Commentaires sur : Diane Francisson ou l’eugénisme climatique global https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/12/16-diane-francisson-ou-leugenisme-climatique-global.qc Média québécois citoyen Tue, 08 May 2018 15:49:17 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.19 Par : Victor https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/12/16-diane-francisson-ou-leugenisme-climatique-global.qc#comment-12294 Fri, 18 Dec 2009 15:28:44 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/12/16-diane-francisson-ou-leugenisme-climatique-global.qc#comment-12294 Je ne vois pas comment vous arrivez à la conclusion que réduire les émissions de carbone pourra nuire aux plus pauvres de la planète. Le principe-même d’un concept comme l’empreinte écologique enlève tout sens à l’idée que chaque humain s’équivaut dans son “poids environnemental”. Cette conclusions rend de facto complètement inutile une mesure d’imposition de la limitation des naissances, mesure déjà fasciste et inhumaine qui n’a rien a voir avec les conclusions des scientifiques et la position des environnementalistes.

Au contraire, les grand émetteurs sont précisément (cela est fortuit, mais instructif) ceux qui exploitent le tiers monde. Nous avons un modèle économique qui s’impose partout parce qu’il est plus pratique, et il est plus pratique parce qu’il fait fi des conséquences nocives qu’il crée. Que ce soit par une taxe-carbone ou un “cap and trade”, non seulement ça va décourager la surconsommation (on produit déjà assez de nourriture pour 14 milliards d’êtres humains, mais elle est gaspillée pour plaire aux marchés les plus énergivores à hauteur de plus de 50% (si on inclut la production massive de viande peu efficaces d’un point de vue bioénergétique); ça va aussi stimuler les commerces locaux, les produits qui ne parcourent pas 5 fois la planète comme actuellement.

Et un moyen simple, accessible et tellement avantageux de capter du carbone atmosphérique est bien de conserver et de planter des forêts. Dois-je rappeler que les forêts apportent l’eau douce, régulent le climat, enrichissent les sols organiques, donc la fertilisation des terres, amenuisent les peeks de sécheresses ou d’inondations et leurs dommages, filtrent l’eau et l’air, limitent la désertification, etc, etc, etc, en plus de fournir des matériaux?

Un système de tax carbone ou de “cap and trade” pourrait très bien (et le fait déjà, via KyotoI) utiliser l’argent des industries excédentaires en GES pour planter des arbres dans des pays très vulnérables.

Pour le reste, l’histoire a révélée que le nombre des naissances varie en proportion inverse à la qualité de vie. En d’autres mots, plus une population est prospère, plus un couple peut investir beaucoup sur chaque enfant (temps et énergie), moins il en fait. La solution à la “surpopulation”, si elle existe, c’est de partager. La limitation des naissances, en plus d’être parfaitement inutile d’un point de vue environnemental (c’est la limitation de la surconsommation/personne qu’il faut limiter, en toute première urgence) ne sert qu’à perpétuer l’écart injustifiable des richesses.

]]>