Commentaires sur : L’avortement fait partie de notre avenir https://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc Média québécois citoyen Tue, 08 May 2018 15:49:17 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.18 Par : Jean-Pierre Plourde https://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc#comment-16823 Fri, 04 Jun 2010 14:56:36 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc#comment-16823 Bonjour M. Patriote:

Une opinion en vaut bien une autre aussi longtemps qu’elle demeure une opinion.

J’utilise ici des projections réalistes pour exprimer mon point de vue.

Je suis d’accord avec vous, un avortement c’est un drame.

En ce qui concerne le Québec, la situation de sous-développement dans lequel nous allons nous retrouver après le départ de Charest sera si sévère que nous serons à la merci du conquérant sur toutes nos décisions d’avenir. Les programmes de nos écoles, en particulier en histoire, sont déjà trafiqués.On subit l’expropriation par transfert de droit territoriaux et de droit de gestion sur nos propres territoires.

Québec devient la seule province sous la tutelle de l’état central canadien.

Les politiques douces de réduction de nos actifs se continuent à la caisse de dépôt:
“Un fond géré par les étudiants de HEC donne un meilleur rendement à long terme que la Caisse de dépôt” réf. Journal de Québec, Jeudi 3 juin 2010, p. 42. En fait les étudiants on réussit un rendement de près du double de celle de la Caisse sur la même période. Si les étudiants avaient géré la Caisse lors de la crise de 2008, la perte aurait été de 25 milliards au lieu des 40 milliards de nos prétendus spécialistes.

Nous cherchons la solution de facilité au lieu d’investir en nous et sur nos territoires, nous n’avons aucune vision d’avenir cohérente, nous nous laissons bousculer et détruire psychologiquement sans réagir alors qu’on a un pays et un territoire à construire.

En le laissant entre les mains des multinationales, on s’autodétruit. Les profits iront dans les poches du pouvoir économique et nous perdrons notre pouvoir de collecter des redevances.

En refusant d’aller voter, les citoyens expriment leur “raz le bol” de la politique, ce faisant, ils ont ouvert la porte aux abus, au massacre culturel et économique planifié contre nous.

À la Caisse tout est fait pour transférer nos fonds dans les poches des amis fédéraux. Créée à l’origine pour favoriser le développement du Québec, elle n’investit que des miettes au Québec.

Nous sommes en voix de devenir les citoyens les plus pauvres et dépouillés de ce pays. L’Hydro aura été privatisé, la caisse de dépot réduite à néant.
On ne voudra plus avoir d’enfant et on va nous forcer à vider les régions et laisser les immigrants devenir roi et maître de Montréal.

Un génocide culturel se répercutera sur notre économie, l’Hydro ne donnant plus de redevance d’un milliard par année dans les coffres de l’état, nous ne seront bientôt plus en mesure de payer les coûts de nos services de santé. On ferme les yeux.

Vous voyez, le cas du Québec diffère à court terme de ce que sera l’avenir de la planète.

Nous sommes culturellement conditionné à nous auto-détruire, en abandonnant nos ressources à des étrangers nous seront économiquement sous pressions.

Le moral des Québécois et notre comportement social en sera affecté gravement.

Le taux de suicide, d’avortement au Québec va aller en augmentation suite à notre incapacité de survivre sans l’aide d’Ottawa qui se sera emparé de nos actifs rentable et il va nous faire chanter.

Le chanteur Dédé Déjardins des Colocs s’est fait “hara-kiri” devant l’absurdité du comportement de ses semblables.

Pour respirer la joie de vivre et éviter les avortements il faut d’abord s’accepter comme Québécois et s’assumer en prenant nos responsabilités au lieu d’attendre que d’autres les prennent pour nous.

Les gens ferment les yeux devant les traitrises qu’on nous fait subir.

Pour s’attaquer positivement aux problèmes d’avortement que vous soulevez, il faut être bien dans sa peau de citoyens. Ce sera bientôt devenu une impossibilité.

Nous devenons de plus en plus chaque jour l’esclave des “Canadian” et notre indifférence en est la cause.

Vous et moi assistons présentement à l’implosion du système Québécois.

L’avortement devrait devenir bientôt un dernier recours.

vous me dites:
“Sacraliser l’interruption de grossesse comme vous semblez le faire est une fausse piste.”

Je vous invite à relire mon texte.

Voyez ce qui se passe au Japon, en Chine et ailleurs, les efforts faits vont dans le sens contraire des bons sentiments de respect de la vie dont je suis preneur comme vous.

Le Québec aurait la possibilité d’atteindre ce niveau de respect de la vie, mais nous sommes en train de passer à côté du respect de la vie de nous même et de nos enfants en refusant de voir l’évidence des monumentales arnaques que notre société subit.

Notre planète ne pourra pas suffire à supporter un accroissement naturel. A l’échelle locale du Québec, ou la croissance est encore possible, on pourrait si on s’assumait, voir, Vivre libre ou disparaître sur saglacweb.com.

Le combustible est très important sur notre planète, nos problèmes relèvent du fait qu’on s’acharne à utiliser un produit fossile au lieu d’énergie renouvelable.
On peut produire de l’hydrogène avec l’eau de mer et de l’électricité, des produits recyclables sans fins et sans polution, voir sur amériquebec, mes articles, a. Longue histoire autour du moteur roue…, b. pour les voitures, les batteries ne sont pas la solution…

L’Hydrogène est la plus puissante source d’énergie renouvelable de la planète, ce gaz peut régler le problème de l’énergie grace aux piles à combustible = pollution zéro.

J’essaie de mettre en perspective la réalité de l’humanité, pas seulement celle du Québec.

Le Québec a beaucoup de place pour des solutions mitoyennes comme vous les décrivez.
Sans une prise de conscience et une ferme prise en main de notre économie et de notre culture maintenant, nous disparaitrons.

Il nous manque le goût de vivre et de survivre pour être en mesure d’être efficace et d’assurer un avenir à nos enfants.

Merci de votre intérêt.

Jean-Pierre Plourde.
saglacweb.com

]]>
Par : Patriote https://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc#comment-16809 Fri, 04 Jun 2010 03:38:57 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc#comment-16809 Mais quel fouillis que cet argumentaire !

Je suis pro choix, mais je pense néanmoins que chaque avortement est un drame. Pour la femme qui porte l’enfant, pour l’enfant à naître et pour la vie.

Trop d’avortements sont commis chaque année au Québec, nos taux sont effarants et il faut adopter toutes les mesures pour réduire ces interventions chirurgicales traumatisantes.

Plutôt que de s’attaquer aux avorteuses, avorteurs et avortées, il faut tout faire pour faciliter la contraception et bien entendu, lorsqu’il y a conception, la parentalité, l’adoption, etc. L’avortement doit demeurer un dernier recours, pas devenir un moyen de contraception.

Sacraliser l’interruption de grossesse comme vous semblez le faire est une fausse piste. C’est la vie qu’il faut sacraliser. Notamment en respectant l’environnement, en recyclant le plus possible, en préservant la biodiversité et en réduisant notre empreinte environnementale.

Notre planète peut supporter un accroissement naturel de l’humanité. Pas le mode de vie motorisé énergivore des pays développés.

Mon cher monsieur, si vous voulez vraiment sauver la planète, abandonnez votre voiture, réduisez votre consommation à sa plus simple expression, ne prenez plus l’avion, etc.

]]>
Par : Solange Chouinard https://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc#comment-16771 Wed, 02 Jun 2010 11:39:47 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/02/lavortement-fait-partie-de-notre-avenir-3668.qc#comment-16771 Cet article décrit, selon moi bien sûr, la triste réalité des choses. Tout ça semble aberrant au premier abord mais après quelques minutes de réflexion… Il faut se rendre à l’évidence et ça urge!

J’avais 16 ans lorsque j’ai fait ce que l’on appelait une ‘composition’ dans laquelle je déclarais que ‘les humains s’anéantiraient eux-mêmes’. J’en ai aujourd’hui 60 (ans) et je constate, avec horreur, que cet opinion de l’époque ressemble de plus en plus à la réalité d’aujourd’hui…

Il faut que TOUT change! Bien entendu, ça commence par ce qui se passe entre nos deux oreilles! Les ‘baby boomers’ (dont je suis) auront laissé un véritable carnage derrière eux.

Espérons que la génération montante fasse preuve d’audace, de courage et de ténacité pour amorcer les innombrables changements nécessaires à la survie de l’espèce mais, surtout, à celle du peuple Québécois!!!

]]>