Le dimanche 23 janvier 2011

EnvironnementQuébec

Gaz de schiste: le gouvernement Charest ramollit

Québec ne ferme plus la porte à un moratoire

Par AmériQuébec

Récemment, suite aux découvertes de fuites dans certains puits de gaz de schiste, le gouvernement Charest s’est rabroué lui-même. Ainsi, il semblerait qu’il devra peut-être considérer l’option d’un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste.

Récemment, suite aux découvertes de fuites dans certains puits, le gouvernement du Québec s’est rabroué lui-même et a décidé qu’il devait désormais considérer l’option d’un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste. Après des mois de grogne populaire, après des mois d’entêtement, Charest a enfin décidé de ramollir sa position.

Bien que pour l’instant, le gouvernement Charest attend le rapport du BAPE, Québec solidaire, dont Amir Khadir est le seul député représentant le parti à l’Assemblée Nationale, demande au gouvernement de passer à l’acte en décrétant le moratoire que souhaite la population. Rappelons que Amir Khadir était le député qui a parrainé la pétition demandant la démission du Premier Ministre Jean Charest, invoquant la sourde oreille du premier ministre, en particulier dans le dossier des gaz de schiste.

« Il nous apparaît évident que l’industrie du gaz n’a pas joué franc-jeu et n’a pas présenté tous les faits dans ce dossier, estime Françoise David, présidente de Québec solidaire. Le gouvernement doit faire plus que changer son discours : il doit suspendre les activités d’exploration en cours en décrétant un moratoire. »

C’est en ces mots que la porte-parole de Québec Solidaire s’est exprimé à la suite des déclarations du ministre de l’Environnement et du premier ministre faites en marge du caucus du PLQ. À cette occasion, le gouvernement Charest a alors ramolli ses positions et ne ferme plus la porte à un moratoire.

Bien que le gouvernement Charest souligne que les fuites découvertes récemment sont la raison de son changement de ton, Françoise David attribue plutôt cela à la mobilisation citoyenne. Pour sa part, le ministre de l’environnement, Pierre Arcand, affirme qu’ « il va falloir que l’industrie se comporte correctement, qu’ils aient des techniques qui soient valables, sinon il n’y en aura pas de gaz de schiste au Québec. » Rappelons que des fuites ont été constatées sur 19 des 31 puits inspectés.

Malgré tout, Arcand ne de parle toujours pas de moratoire. Manifestement, il ne se positionnera pas avant le 28 février 2011, date où doit être déposé le rapport qui contient les recommandations du Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE). C’est donc un dossier à suivre.

5 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean-Philippe Le 23 janvier 2011 à 17h15

    C’est un communiqué de QS ou un article ça?

    C’est quand même incroyable qu’en écrivant ce texte, vous n’ayez pas pris la peine de mentionner le PQ, l’opposition officielle, qui a joué un bon rôle dans ce dossier, en autres, en déposant un projet de loi pour instituer un moratoire sur le sujet et ce AVANT QS.

    Quoiqu’il en soit, il ne s’agit pas de donner plus le crédit à un ou à l’autre mais d’écrire un papier honnête qui n’éclipse pas l’un ou l’autre.

    Cela semble au-dessus des capacités de DAVE.

  2. 2 Dave Le 23 janvier 2011 à 17h42

    Ayoye, une fois par mois on cite Québec Solidaire, et c’est presque scandaleux à te lire. Il me semble qu’on donne la parole au PQ assez souvent ici… Il faut se calmer à un moment donné! Ce qui est au dessus de tes capacités, c’est de garder ton calme, Jean-Philippe.

  3. 3 Pierre Le 23 janvier 2011 à 18h37

    Excellent article, oui au gaz de schiste, non au vol de nos richesses par les Libéraux, l’APGQ a bien sa place mais pas avec les Libéraux qui ont tout fait échoué le projet avec des vaches qui pollue plus que des autos.

  4. 4 Jean Rousseau Le 24 janvier 2011 à 14h22

    ” Il faut tout un village pour élever un enfant ” (proverbe africain).

    Nul ne possède la science infuse, pas même les prophètes. Mais la manière dont nous sommes élevés pousse à surévaluer les personnages d’autorité, ce qui leur confère une immunité.

    Qu’un psychiatre pose un diagnostic ou qu’un juge rendre un jugement, la population ne se demandera guère s’ils ont fait preuve d’impartialité. Mais force est de constater tout de même que les critiques objectives sur les gaz dirigées contre le parti au pouvoir ont fait leur œuvre. La personnalité du PM m’apparaît maintenant plus ouverte.

    Jean Rousseau, B. Ps
    conseiller

  5. 5 Isabelle Poulin Le 2 février 2011 à 18h58

    L’exploitation des gaz de shistes est définitivement un danger pour la santé ainsi que pour les réserves d’eau. En plus d’être d’une autre époque alors que plusieurs d’entre nous savent que d’autres formes d’énergies sont disponibles sur cette planète. Mon intervention vise ici à vous demander pourquoi on ne s’intéresse pas autant aux opérations d’épandages d’aérosols sur notre territoire faites quazi quotidiennement avec des conséquences grâve sur la santé et la vie. Cela me dépasse qu’on ne s’y intéresse pas. Nous avons des comptes à demander à nos dirigeants qui croyez-moi savent ! Des gens riches et puissants expérimentent sur notre atmosphère à l’insu et sans débat public sur les conséquences ? Je vous invite à lire un bref article sur mon site à ce sujet. Une vérité est premièrement niée , ensuite ridiculisée, puis on la combat et ensuite c’est la victoire !

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

AmériQuébec

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 354 a été rédigé par AmériQuébec il y a 6 ans et 11 mois, le dimanche 23 janvier 2011.

Il y a 5 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2016: Salons de massage avec “extras” dans Rosemont-La Petite-Patrie Radio-Canada, et quelques autres médias, se sont penchés sur les salons de massage dans  l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, à Montréal. Tandis [...]

2013: Comtesse Cornelia Bandi, le premier cas de combustion spontanée Mais qu'est-ce que la combustion spontanée? La combustion spontanée signifie qu'un corps ou un objet prend feu sans qu'il ait [...]

2013: Mable Chinnery: un passager fantôme inexpliqué Toute l'histoire se déroule en Angleterre, en 1959. Mme Mable Chinnery (s'écrit aussi Mabel Chinnery) était en déplacement en voiture [...]

2012: L’empire torpille Duceppe Quel spectacle ! En 24 heures, la carrière politique de Gilles Duceppe s'est écroulée. Crédité d'une solide avance dans les [...]

2011: Vincent Lacroix: sa libération pour le 27 janvier prochain « L'entêtement du gouvernement de Stephen Harper à accorder la priorité aux intérêts de son parti au détriment de ceux [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""