Le vendredi 16 janvier 2009

SociétéQuébec

Révisionisme historique autour de la Conquête: « Opération 1759 » en branle

Le Réseau de Résistance sur le pied de guerre!

Par RRQ

Vient un jour où un peuple ne peut endurer davantage qu’on l’humilie, et ce jour est arrivé. Comment, en 2009, rappeler ces tristes événements en usant de farces plates et épaisses et en nous présentant Wolfe et Montcalm comme des amis aujourd’hui devenus? Le RRQ compte bien faire comprendre aux bonimenteurs de la Commission des champs de bataille nationaux qu’il y a des limites à prendre les gens pour des cons !

Lorsqu’on consulte le programme créé par la Commission des champs de bataille nationaux afin de commémorer le 250ème anniversaire de la conquête anglaise de 1759, un malaise nous assaille très rapidement. Pour tous ceux connaissant un tant soit peu l’Histoire, il ne peut qu’être inacceptable de prendre à la légère et en humour, comme le font les propagandistes de la Commission des champs de bataille nationaux, l’événement tragique que fut la défaite de la Nouvelle-France à l’issue de la Guerre de sept ans, guerre qui l’opposa à l’Angleterre. Vient un jour où un peuple ne peut endurer davantage qu’on l’humilie, et ce jour est arrivé. C’est pourquoi le Réseau de Résistance du Québécois (RRQ) se lance dès lors sur le sentier de la guerre, de façon à être prêt à passer à l’action le 15 février prochain, si ladite Commission ne recule pas d’ici là en annonçant l’abandon de cet événement.

La malaise naît dès que l’on contemple le visuel retenu par la Commission des champs de bataille nationaux afin de présenter « l’événement de l’été à Québec » qui est bien sûr la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham. L’affiche virtuelle présente les généraux Wolfe et Montcalm, tout sourire, en train d’échanger des poignées de main! Le malaise ne s’estompe aucunement lorsque l’on parcourt la liste des activités prévues durant cet été consacré par la Commission des champs de bataille nationaux à la conquête anglaise de 1759.

Comment considérer de bon goût l’activité intitulée « Wolfe et Montcalm se donnent en spectacle », activité qui est ainsi décrite : « Les deux célèbres généraux renaissent de leurs cendres afin de vous offrir un face-à-face aussi épique qu’humoristique » ? Or, la conquête n’est aucunement de nature à faire rire les Québécois, cela, même les bouffons de cette Commission l’ont compris. S’ils se permettent quand même d’emprunter cette avenue afin de souligner les 250 ans de la défaite française en Amérique, c’est parce que leur objectif est autre. Et il vise à la réécriture de l’Histoire afin de rapprocher, aujourd’hui, les descendants des ennemis d’antan, c’est clair comme de l’eau de roches. Gommer les aspects les plus tragiques de notre histoire, tel a toujours été l’objectif des propagandistes fédéralistes. Après tout, s’il n’y eut pas de conflits hier, pourquoi en perdurerait-il un aujourd’hui ?

En présentant 1759 sous le sceau de l’humour et du bon-entendisme, la direction de la Commission des champs de bataille nationaux souhaite faire oublier que la conquête fut un âpre conflit qui provoqua la mort de 10 000 personnes en Nouvelle-France. On parle d’environ 1/7 de la population. Il ne s’agit donc pas de simples petites escarmouches n’ayant point porté à conséquence, comme certains retors historiens fédéralistes voudraient bien nous le faire croire.

La Commission veut aussi cacher le fait que les troupes de Wolfe ont saccagé la colonie française au cours de cet été de 1759. Les Britanniques ont brûlé plus de 1500 fermes sur les côtes nord et sud du Saint-Laurent et ils ont pillé les ressources des familles canadiennes avec tout le cortège de cruautés propres à de telles opérations de guerre. Dont le viol et les exécutions sommaires. Les bombardements anglais qui ont débuté au printemps de 1759 ont complètement détruit Québec. En septembre, cette ville n’était plus qu’un champ de ruines.

Et les lendemains de la conquête ne chantèrent pas davantage pour le peuple québécois en devenir. Les Canadiens de la Nouvelle-France furent supplantés par les Anglais qui s’emparèrent complètement du pouvoir et de l’économie. Du jour au lendemain, les Canadiens devinrent des citoyens de seconde zone. Ils perdirent leurs moyens de subsister et durent se faire paysans, un métier que plusieurs ne connaissaient aucunement.

Mais 1759, ce furent surtout les débuts de l’exploitation et de la soumission du peuple québécois en devenir. Alors comment, en 2009, rappeler ces tristes événements en usant de farces plates et épaisses et en nous présentant Wolfe et Montcalm comme des amis aujourd’hui devenus? Le RRQ compte bien faire comprendre aux bonimenteurs de la Commission des champs de bataille nationaux qu’il y a des limites à prendre les gens pour des cons! Leurs discours de propagande, nous les leur ferons ravaler!

Pierre Falardeau, porte-parole de « Opération 1759 »

À l’évidence, le comité organisateur de la fraude intellectuelle que constitue la commémoration de 1759 jouira du soutien indéfectible des médias et des élites afin de diffuser le plus efficacement possible leur propagande et manipuler ainsi l’opinion publique québécoise. Dans de telles circonstances, le RRQ devra faire preuve de beaucoup d’imagination et de détermination afin de diffuser l.a vérité eu égard à 1759, de manière à contredire les mensonges formulés par ceux d’en face. Pour nous y aider, nous avons le bonheur d’annoncer que le célèbre cinéaste Pierre Falardeau se joint au « Comité 1759 » en acceptant d’y jouer le rôle de porte-parole.

Au cours des prochains mois, le RRQ et le « Comité 1759 » organiseront des conférences, des distributions de tracts, des opérations d’affichage afin de faire comprendre au plus grand nombre de nos compatriotes ce que fut la conquête de 1759. Nous ne ménagerons aucunement nos énergies afin de leur faire comprendre qu’on ne peut pas tout tolérer au nom d’une fête quelconque. Le fédéral a beau avoir investi des millions de dollars dans l’organisation de la commémoration de 1759, investissements qui donneront assurément naissance à de fort belles festivités mettant en vedette des petits soldats de plomb arborant leurs plus beaux atours, il n’en demeure pas moins que fondamentalement, il s’agit ici d’une indigeste et écoeurante opération de propagande, et c’est cela que nous tenterons de faire comprendre à une importante majorité de Québécois.

Si nous désirons vraiment remporter une victoire dans cette « bataille de la mémoire » (dixit René Boulanger) qui nous oppose une nouvelle fois à ceux d’en face, il nous faudra être déterminés et radicalement prêts à faire ravaler les mensonges aux propagandistes oeuvrant pour l’unité canadienne.

Toute notre opération culminera bien sûr l’été prochain, sur les plaines d’Abraham, en plein cœur de notre Amérique française que nous extirperons bien un jour des griffes du Canada. Nous aurons alors besoin du soutien et de la participation du plus grand nombre, de façon à démontrer clairement que le peuple québécois n’endurera pas davantage les opérations visant à l’humilier. C’est donc un rendez-vous !

À bas les propagandistes fédéraux, et vive le Québec libre !

6 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sébastien Le 18 janvier 2009 à 22h40

    Pour marquer le maximum de point pour le pays, il faudrait tacher de faire le minimum de victimisation et de ressentiment. Il faudrait pouvoir répliquer en reconstituant aussi (pour le plaisir of course !) les batailles VICTORIEUSES de Carillon, Sainte-Foy et de Beauharnois !

    Je suis convaincu que le RRQ, Opération 1759 et plusieurs indépendantistes/nationalistes qui ont pensé également …

    Nous avons tout à gagner de faire savoir à nos amis Américains qu’il existe un “peuple d’origine européenne” aussi vieux que lui : 400 ans. La force du Québec par rapport aux USA maintenant ? Le Québec sait mieux que l’Autre ce qu’il doit aux amis autochtones ! Les autochtones étaient aussi présents sur Abraham.

    Autre fait à rappeler : il y avait des militaires français ET des miliciens canadiens. L’Histoire dit que les Canadiens de la Nouvelle-France sont devenus Canadiens français au milieu du 19e siècle puis Québécois à la Révolution tranquille. Les Québécois continuent d'”évoluer” avec les nouveaux Québécois issus d’une immigration récente …

    Sébastien Harvey
    Montréal

  2. 2 Henry Boucher Le 23 janvier 2009 à 2h15

    l faudrait pouvoir répliquer en reconstituant aussi (pour le plaisir of course !) les batailles VICTORIEUSES de Carillon, Sainte-Foy et de Beauharnois !

    C’est déja fait pour Carillon ( Ticonderoga 2008 )
    http://ca.youtube.com/watch?v=-vrUOCBlQUw

    Ainsi que Fort Bull( 2006) , fort Chouagen (Oswego 2007) , fort Duquesne ( Pittsburg 2005 ) , mais ça n’intéressait pas les médias .

    Le raid sur Deerfield http://www.1704.deerfield.history.museum/ a été commémoré en 2004 et 2008

    La bataille de St Foy sera commémorée le dimanche lendemain
    de la reconstitution de la bataille des Plaines et celle du gué de la rivière Montmorency le vendredi précédent.

    Ce serait bien de s’informer avant de critiquer.

  3. 3 Evangéline Le 3 février 2009 à 23h06

    Je suis d’acord avec Henry Boucher. Vérifier bien vos informations avant de critiquer. La reconstitution n’est pas un évènement de fête pour nous les reconstituteurs mais bien un moment de pourvoir montrer aux gens qui ne veulent rien savoir de la lecture de l’histoire , ce qui s’est passé. Il y a les à côté de la guerre tel que la vie de campement et la famille. Toute cette histoire est rendu incroyable.

  4. 4 Adrien Le 11 février 2009 à 15h51

    Comme le disait Henry Boucher il y a plusieurs jours déjà, les commémorations du 250ième de la Guerre de Sept Ans ont débuté il y a 4-5 ans aux endroits où ça s’est déroulé (au Michigan, en Pennsylvanie, New York, etc…) et j’y étais. Lors de ces reconstitutions de batailles, Nous, les Français, avons remportés toutes les batailles contre les Anglais et nous n’avons pas reçu de tomates pour autant. Nous n’étions pas là-bas pour les humilier et les traiter de lâches sous prétexte que les Français étaient toujours en désavantage numérique et rossaient tout de même les forces britanniques. Il faut cependant avouer qu’il y a eu maladresse de la part de la commission des champs de bataille par rapport à la mise en marché de l’événement de Québec cet été; l’affiche où Montcalm et Wolfe se donnent la main en souriant, le bal masqué et autres événements FESTIFS… ce furent un manque de jugement. Mais le côté historique de la commémoration ne doit pas être éliminé pour autant (on ne doit pas jeter le bébé avec l’eau du bain!). La population du Québec a le droit de voir un spectacle grandeur nature d’un pan de leur histoire. Il ne faut pas oublier que si le samedi les Français perdent la bataille (et non la Nouvelle-France), le dimanche ce sera la victoire de Ste-Foy du général Lévis (1760). Ne nous privons pas de cette dernière grande victoire française en sol québécois à cause de l’erreur de jugement d’un fonctionnaire du fédéral. Je ne manquerai pas d’aller voir cet événement en mémoire de mes ancêtres qui s’y sont battus valeureusement et aussi pour le plus pur plaisir.

  5. 5 In Mémoriam Le 6 mai 2009 à 17h14

    Évidemment, mon cher Adrien, que les Yankees ne vous ont pas lancé des tomates lors des reconstitutions des batailles menées chez eux! Ces défaites (pour eux)n’ont pas eu de conséquences, alors que nous avons subi et subissons encore et toujours les effets permanents de la Conquête qui a eu lieu après les défaites de Québec, de la capitulation de Montréal en 1760 et entérinées par le Traité de Paris en 1763. Nous avons alors perdu notre avenir, soit le contrôle de l’Amérique du Nord et la domination mondiale puisque ce continent domine bel et bien le monde. Pas de quoi fêter non!

    Et qui rappellera que les Anglais ont ensuite fait la guerre bactériologique aux Indiens des Grands Lacs? Hé oui, lors de la rébellion de Pontiac en 1765 (non, ce n’est pas une marque de char), alors qu’ils avaient perdu la région des Grands Lacs, les Anglais leurs envoyèrent des couvertures infectées de variole prises dans les prisons en Europe afin de les affaiblir! Pensez-vous que les Indiens vont fêter ça en 2015? Perfide Albion!

    Plusieurs se souviennent du Grand Dérangement de 1755. Pour votre mémoire: alors que la guerre s’annonce encore entre la France et l’Angleterre, les Anglais enlèvent, séparent et déportent des familles entières d’Acadiens le long des côtes américaines, en Angleterre et en France pour que les colons de Boston puissent s’emparer de leurs terres. Fait à noter, les Acadiens étaient déjà, et ce depuis 1713, des sujets de sa Très Gracieuse Majesté britannique. On parle donc ici d’une TENTATIVE DE GÉNOCIDE sur leur propre population qui avait le malheur d’être francophone et de vouloir rester neutre dans le conflit qui s’annonçait. Est-ce que les Acadiens ont fêté ça en 2005? Cruelle Albion!

    Après la Conquête, l’Angleterre a tenté de nous assimiler en essayant de faire venir des colons américains. Par la suite l’Acte de Québec de 1774 n’est pas un cadeau de l’Angleterre à notre endroit mais bien une concession parce qu’elle comprend que les 13 colonies risquent de lui échapper et qu’elle découvre soudainement qu’elle a besoin de nous.

    Et que dire de la suffisance, de l’arrogance et du puant mépris que l’on ressent à la lecture du rapport Durham. L’avez-vous lu? Bonne lecture de chevet s’il en est! Sir George Lambton voulait notre assimilation pour notre bonheur parce que l’avenir du continent se ferait en anglais et que nous serions désavantagés! Un peuple sans histoire et sans littérature. Pour l’Histoire, Durham se trompait royalement. Quant à la littérature, Shakespeare n’est pas apparu 200 ans après la bataille d’Hastings que je sache! Il faut comprendre que la littérature s’accumule lentement, au fil du passage des générations et des siècles. Les États-Uniens n’avaient pas plus de littérature que nous à l’époque! Méprisante Albion!

    Quand on regarde les moments forts de notre Histoire, force est de constater que l’Angleterre a vraiment essayé de nous faire disparaître et qu’il s’en est fallu de peu que nous passions à la poubelle de l’Histoire. La vérité, c’est que ce Canada que nos ancêtres ont découvert, nommé, exploré, il nous a été enlevé et nous devons maintenant le partager avec le Conquérant. Et nous sommes minoritaires! Malheur aux vaincus! Comme le Canada moderne est toujours bâti sur la Conquête et sur cette Histoire, pas étonnant qu’il demeure un ressentiment et une rancune chez les francophones. Quand j’entend les mots bonne entente, c’est drôle, je vois toujours un fédéraliste québécois qui se met à quatre pattes devant les Canadians! Non vraiment, quand on connait son Histoire, on se rend compte qu’il n’y a pas de quoi fêter!

  6. 6 Philip Razbine Le 17 mai 2009 à 9h07

    La reconstitution de la bataille des Plaines d’Abraham sera une épreuve difficile à surmonter à cause des débâts que ça fait. Pas tout le monde aimera ça, mais pour ceux qui les intéresse tellement, il reste à savoir comment tout se déroulera. Parmi les invités, il y aurait la reine, le président français et les premiers ministres canadien et québécois, enfin on devrait s’attendre à une chose pareille.

    Mais les Plaines d’Abraham ne sont pas la seule bataille qui célèbrera un anniversaire, il y a aussi une bataille 50 ans plus vieux que celle-ci qui célèbre ses 300 ans dans un mois, le 28 juin pour être exact. La bataille de Poltava, Poltava est une région en Ukraine central d’aujourd’hui, s’est passé lorsque le roi de Suède Charles XII est allé en campagne contre le tsar Pierre le Grand de Russie. Charles en est sortit le vaincu et dût fuire en Empire ottoman pour cinq ans. La bataille est pour plusieurs historiens, considéré comme la chute de l’empire suédois et le soulèvement de l’empire russe.

    Si on peut me permettre de montrer des différences et des ressemblances avec les deux batailles; à Poltava, ce sont les conquérants qui finirent les vaincus quand aux Plaines d’Abraham, les conquérants finirent les vainqueurs. le peuplement ethnique ukrainien de la Russie a été sauvé par leur mère patrie, la Russie quand les Canadiens ont été capturés par les Britanniques que les Français les ont laissé tombés. Enfin de compte, les défenseurs avaient une meilleur chance à Poltava parce que c’était sur un lieu stratégique qui leur étaient favorable. Les Plaines d’Abraham était un lieu très loin et puis si la bataille aurait duré plus longtemps avec les soldats se jetant l’un sur l’autre dans un grand massacre au lieu d’avoir les Français battre en retraite après recevoir un tir d’artillerie lourde des Britanniques, la bataille se comparerait à des batailles plus sanglante de la même époque, des batailles en Europe c’est à dire, comme Poltava.

    Pendant chacune des deux batailles, Montcalm était à cheval, le tsar Pierre le Grand, c’est la même chose. Wolfe était entrain d’observer la bataille d’un coin loin des tirs d’artillerie, pourtant il se fait tirer sur la poitrine, le roi Charles XII était sur une litière pour observer la bataille et il avait une jambe brisé d’une bataille précédente. Il y a des rôles semblables que chacun des chefs prennent lorsqu’ils sont en campagne et l’un qui joue le même rôle que l’autre fait quelques chose que celui qu’il imite ne pouvait pas faire.

    Il y a un film à propos de la bataille de Poltava qu’on peut trouver ses scènes de bataille sur You Tube. Le film s’intitule Slouga Gosoudarev, qui veut dire “Serviteur du souverrain” en russe et on montre une bataille très sanglante dans ce film, ou les soldats finissent par se battre physiquement jusqu’à ce qu’il y ait un grand carnage de haute décadence, même les Plaines d’Abraham ne pourraient pas se comparer à la bataille de Poltava, si il n’y avait pas des soldats qui se jeteraient dessus l’un et l’autre en s’échangeant des coups d’épées.

    Voici les scènes de la bataille de Poltava dans le film Slouga Gosoudarev:

    http://www.youtube.com/watch?v=24gQKRF9aJ0
    http://www.youtube.com/watch?v=esMhRIpxhSQ
    http://www.youtube.com/watch?v=3j5X432TESM

    Et pour amplement de détails, consulter son site officiel:

    http://www.slugagosudarev.com/

    Le film est toujours méconnu au Canada, mais il est très populaire dans son pays d’origine et parmi les langues parlés dans ce film, il y a le français.

    Pour conclure, la bataille des Plaines d’Abraham méritait d’y avoir plus d’action, jusqu’à un point explosif, une bataille qui aurait dû être aussi éclatante que Poltava comme ça se démontre dans les clips des scènes du film Slouga Gosoudarev plus ou moins.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 1,055 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 11 ans et 9 mois, le vendredi 16 janvier 2009.

Il y a 6 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Est-ce que les médias de masse participent à la mascarade de la CAQ? Les médias ont écrit au sujet de cette « OSBL » plus souvent qu’à leur tour, et dans l’esprit de la population, [...]

2010: L’indépendance énergétique du Québec Nous sommes déjà engagés dans une crise énergétique dont l‘impact se fera sentir à nouveau dès la sortie de la [...]

2010: Tremblement de terre en Haïti La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal tient à exprimer sa solidarité avec le peuple haïtien et avec les Québécois d’origine haïtienne [...]

2010: Un plan Marshall pour les victimes du séisme en Haïti? Monsieur le Premier ministre, Bien que dans l’immédiat la priorité soit de répondre aux besoins urgents de la population haïtienne lourdement [...]

2010: Séisme en Haïti: Pauline Marois invite les Québécois à faire preuve de générosité Lors d’une entrevue accordée à la radio haïtienne CPAM de Montréal, la députée de Charlevoix et chef de l’opposition officielle, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages