Le mardi 18 novembre 2008

Politique

Perte du Grand Prix de Montréal

La perte du Grand Prix s’ajoute à la longue liste de fiascos libéraux

Campagne électorale québécoise 2008Nouvelles brèves ]

Par Parti Québécois

Le gouvernement Charest nous a endormis en 2006 en disant avoir négocié de façon ferme pour que le Grand Prix ait lieu jusqu’en 2011. On s’est fait roulé dans la farine par les libéraux et la métropole écope.

La candidate de Pointe-aux-Trembles et porte-parole du Parti Québécois pour la Métropole, Nicole Léger, s’est dite attristée par la perte du Grand Prix de Montréal. « Le Grand Prix est une vitrine exceptionnelle pour Montréal et l’ensemble du Québec. À lui seul, il génère plusieurs dizaines de M$ en retombées économiques. C’est une perte catastrophique », a déclaré Nicole Léger.

Par ailleurs, la candidate du Parti Québécois déplore que Jean Charest ait berné les Québécois dans ce dossier. Le gouvernement Charest a investi 1,5 million de dollars en 2007 pour la salle de presse et le paddock prétextant que le Grand Prix était là pour au moins cinq ans. Force est de constater que les fils n’étaient pas aussi bien attachés que le laissait entendre Jean Charest. « Le gouvernement Charest nous a endormis en 2006 en disant avoir négocié de façon ferme pour que le Grand Prix ait lieu jusqu’en 2011. On s’est fait roulé dans la farine par les libéraux et la métropole écope », a ajouté la candidate du Parti Québécois de Pointe-aux-Trembles.

« La perte du Grand Prix s’ajoute à la longue liste de fiascos libéraux. Jean Charest nous a fait la démonstration que l‘incompétence de son gouvernement coûte cher aux Québécois, trop cher ! C’est un autre exemple que quand Jean Charest gère, ça dégénère. C’est pratiquement devenu une garantie que quand il a les mains sur le volant, le Québec prend le champ », a conclu Nicole Léger.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 242 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 4 mois, le mardi 18 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Nouvelles brèves, Campagne électorale québécoise 2008.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Gaza: Québec solidaire dénonce l’escalade de la violence Mme David, députée de Gouin, réclame que « Les tirs de roquettes sur les civils en Israël et le bombardement [...]

2011: Commission Charbonneau: les sceptiques avaient raison… Il y a des jours où l'on aimerait presque ne pas savoir lire. Ce que l'on apprend dans une série [...]

2011: Le Parti libéral participe à l’anglicisation du Québec « Au lendemain de l'aveu du gouvernement libéral du recul du français à Montréal et ailleurs au Québec, la ministre [...]

2010: Unanimité contre le projet de loi fédéral C-32 Le député de Drummond et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Yves-François Blanchet, se réjouit [...]

2010: Le Devoir: C’est encore une fois n’importe quoi ! 100 ans d'intervention de l'État en culture - De l'État censeur à l'État encenseur (Le Devoir - Isabelle Paré) Il en [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages