Commentaires sur : Achat d’Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec: anguille sous roche? https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/31-achat-denergie-nouveau-brunswick-par-hydro-quebec-anguille-sous-roche.qc Média québécois citoyen Tue, 08 May 2018 15:49:17 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.18 Par : Jean-Pierre Plourde https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/31-achat-denergie-nouveau-brunswick-par-hydro-quebec-anguille-sous-roche.qc#comment-11351 Mon, 02 Nov 2009 02:47:48 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/31-achat-denergie-nouveau-brunswick-par-hydro-quebec-anguille-sous-roche.qc#comment-11351 Il faut modifier l’entente avec le Nouveau-Brunswick
1er novembre 2009,

Commentaire de Gilles Bousquet:

M. Plourde, vous écrivez : « Les descendants de nos pères, vous et moi et nos enfants, ne contrôlant plus nos territoires, nous hériterons de la tutelle que le Canada détient sur les Amérindiens. »
Bien oui, les Premières Nations du Québec sont sous juridiction fédérale et ils réclament tout le Nord du Québec “environ 50 % du territoire”. Ils sont fédéralistes et votent NON à la souveraineté du Québec. Méchant problème en perspective à négocier lors d’une séparation du Québec.
Est-ce que vous pensez que le “premier” de Terre-Neuve s’oppose à cette transaction “achat des installations hydrauliques du Nouveau-Brunswick par le Québec”, pour protéger le Québec contre Ottawa, selon vous ?

Bonjour M. Bousquet.

Le fait que les Amérindiens sont sous la tutelle du Fédéral est inscrite dans l’Acte de l’Amérique du Nord Britannique, art. 91 (24), il y est spécifié que les Amérindiens continuent d’appartenir à une catégorie juridique distincte, celle de la tutelle; …. Réf. Le livre noir du Canada Anglais, tome 2, p. 220.

Les Amérindiens constituent moins de 1% de la population, ce sont des être humains comme vous et moi qui ont droit à notre respect et le Québec fait sa part à ce sujet.

Pour les Amérindiens, la terre n’appartient à personne, ils ont raison. Ils sont l’objet d’un jeu de pouvoir qui vise le contrôle des ressources.

Comme il faut des règles de vie et des institutions pour gérer les rapports entre les humains, la justice, les hôpitaux, les écoles, etc. sur un territoire donné, ce rôle revient à la démocratie.
La démocratie c’est le pouvoir du nombre, c’est ce pouvoir qui impose et développe les territoires et la destinée des habitants d’un territoire donné. Pour avoir une idée graphique de ce que je veux dire, voir, Vivre libre ou disparaître, sur saglacweb.com.

En nous retirant nos territoires, la démocratie québécoise sera remplacée par la canadienne, de ce fait, notre culture et nos biens deviennent sous la juridiction canadienne. Par exemple, le récent jugement fédéral modifiant la loi 104 protégeant la loi 101 contre son détournement vers les écoles anglaises au Québec est un bon exemple de la perte de contrôle sur notre culture.

Les Amérindiens ont comme tous les citoyens le droit d’être fédéralistes, autonomistes, ou autres, ça n’a rien à voir avec le statut que ce pays leur a donné et que nous héritons.

Ils sont les pupilles de l’État. Nous héritons de ce statut par ce traité. En héritant de ce statut, les Québécois deviennent sans pouvoir réel, c’est la suite de l’échec des négociations du Lac Meech. Notre droit d’influencer la destiné de ce pays s’efface, il n’y aura plus de négociations constitutionnelles avec un pouvoir réel pour nous, gens du Québec, c’est cela qui se dessine derrière vous à votre insu.

Les Amérindiens sont désormais nos frères de sang culturel.

Le méchant problème dont vous parlez, ce n’est pas eux, ce sera l’armé canadienne, représentant de l’autre démocratie de ce pays, qui interviendra contre nous pour la protection de territoires “canadien”, adieu Québec. En espérant que cela devient plus clair dans votre esprit.

Les Amérindiens sont le jeux d’une bataille de pouvoir qui vise à soustraire le Québec de tout pouvoir, sans le réveil massif de tous les citoyens du Québec, notre disparition est assurée et les charges de toutes sortes imposées à notre communauté ne vont que s’amplifier.

En ce qui concerne Terre-Neuve, c’est là aussi un jeu de pouvoir, ils ont obtenu du fédéral une partie des redevance sur le pétrole de leurs cotes, ce qui est une énorme reconnaissance de la part de la Fédération à leur endroit.

L’opposition du Premier Ministre de Terre-Neuve est de bonne guerre, l’enjeu est d’un tout autre rang.

Merci de vos commentaires, vous ajoutez au débat.

Jean-Pierre Plourde,
saglac@gmail.com

]]>
Par : Jean-Pierre Plourde https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/31-achat-denergie-nouveau-brunswick-par-hydro-quebec-anguille-sous-roche.qc#comment-11264 Sat, 31 Oct 2009 11:30:54 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/31-achat-denergie-nouveau-brunswick-par-hydro-quebec-anguille-sous-roche.qc#comment-11264 Commentaire de l’auteur:

Au moment d’écrire ces lignes, je n’avais pas lu l’article de la presse canadienne sur l’achat d’Énergie Nouveau-Brunswick.

Dans l’extrait qui suit, vous avez la confirmation de ce que j’avance sur l’impossibilité de Québec de prendre le contrôle d’une société d’état d’une autre province sans qu’Ottawa en soit le propriétaire ou à tout le moins, le gestionnaire à long terme.

“Jean Charest a tout de même présenté la transaction comme «une preuve que le Canada fonctionne». Il a soutenu qu’un gouvernement péquiste n’aurait pas pu la réaliser.”

Je vous fais remarqué que dans l’extrait qui précède, les parenthèses en flèches dans cet extrait ne sont pas de moi, celle qui dit: <>. elles ont été mises là par le journaliste de la Presse.

Mon commentaire au sujet de cette transaction devient très réaliste.

J’ai fait un copié collé de cet article sur mon blog en commentaire à mon propre article.

Cette article se trouve sous chez Cyberpresse.ca sous,

Hydro achète Énergie Nouveau-Brunswick pour 4,75 milliards

Publié le 29 octobre 2009 à 10h03 | Mis à jour le 29 octobre 2009 à 18h41

Sylvain Larocque
La Presse Canadienne
Fredericton

En conclusion,

Il y a maintenant au Canada, une province virtuelle Canadienne fédérale qui s’accapare les biens de la Québécoise et qui en fera la gestion à son profit en dépouillant les Québécois de leurs actifs dans un traité bidon dit de l’approche commune. Voir, le Montréal, le traité de l’approche commune va te faire mal, sur amériquebec ou saglacweb.blogspot.com.

Chaque négociation qu’entreprend ce gouvernement nous rabaisse encore d’avantage, par exemple ici, pendant que les Québécois vont voir leur tarif d’électricité augmenter, ceux du Nouveau-Brunswick vont voir le leur gelé pour cinq ans au même tarif actuel que le notre. Il semble bien que les Québécois devront payer la note des investissements de l’Hydro, une culture qui s’accapare les revenus d’une autre.
La lecture du livre de Normand Lester, Le livre noir du Canada anglais, vous confirmera que le passé est garant de l’avenir, et que rien n’a changé depuis la conquête dans l’attitude de ce pays à notre égard. Elle est assimilatrice et réductrice.
Les Québécois devront relever la tête s’il veulent survivre.

Jean-Pierre Plourde, Bsa UQAC73

]]>