Le dimanche 15 février 2009

QuébecPolitique

La reconstitution sera-t-elle annulée?

On en aura le coeur net mardi

Par RRQ

C’est mardi prochain qu’André Juneau dira officiellement ce qui adviendra du projet de reconstitution. Le RRQ tient immédiatement à faire savoir que peu importe sa décision, nos démarches ne s’arrêteront pas là.

Les rumeurs vont bon train. Il semblerait que le gouvernement canadien, administré par le Parti conservateur, s’apprêterait à forcer l’annulation de l’opération de propagande fédéraliste imaginée par la direction de la Commission des champs de bataille nationaux. Nos informateurs nous disent que les conservateurs tenteront de faire porter complètement la faute sur les épaules d’André Juneau, président de la CCBN. Les conservateurs diront que Juneau a été nommé par les libéraux et que tout ce dossier est donc de la faute du Parti libéral du Canada. Balivernes!

Les conservateurs, une fois qu’ils eurent ravi le pouvoir au PLC, ont laissé en place Juneau. Ils sont donc eux aussi responsables du scandale de la reconstitution de 1759. Cela est d’autant plus vrai quand on pense que cette histoire de reconstitution fait les manchettes depuis belle lurette et que jamais les conservateurs n’ont prétendu que cela n’était pas un bon projet de propagande. Ils l’ont plutôt appuyé officiellement à maintes reprises! Ce qui les fait reculer actuellement, c’est le fait que le peuple québécois se tient debout et est décidé à tout faire pour empêcher l’État canadien de lui rire ainsi en pleine face.

Il faut aussi noter qu’il y a quelques semaines de cela seulement, la porte-parole du Parti conservateur à Québec, Josée Verner, affirmait que le projet de la CCBN était superbe et qu’il aurait lieu. Mme Verner affirmait que les séparatistes et leurs menaces ne feraient jamais plier le “Grand” gouvernement canadien. Verner nous disait qu’elle incarnait l’ordre et que l’ordre s’appliquerait cet été, à Québec.

Cela démontre bien que les conservateurs, au moins autant que le PLC, ont appuyé ce projet de reconstitution. Cela démontre aussi que, si le gouvernement canadien recule et plie sous la pression exercée par les indépendantistes, il nous fera, nous du RRQ, grandement plaisir de faire ravaler à Josée Verner les paroles qu’elle a tenues dernièrement. Une victoire, après tout, ça se fête, pas vrai messieurs de l’odieuse CCNB?

Si le projet de reconstitution de la CCNB est bel et bien annulé dans les prochains jours, le RRQ tient immédiatement à faire savoir que nos démarches ne s’arrêteront pas là. Si le gouvernement canadien nous concède qu’il est scandaleux de commémorer la conquête, cela signifiera du même coup que tous les monuments dédiés à la mémoire de Wolfe qui sont présents à Québec sont du même acabit que le projet de reconstitution; que leur unique présence est donc inacceptable!

Nous réclamerons – et nous serons parfaitement légitimés de le faire par la décision des conservateurs de Harper – le déboulonnage du monument à Wolfe qui se trouve tout juste devant le musée des Beaux-Arts, à Québec. Nous réclamerons également – afin que plus jamais Ottawa n’ait entre les mains les outils lui permettant de venir faire sa propagande, chez nous, dans notre Capitale nationale – que le parc des Plaines d’Abraham soit enfin redonné à l’État québécois.

C’est mardi prochain qu’André Juneau dira si le projet de reconstitution sera oui ou non annulé. Une délégation du RRQ sera présente sur les lieux de la conférence de presse. Les principaux porte-parole de l’organisation, dont Patrick Bourgeois, répondront alors aux questions des journalistes pour réagir à la décision prise par la CCBN.

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Réal Croteau Le 15 février 2009 à 19h40

    Et si on parle de faire déboulonner le monument de Wolfe (qui a déjà été décapité il y a quelques décennies), il faudrait aussi penser à changer le nom de l’Avenue Montcalm-Wolfe (quelle aberration!) juste en face du monument.

  2. 2 Gerry Pagé Le 17 février 2009 à 18h56

    La solidarité citoyenne prend de la vigueur.

    Et, c’est tout à l’honneur des forces de la réaction nationaliste des Québécois qui, confrontés aux pitoyables et minables provocations que se croyait autorisé de composter, l’homme de main des guérilléros fédéralistes et commanditaires de la répression du Québec, collé au rond de cuir de la présidence de la CCBN, ONT INSCRIT UNE VICTOIRE dont les héritiers de notre fierté célébreront le centenaire, en 2109. UNE VÉRITABLE VICTOIRE, dans une guéguerre qui ne ciblait que le «mal paraître» des Québécois, prétextant, par contre, bien naïvement et niaisement, ne plier que devant les intimidations et les menaces des grands gueules sécessionnistes, séparatistes, bloquistes et felquistes, cette soldaterie incongrue que Juneau a très consciemment convoquée au pied des barricades de sa suffisance et de son insolence. Le phénomène «commémoration de la défaite de Montcalm, 1759 » et son auteur principal sont une morbide dérape commanditée dont tout le monde se serait passé, d’autant plus que cette gaffe majeure nuit considérablement à toute tentative de bonne entente avec des mandatés qui fourrent leurs mousquets des poudres des pires mépris.

    Le mercredi 17 février 2009, aux nouvelles du midi, il fallait entendre l’excessif badaud fédéraliste, braqué devant les tenus à distances, gueuler et vociférer ses menaces de vengeances à venir. C’était d’autant plus gênant qu’il crachotait les postillons de ses convulsions, à la face des nationalistes qui faisaient preuve de retenue et de modération civilisée. Quelle honte que ce résiduel représentant de tous ceux et de toutes celles qui se préparaient un gros show et un gros bal de Pompadour et de farfadets intendants de la section Centre et Centre Ouest de la Capitale qui voulaient sortir des garde-robes de leurs excentricités, les costumes, les plumes et paillettes de leurs parades médiévales et sauteries occasionnelles au Château de Frontenac. Ledit badaud fédéraliste fort médiatisé, a donné raison à l’ampleur du ridicule de cette grosse farce fédérale, tout en soulignant avec autant de ridicule le fait que c’est la coiffeuse conservatrice de la région, JOSEE VERNER, QUI DEVRA RESTER CHEZ ELLE…

    À l’occasion mémorable de la sortie de presse de Juneau et de la «sortie empressée» de Régis Labeaume, tout le monde se souviendra des hauts cris du Maire de Québec, rappelant «les devoirs de mémoire et le respect des autres». Ce verbalisme médiatisé qui constitue une injure à l’intelligence des citoyens (devenue une loufoque mais triste habitude, au zoo municipal de Québec), venait de l’homme qui a traité publiquement et à répétition, les policiers de Québec de «crosseurs de système», illustrant de la sorte, ce qu’il a compris du respect et de la considération d’autrui.

    En battant en retraite, ce mercredi 17 février 2009, André Juneau a soigneusement pris soin de souligner, avec les encres noires de sa hargne, ce qu’il avait déjà dit et répété, à l’effet que «monsieur avait sous-estimé l’émotivité des nationalistes séparatistes québécois» Et, c’est là sa seule erreur ! Juneau pousse ainsi et en rajoute à son incurable culot. Non seulement a-t-il le culot de tenter de nous passer en sauvette, son truc fourré qu’il impute à l’histoire, mais il pousse l’insolence de venir, du très haut tabouret de sa très basse tranchée, nous dire que nous sommes une gang d’émotifs et d’excessifs, alors que, pour arriver à ces fins de mépris et de propagande commanditée, il avait fait appel aux forces de l’ordre pour sécuriser la Maison des Gouverneurs, le siège de sa cour et calmer le fouillis de ses émotions et compulsions de son impulsivité. Toute cette théâtralité bouffonne digne d’un show de RED LIGHT, n’avait de visée que celle d’impressionner le REST OF CANADA. À force de se baigner dans le dix-huitième siècle, il s’y est enlisé.

    Nonobstant le prurit de l’infime minorité des Pierre Falardeau que tout le monde déplore et en dépit du cinéma de la noire terreur que Juneau a mis en scène, il demeure que devant une telle démonstration de la fierté des Québécois, justifiant le nationalisme qui entend ne plus négocier les limites du respect qui lui est dû avec quelque commissionnaire et thuriféraire que ce soit, même Wolf aurait retraité. Les Québécois ne mandateront plus jamais quelque Montcalm ou quelque commissionnaire que ce soit, pour défendre ce qu’ils sont devenus parfaitement capables de faire, par et pour eux-mêmes et surtout de réussir, en raison de l’allure, de la stature et de la carrure qu’ils ont acquises.

    Par ailleurs, il est de notoriété publique que André Juneau et sa petite gang préparaient cet événement fédéraliste fort commandité, ciblant les Québécois perdants et criblant démesurément les Québécois bloquistes, dans l’optique de soulever une insurrection qui soit portée au dossier de l’immaturité sociétale, historique, culturelle et politique de la région canadienne que les fédéralistes affichent à tous leurs programmes réducteurs et constricteurs. À cet égard, sur une des photos couleurs récentes du quotidien Le Devoir, on aperçoit le président de la CCBN, braqué devant une litho d’un tableau représentant les Plaines d’Abraham, au «dix-huitième siècle», tableau dont j’oublie le nom de l’auteur. Dans le cadre des excentricités et orgies ($$$) entourant ce «punch hystérique» que Juneau et compagnie prennent un inqualifiable plaisir à qualifier de «projet historique», il serait possiblement intéressant et en droite ligne avec le droit d’accès a l’information, de savoir COMBIEN de ces LITHOS dont les encadrements sur mesure ont été confiés à un spécialiste de Québec, ont été et sont encore en circulation ou stockées dans les greniers de la reconnaissance ; de savoir COMBIEN le tout NOUS A COÛTÉ (contribuables et fournisseurs des argents des commandites) ; de savoir COMBIEN ont été vendues et à quels prix FIXES OU VARIABLES elles l’ont été ; de savoir COMBIEN ont été données aux amis de la CCBN ou aux AMIS DES PLAINES.

    Les contribuables ont le droit indéniable de savoir où vont leurs piastres, d’autant plus que ce DROIT DE SAVOIR DES CITOYENS va devenir un incontournable, au regard du Scandale des Commandites libérales fédérales, au regard des détournements et graissages tous azimuts que se sont autorisés les abuseurs de nos fonds, de nos placements et de nos économies, entre autres, ces mêmes intouchables abuseurs et tricheurs galvanisés d’immunité et d’impunité qui ont impunément mis nos économies dans leurs poches, qui ont mis notre économie nationale sur le cul et que la plus patentée des récessions ne dérange en rien.

    Gerry Pagé
    Ville de Québec

  3. 3 Malin Milou Le 18 février 2009 à 1h18

    Moi ça me décourage…

    Une telle frénésie… Dire que ceux qui ont voulu organiser cette événement ont juste voulu bien faire leur putain de job… On dirait de l’inquisition

    Comme le bye bye 2008, le Québec Lucide de Bouchard, le projet du Cirque du Soleil dans le vieux port de MTL et j’en passe… On choisit mal nos batailles !

    Je comprends la frustration mais quand même !!!

    Faut mettre nos énergies à la bonne place au lieu de téter le fédéral tout comme le provincial. Et pour terminer, ce qu’on a comme merdeux aux assemblés, faut pas oublier qu’ils ont été élus. Alors un peu de respect démocratique – hahahahaha !

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Bureau politique du RRQ

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 546 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 10 ans et 6 mois, le dimanche 15 février 2009.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Les vidéos de Jean-Jacques Nantel: un vrai patriote ! Jean-Jacques Nantel écrit «je désire voir les Québécois aussi riches qu'ils le méritent, je désire surtout qu'ils mettent fin aux insultes [...]

2013: Vidéo en direct : Astéroïde 2012 DA14

2013: Vidéo : pluie de météorites en Russie Plusieurs météorites sont tombés ce vendredi, tôt le matin, en Russie, dans la région de l'Oural. On rapporte qu'il y aurait [...]

2013: 1ère croix du mont Royal: Chomedey, 1643 – Vidéo Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve (15 février 1612 - 9 septembre 1676), fondateur de la ville de Montréal, est le [...]

2013: Francesco Grevola, 1911, dernier pendu au Pied-du-Courant Le Pied-du-Courant ((Pied-du-Courant - Prison)) est le nom d'une prison qui fut construite entre 1830 et 1836 à Montréal sous le régime britannique. C'est à cet endroit [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages