Le samedi 20 mars 2010

InternationalEnvironnement

Un séisme de forte intensité frappe en Sibérie, près du Lac Baïkal

Le lac Baïkal représente 20% du volume mondial d'eau douce contenue dans les lacs et les rivières

Par Raymond Matabosch

Un séisme de magnitude 5,3 sur l’échelle ouverte de Richter, a frappé le 19 mars à 9h30 Temps Universel, 17h30 heure locale à l’épicentre, dans le Sud de la Sibérie, en Russie Orientale, sur les berges du lac Baïkal.

Un séisme de magnitude 5,3 sur l’échelle ouverte de Richter, a frappé, à 9h30 Temps Universel, 17h30 heure locale à l’épicentre, dans le Sud de la Sibérie, en Russie Orientale, sur les berges du lac Baïkal.

Son épicentre, localisé 54.483° Nord et 110.236° Est, se trouve à 24 kilomètres au Nord-Ouest de Kurumkan, à 20 kilomètres à l’Ouest-Nord-Ouest de Mogoyta, à 50 kilomètres au Nord de Sarankhur, à 138 kilomètres au Sud-est de Severobaykalsk, à 335 kilomètres au Nord-Nord-est d’Ulan-Ude et à 350 kilomètres au Nord-Ouest de Chita. Son hypocentre se situe à 10 kilomètres de profondeur.

Un séisme de magnitude supérieur à 5 mais inférieure à 6, sur l’échelle de Richter, peut causer des dommages majeurs à des édifices mal conçus dans des zones restreintes et des dommages aux édifices bien construits. Mais le sous sol défavorable, particulièrement meuble, conduit à une dispersion des ondes sismiques et à une amplification extrême des oscillations. Les effets sont alors particulièrement dévastateurs car la fréquence de vibration dominante dans le sous-sol correspond à celle des bâtiments.

Le lac Baïkal et sa région

Situé dans le sud de la Sibérie, en Russie orientale, le lac Baïkal, – en russe : Озеро Байкал -, mer d’eau douce sacrée pour ses premiers habitants, les Bouriates d’origine mongole, représente la plus grande réserve d’eau douce liquide au monde, 23 600 kilomètres cubes. Sa transparence est unique et la visibilité parfaite jusqu’à 40 mètres de profondeur. Il est parfois surnommé « Perle de Sibérie ».

Lac Baïkal en Sibérie

Orienté du Sud-Sud-ouest au Nord-Nord-est, il s’étend sur une longueur de 636 kilomètres avec une largeur moyenne de 48 kilomètres et une superficie de 31 500 kilomètres carrés, ce qui fait de lui le huitième plus grand lac du monde. C’est le lac le plus profond du monde, jusqu’à 1680 mètres d’épaisseur d’eau, reposant sur 7000 mètres de sédiments. Son volume d’eau représente environ 260 fois celui du lac Léman, soit autant que la mer Baltique ou que les 5 grands lacs nord-américains, Supérieur, Michigan, Huron, Erié et Ontario réunis. Il représente 20% du volume mondial d’eau douce contenue dans les lacs et les rivières.

Enserré par les monts Iablonovy et Bargouzine à l’est et les monts Baïkal à l’ouest, il se trouve à une altitude de 455 mètres. À son extrémité sud-ouest se trouve la principale ville de la région, Irkoutsk, tandis qu’Oulan-Oude est la capitale de la république de Bouriatie. Il possède une grande île de 730 kilomètres carrés, l’île d’Olkhon, et une presqu’île, Sviatoï Nos, littéralement « le Saint-Nez », sur la rive Est, réserve et parc naturel.

Le lac Baïkal est d’origine tectonique. Ce lac d’effondrement est en subsidence. Le socle ancien sur lequel le lac repose, en contact d’une part avec la plateforme sibérienne, d’autre part avec les monts de l’Asie centrale, présente un réseau de faille de direction générale Nord-Nord-Est-Sud-Sud-Ouest. Ces failles ont été actives dès le tertiaire, ce qui fait du lac Baïkal, vingt-cinq millions d’années, le plus ancien lac existant au monde.

Ces failles ont été actives au cours du quaternaire jusqu’à nos jours. Plus de 30 séismes suffisamment puissants pour être ressentis par les populations ont été enregistrés au XX° siècle. Les mouvements tectoniques ont conduit à un enfoncement du fond du lac, sur lequel s’est accumulé une grande épaisseur de sédiments, et un léger sur-élèvement des bordures montagneuses à plusieurs reprises, visibles au nord-est du lac, où des terrasses lacustres anciennes, témoins du niveau de l’eau dans le passé, s’élèvent jusqu’à 300 mètres d’altitude.

Séisme en Sibérie

Le réseau de failles délimitent trois compartiments plus ou moins effondrés qui se succèdent le long du lac :

  • le plus septentrional est le moins profond: la zone la plus profonde de ce compartiment se trouve à 890 mètres sous le niveau de l’eau et se situe entre les caps Elokhin et Pokoiniki.
  • le plus méridional atteint 1432 mètres de profondeur dans une zone située entre les zones d’affluence des rivières Pereemnaya et Mishikha.
  • le compartiment central est le plus profond, avec une zone située à l’est de l’île Olkhon, entre les caps Izhimey et Khara-Khushun, atteignant une profondeur de 1637 mètres.

Historique des derniers séismes dans la région du Lac Baïkal

Tremblement de terre du 19 mars en Russie

  • 21 Août 1994 à 15 h 55, magnitude locale 5.9, sur l’échelle de Richter, magnitude du moment 9.4
  • 13 Novembre 1995 à 08 h 43, magnitude locale 5.3, sur l’échelle de Richter, magnitude du moment 9.0
  • 25 Février 1999 à 18 h 58, magnitude locale 5.9, sur l’échelle de Richter, magnitude du moment 8.5
  • 21 Mars 1999 à 16 h 16, magnitude locale 5.7, sur l’échelle de Richter
  • 21 Mars 1999 à 16 h17, magnitude locale 5.6, sur l’échelle de Richter
  • 16 Septembre 2003 à 11 h 24, magnitude locale 5.5, sur l’échelle de Richter
  • 04 Juillet 2007 à 01 h 23 magnitude locale 5.3, sur l’échelle de Richter,, magnitude du moment 8.7
  • 27 Août 2008 à 01 h 35, magnitude locale 6.1, sur l’échelle de Richter, magnitude du moment 7.5

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 58 articles

Profil: Raymond Matabosch, né à Villeneuve la Rivière, Pyrénées Orientales, le 04 Octobre 1947, est un sismo-volcanologue, poète, écrivain, historien et traducteur français. « Il est né le 4 octobre 1947,…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 805 a été rédigé par Raymond Matabosch il y a 9 ans et 4 mois, le samedi 20 mars 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Équinoxe de printemps : bloquons la hausse Cette année, l'équinoxe de printemps est différent des années précédentes au Québec. En effet, l'équinoxe marque un moment important du [...]

2010: Gentilly-2, Pointe Lepreau et Traité de non prolifération des armes nucléaires Mise en contexte Lors d’une entrevue réalisée le 18 mars 2010 à l’émission de la radio de Radio-Canada par Christiane [...]

2010: Pour souligner la Francofête 2010 Le français, Le plus bel héritage, Légué par nos ancêtres, Nous rend uniques en Amérique, Uniques en Amérique Le français, Bouillonne, cartonne, étonne Uniques en Amérique Le français, Chérit, [...]

2010: La contraception, exclue des programmes d’aide au développement « Toute initiative visant à lutter contre le taux de mortalité effarant des femmes en couche dans les pays en [...]

2010: Retour sur la campagne de lutte contre la grippe AH1N1 Selon un sondage Léger Marketing-Le Devoir réalisé entre le 11 et le 14 janvier, 70% des répondants se sont déclarés [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages