Le vendredi 4 juin 2010

QuébecPolitique

Pour le PLQ, la primauté de la langue française est achetable!

Le gouvernement libéral se détache de la position défendue depuis plus de 30 ans par le gouvernement du Québec

L'état de la langue française ]

Par Parti Québécois

La pire crainte du Parti Québécois et de tous ceux qui défendent l’éducation en français au Québec s’est confirmée : le gouvernement a décidé de légaliser formellement le recours aux écoles passerelles pour s’acheter le droit de fréquenter l’école anglaise.

La pire crainte du Parti Québécois et de tous ceux qui défendent l’éducation en français au Québec s’est confirmée : le gouvernement a décidé de légaliser formellement le recours aux écoles passerelles pour s’acheter le droit de fréquenter l’école anglaise.

Il faut rappeler que cette décision fera en sorte de permettre, à chaque année, de soustraire des centaines de personnes, ainsi que leurs frères, sœurs et descendance, à l’application de la Charte de la langue française.

En agissant ainsi, le gouvernement libéral se détache de la position défendue depuis plus de 30 ans par le gouvernement du Québec, Robert Bourassa compris. Il passe outre l’avis du Conseil supérieur de la langue française émis le 22 octobre 2009 qui recommande d’étendre les dispositions de la loi 101 au secteur privé non subventionné et de recourir, pour ce faire, à une disposition de dérogation, communément appelée clause dérogatoire.

Cette mesure évitait de créer deux classes de citoyens : ceux qui ont les moyens de se payer l’école anglaise et ceux qui ne les ont pas. Avec le gouvernement Charest, le parcours individuel prime sur la volonté collective derrière les lois 101 et 104. C’est une situation grave, qui remet en cause tout l’esprit de la Charte de la langue française.

Jean Charest et ses ministres ont d’ailleurs poussé l’insulte à l’injure en reniant leur appui à une motion adoptée à l’unanimité de la chambre et enjoignant le gouvernement a adopté la solution proposée notamment par le Parti Québécois et le Conseil. La motion, adoptée à l’unanimité le 19 mai dernier réclamait :

« Qu’à la suite de l’invalidation de la loi 104 par la Cour suprême du Canada, l’Assemblée nationale du Québec exige du gouvernement libéral qu’il rejette toute solution qui aurait pour effet de permettre à des parents d’enfants actuellement non admissibles à l’école anglaise d’acheter pour leurs enfants un droit d’accès à l’école anglaise par le biais d’un passage dans une école privée non subventionnée ».

Par cet outrage au Parlement, le gouvernement confirme ce que l’on savait déjà : sa loyauté envers les intérêts particuliers des bien nantis dépassent ceux de la collectivité.

Entre son devoir de défendre la nation québécoise et sa loyauté à la constitution de Pierre Elliot-Trudeau, Jean Charest a encore une fois fait connaître son choix.

Pauline Marois, Pierre Curzi ainsi que tous les élus du Parti Québécois n’abandonneront pas. Nous talonnerons en chambre ce gouvernement fédéraliste. Nous mobiliserons les Québécoises et les Québécois qui sont soucieux de garantir à la langue française le statut qui lui revient dans notre collectivité.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 418 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 6 mois, le vendredi 4 juin 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Flottille à destination de Gaza L’armée israélienne a lancé lundi 31 mai une attaque contre la « flottille de la paix » organisée par plusieurs [...]

2010: La compagnie aérienne Swiss n’a plus le droit de survoler la Russie Selon un article paru ce dimanche dans le journal alémanique « NZZ am Sonntag », la compagnie aérienne Swiss International [...]

2010: Burkina Faso: rebondissement dans la polémique autour de l’article 37 Au Burkina Faso, la classe politique et la societe civile s'agitent depuis des semaines au sujet d'une éventuelle modification de [...]

2010: La SSJB dénonce la mise en vente de la Loi 101 par Charest La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal dénonce vivement le projet de Loi 103 du gouvernement Charest, qui permettra aux parents [...]

2010: Stephen Harper s’apprête à trahir une nouvelle fois sa parole en tirant un trait sur les surplus de l’assurance-emploi Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de ressources humaines et développement social et député de Chambly–Borduas, Yves Lessard, et [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages