait couramment l’anglais et qu’il n’aurait jamais dû recevoir cette compensation.
    Je bosse à l’aéroport Trudeau et je suis toujours choquée de constater qu’il y ait autant d’anglophones travaillant à cet endroit. Je suis probablement l’unique VRAIE francophone, celle qui protège sa langue. Les autres francophones ont déjà passé à l’assimilation; ils parlent anglais avec leurs collègues anglophones. Je n’ai même plus l’impression d’être au Québec quand je travaille là. Les revues qui sont vendues là-bas sont 75 % anglophones. J’ai souvent reçu des plaintes de Québécois du 418 et 450 comme quoi nous n’avions pas assez de revues en français. Je me rapelle même d’un matin ou une famille Québécoise est entrée dans mon magasin. La petite fille de 7-8 ans voulait faire des sudokus dans l’avion. Elle est tombée devant des sudokus, mais en anglais. Lorsqu’elle a dit à sa mère ” il y en a ici des sudokus maman”, sa mère lui a répondu ” oh non, ils sont en anglais ” et la petite a répondu ” mais c’est bon maman, je vais pouvoir pratiquer mon anglais ” et sa mère a sèchement répondu ” Non, il n’en est pas question, on va trouver des sudokus en français coûte que coûte ”. C’était des Québécois de Québec. Quant aux Québécois du 514, ils lisent en anglais.. aussi surprenant que cela soit… même les enfants.

  22. 22 LeFrançais Le 14 décembre 2012 à 13h55

    Le pays des droits de l’Homme , c’est la France inculte !

  23. 23 LeFrançais Le 14 décembre 2012 à 13h58

    Comme disait le Gnr De Gaule : “Vive la France , vive le Québec libre !!”

    J’aurais rajouter : et ra-pellons leurs défaite à la guerre de Cents Ans

    :)

  24. 24 riad Le 7 février 2014 à 14h38

    salut , je suis quebecois et je suis entierement pour le francais ! mais nous les francophones , sommes 10 millions contre eux qui sont 25 , ceux qui fait qu’ils sont les favoris dans cette guerre ! mais moi je ne veux pas vraiment la guerre , je veux que nos droits soient respectés et c’est tout ! car je suis francophone et je veux qu’au moins, dans mon pays, je comprenne ce que l’on me dit au niveau federal!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

AmériQuébec

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1475 a été rédigé par AmériQuébec il y a 6 ans et 5 mois, le dimanche 17 juillet 2011.

Il y a 24 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Québec, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Greenpeace s’attaque à la marque Shell Greenpeace a créé une page Internet ((Shell in the Artic)) dans laquelle elle dénonce de façon modérément sarcastique les tentations de [...]

2012: Chronique de chiens mangés Vous avez sûrement déjà entendu parler que l'on mangeait du chien en Chine. Eh bien, c'est réel. Ça vous offusque? [...]

2012: Manifestation de casseroles en soutien aux Algonquins Même s'il y a une surveillance policière continue et des menaces d'arrestation, plusieurs familles algonquines campent afin de faire cesser [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""