Le jeudi 15 février 2007

QuébecPolitique

Publicités des Conservateurs: on traite le Québec différemment

Par AmériQuébec

Vous avez vu les nouvelles pubs du parti Conservateur du Canada? Sûrement! Ça fait déjà 6 fois que je les vois à la télé dans les 2 dernières heures! De la grosse propagande sale! Non seulement c’est des publicités de salissage, en plus de ça ce sont des publicités qu’on peut qualifier de nivellement vers […]

Vous avez vu les nouvelles pubs du parti Conservateur du Canada? Sûrement! Ça fait déjà 6 fois que je les vois à la télé dans les 2 dernières heures! De la grosse propagande sale!

Non seulement c’est des publicités de salissage, en plus de ça ce sont des publicités qu’on peut qualifier de nivellement vers le bas. Attention, ici je ne veux pas défendre le parti libéral du Canada, mais il me semble qu’en politique, c’est pas très convaincant cette tactique. Au lieu de dire que le PLC est mauvais, le PCC devrait faire une publicité pour se venter du pourquoi lui il est bon.

Ceci dit, je veux en venir au vif du sujet, c’est-à-dire le message passé. Et à qui ce message est passé.

Parce qu’on s’en rend bien compte, la réalité est différente des deux côtés.

Commençons si vous le voulez bien par les publicités québécoises (parce que les publicités sont adressées bien clairement au Québec et non aux francophones coast-to-coast là!)

Publicités en français du Parti conservateur sur le Parti libéral du Canada

Le ton est généralement léger, l’humour employé est mesquin, les messages sont négatifs et désapprobateurs. Les priorités abordées sont le déséquilibre fiscal, l’argent, l’environnement, mais surtout le passé scandaleux du parti libéral, thème principal de deux des publicités, et mentionné instinctivement dans la dernière aussi.

Ces publicités passent à TVA environ 3 fois l’heure, et même plus. Le concept recherché, l’humour, permet très bien d’aller chercher l’attention, mais surtout de se souvenir de la publicité. Une chose est confirmée: c’est encore facile aujourd’hui de se faire du capital politique sur le dos du passé scandaleux et corrompu des libéraux. Si des gens aujourd’hui doutent encore que ce thème n’aura aucune influence sur les prochaines élections fédérales (elles aussi approchent à grands pas, yé!), et bien ils ont torts.

Pour terminer, toutes les pubs nous confirment que le message est bien lancé aux québécois, la nouvelle tactique conservatrice étant maintenant d’appeler un chat un chat. En effet, depuis que les Conservateurs nous ont baptisé “nation québécoise au sein du Canada uni”, ils s’adressent plus directement aux Québécois. Et au nombre de fois qu’elles passent en boucle, l’endoctrinement est efficace! C’est donc une bonne chose d’insister davantage sur la différence qui existe entre le Québec et le Canada.

Pour en faire la démonstration, regardons maintenant les publicités anglophones destinées au reste du Canada.

Les publicités anglophones

Not a leader


Clean up the environment


Back to power


Dans les publicités destinées au reste du Canada, on prend une partie bien précise du débat des candidats à la chefferie du parti libéral du Canada, un moment où les 2 candidats vedettes se contredisaient.

Dans les mêmes pubs, les mêmes mots reviennent: “We didn’t get it done”, “That’s unfair!”, “We will be back and we will do the job” et surtout “We need to go back to power as soon as possible”. On insiste sur le fait que Dion n’est pas un leader, que les libéraux n’ont pas fait ce qu’il fallait en environnement, et qu’ils sont assoifés de pouvoir. En gros, c’est le message qu’on tente de passer.

Et on le passe plutôt bien. C’est bien normal! Si les conservateurs font passer cette publicité là plusieurs fois par heure comme l’autre en français, ça implique qu’on entend des dizaines de fois dans la même heure “We didn’t get it done” et “We need to go back to power as soon as possible”, et pour les personnes qui écoutent la télévision souvent, ça implique donc des centaines de fois le même message passé en peu de temps!

Ceci dit, les priorités sont franchement différentes. À mon avis, cela est aussi un bon exemple pour voir comment les différences sont énormes dans la manière dont le message est passé. Les techniques utilisées sont différentes. Les raisons et les fins sont différentes aussi. Alors qu’en français, on insiste sur le fait de prendre des force au Québec, au Canada on passe plutôt en anglais le message concerne plus le leadership du Canada..

Au Québec, les thèmes principaux utilisés sont peu concordant avec ceux du Canada. Alors que le déséquilibre fisal est un point central des publicités québécoises, on n’en glisse pas l’ombre d’un mot dans les publicités anglophones! Quant aux scandales qui composent environ 80% du contenu des publicités québécoises, on ne parle que brièvement des commandites au Canada. Vous remarquerez que mêmes les couleurs utilisées donnent le ton: un gros rouge au Canada, tandis qu’on finit par le bleu (du parti conservateur bien sûr au Québec.

Pour finir, je crois que la déchirure politique entre le Canada et le Québec est bien présentée dans cette campagne publicitaire politique. Soyons francs, le résultat final est le même: l’endoctrinement. On veut voter conservateur tout de suite après cette publicité (j’exagère pour ceux qui ne l’ont pas vu). Le moyen utilisé est cependant bien différent. L’humour cynique au Québec VS le bombardement des mêmes mots au Canada. Quelle méthode sert la propagande la plus efficacement d’après vous?

Et dire que ce sont les conservateurs eux-mêmes qui ont mis ces publicités sur YouTube! La politique canadienne, à l’instar de la politique américaine, prendrait-elle son envolée sur le net?

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Paul Le 19 février 2007 à 23h00

    Maudit conservateur a marde

  2. 2 FredericL Le 26 mars 2010 à 7h27

    Vous pouvez bien jouer aux vierges offensées, mais les bloquistes sont des idéologues et des démagogues qui ont eut à maintes reprises recours au mépris et aux insultes pour faire avancer leur cause et qui ont une conception de la démocratie complètement tordue et unidirectionnelle.

    Les nombreux dépliants et pamphlets envoyés par les députés bloquistes sont loin d’être des exemples de transparence et d’honnêteté et je ne me rappelle pas avoir lu votre questionnement à ce sujet. De plus, c’est un gaspillage de papier, car il vont directement dans ma poubelle !!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 848 a été rédigé par AmériQuébec il y a 13 ans et 1 mois, le jeudi 15 février 2007.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Les vidéos de Jean-Jacques Nantel: un vrai patriote ! Jean-Jacques Nantel écrit «je désire voir les Québécois aussi riches qu'ils le méritent, je désire surtout qu'ils mettent fin aux insultes [...]

2013: Vidéo en direct : Astéroïde 2012 DA14

2013: Vidéo : pluie de météorites en Russie Plusieurs météorites sont tombés ce vendredi, tôt le matin, en Russie, dans la région de l'Oural. On rapporte qu'il y aurait [...]

2013: 1ère croix du mont Royal: Chomedey, 1643 – Vidéo Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve (15 février 1612 - 9 septembre 1676), fondateur de la ville de Montréal, est le [...]

2013: Francesco Grevola, 1911, dernier pendu au Pied-du-Courant Le Pied-du-Courant ((Pied-du-Courant - Prison)) est le nom d'une prison qui fut construite entre 1830 et 1836 à Montréal sous le régime britannique. C'est à cet endroit [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages