Le samedi 19 mai 2012

QuébecPolitique

Loi 78: la marche vers le fascisme

Le gouvernement Charest doit suspendre la loi 78 et déclencher des élections

Par Sylvain

On sait au Québec qui est en faveur de la ligne dure. Il y a le conseil du patronat, le Parti libéral du Québec au pouvoir qui est à la tête d’un gouvernement de fin de régime, la jeunesse libérale et la Coalition avenir Québec, soutenus par les médias-poubelle et certains éditorialistes “mononcles impuissants” qui sont financés par une corporation oligarco-fédéraliste. Il ne manque plus qu’un communiqué de presse de la mafia, mais ça n’arrivera pas, et vous savez pourquoi. Enfin, je vais voir dans ma boîte de courriel plus tard, au cas ou…

J’ai quitté le Québec depuis bientôt cinq ans pour aller vivre en Suède. Toutefois, je me rends compte que je n’ai jamais été autant au Québec. Assez paradoxal vous me direz! En fait, pas tant que ça. J’ai vécu dans le Cyber-espace du Québec depuis cinq ans, et ce, de de façon assez intense. Trop.

Bientôt, je devrais me rendre au Québec, physiquement, et je ressens une infinie tristesse, car je n’ai pas envie d’y aller physiquement. J’ai peur. Déjà, en 2007, je trouvais le climat politique et social intellectuellement insoutenable. C’est pire en 2012. Si j’étais au Québec aujourd’hui, je referais le choix de partir, encore en exil. Depuis 2007, je vois la montée du fascisme au Québec, et depuis hier, 18 mai 2012, je sais que le Québec est très mal en point.

Vous savez, quand la police nationale du Québec vous appelle (ou peut-être pas) alors que vous vivez en Suède, ça ébranle quelque peu. On a beau rien avoir à se reprocher, mais c’est difficile. On veut bien continuer à combattre avec son clavier dans le cyber-espace québécois, mais ça donne un coup. Surtout, quand on se fait dire que c’est mieux de ne pas trop écrire et de garder un profil bas, sans bien sûr se le faire interdire littéralement, on se demande où s’en va le Québec.

Quand c’est, par exemple, (et je ne dis pas que c’est arrivé, et même si je le disais, que pourriez-vous faire?) un avocat de façon non-officielle qui demande à enlever des noms Dolce vita dans un article, vous feriez quoi? Appelleriez-vous la police nationale du Québec si vous étiez à ma place?

Quand on sait que des membres de la mafia financent le Parti libéral du Québec, on ne sait plus trop à qui faire confiance au Québec.

Aujourd’hui, Gesca1  présente un sondage qui

révèle que le gouvernement Charest a l’appui très net de la population quand il adopte la ligne dure. «Les gens sont inquiets, ils ne reconnaissent plus leur Québec, leur société consensuelle. Ils veulent retrouver la sécurité et l’ordre, aussi ils se rallient très nettement au gouvernement», observe Youri Rivest, vice-président de CROP.

Est-ce un sondage auquel on peut faire confiance? Peut-être que oui, peut-être que non. Enfin, ça vient du plus vieux quotidien d’Amérique française après tout! Les 800 et quelques personnes qui ont répondu au sondage, je ne les connais pas, mais c’est peut-être un ami du Québec, mon frère, mon père, ma grand-mère… je ne sais pas. Je ne sais plus en qui faire confiance.

Je sais par contre que la loi spéciale 78 a été décriée par des femmes et des hommes, des intellectuels, des juristes, des universitaires, plusieurs journalistes, des professeurs2, etc. Je sais qu’eux, au moins, ils ne sont pas celles et ceux qui sont pour la “ligne dure”.

Je ne méprise pas la population qui est représentée dans le sondage, mais je sais aussi que la très grande majorité des répondants au sondage Crop n’ont pas lu la loi 78 et qu’ils n’ont pas regardé, comme je l’ai fait, l’entièreté de la séance extraordinaire afin de réellement comprendre l’esprit de la loi. Les professeurs qui s’inquiètent de cette loi spéciale, les juristes, eux, ont certainement lu le texte de la loi 78 et le comprennent. Aucun sondage sur Internet, qu’il soit représentatif ou non, peut avoir plus de poids que l’opinion de ces juristes et professeurs. Il y avait bien des millions d’Italiens dans les années 1930 en faveur de la ligne dure, ça ne veut pas dire qu’ils avaient raison.

Toutefois, même s’il y a plusieurs universitaires, intellectuels qui dénoncent cette loi 78, ça ne me réconforte pas, loin de là. Dans les années 1930 en Italie, ça avait commencé ainsi. Mussolini en avait rien à cirer des intellectuels, des professeurs, et encore moins des syndicats et du droit d’association. Au Québec, il y a des médias à la solde du Parti libéral du Québec et autres chroniqueurs qui n’hésitent pas à parler quotidiennement de “gogauche” et à diaboliser les syndicats. Bref, le discours dont se gavait quotidiennement  le Norvégien Anders Behring Breivik.

On sait au Québec qui est en faveur de la ligne dure. Il y a le conseil du patronat, le Parti libéral du Québec au pouvoir, qui est à la tête d’un gouvernement de fin de régime, la jeunesse libérale et la Coalition avenir Québec, le tout soutenu par les médias-poubelle et certains éditorialistes “mononcles impuissants” qui sont financés par une corporation oligarco-fédéraliste. Il ne manque plus qu’un communiqué de presse de la mafia, mais ça n’arrivera pas, et vous savez pourquoi. Enfin, je vais voir dans ma boîte de courriel plus tard, au cas ou…

Le Québec est en marche vers le fascisme, ni plus ni moins.

À voir et écouter attentivement:

  1. Sondage: en faveur de la ligne dure []
  2. Loi spéciale : la polémique se poursuit []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 800 a été rédigé par Sylvain il y a 7 ans et 6 mois, le samedi 19 mai 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Alerte: la loi matraque permet de suspendre l’application de n’importe quelle loi en vigueur au Québec Avez-vous lu la loi spéciale? L'avez-vous relu? Au travers des articles de la loi qui concernent les amendes exorbitantes, les [...]

2011: Qui perd sa culture, perd son économie Aux prochaines élections provinciales, le PQ a toutes les raisons d'être vrai et de raconter [...]

2011: Plan Nord: pas à n’importe quelles conditions Un Plan Nord ? Pas dans n'importe quelles conditions. Ce projet doit créer de la richesse qui sera partagée entre [...]

2011: Réaction à la déconfiture du Bloc Québécois On se serait fait hara-kiri ?  L'impensable s'est produit: le drapeau du Bloc est en berne !  On avance en arrière [...]

2011: TrensQuébec: un monorail révolutionnaire basé sur le moteur-roue À partir de maintenant, je vais tendre à moins parler de politique et beaucoup plus de la vie et de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages