Commentaires sur : Nomination d’un nouveau directeur de la prison de Sept-Îles https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/21-nomination-dun-nouveau-directeur-de-la-prison-de-sept-iles.qc Média québécois citoyen Tue, 08 May 2018 15:49:17 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.19 Par : Jacques Dupont https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/10/21-nomination-dun-nouveau-directeur-de-la-prison-de-sept-iles.qc#comment-10961 Mon, 26 Oct 2009 04:09:45 +0000 #comment-10961 Commentaire concernant le ministre Jacques Dupuis et l’enquête sur la mort de Fredy Villanueva.

Le procureur choisi par le ministre Dupuis se nomme Me François Daviault. Il s’agit d’un des pires manipulateurs employés au ministère de la Sécurité publique et de la Justice. En fait, il s’agit du même personnage qui est venu cacher le meurtre de notre père en 1996 (sergent-détective municipal en 1969)..

De plus il s’agit de 2 grands amis lesquels se connaissent depuis fort longtemps ayant travaillés plus de 3 ans dans les années 1980 quasiment dans le même bureau et comme dit le proverbe ‘qui s’assemble se ressemble’. D’ailleurs voici les bureaux où exerçaient ces derniers en 1980 :
Me François Daviault & Me Jacques Dupuis

Annuaire téléphonique judiciaire du Québec 1980
Éditeur Andrée Frenette Lecoq
1115 Sherbrooke Ouest
Montréal

Bureaux près l’un de l’autre à un étage de différence seulement

Me François Daviault, 1255 Square Phillips #1103
Me Jacques Dupuis, 1255 Square Phillips #1007

L’affaire Villanueva va échouer lamentablement comme notre Commission d’enquête publique (1996) ordonnée par le juge Ivan St-Julien de la Cour Supérieure du Québec le 20 décembre 1995.

De plus, le jour même du 20 décembre 1995, le ministre de la Sécurité publique Me Serge Ménard en conférence de presse annonçait que le Gouvernement du Québec n’appellerait pas du jugement (30 jours pour un appel) et se conformerait à l’ordonnance de la tenue d’une Commission d’enquête publique tel que demandé et obtenu par la famille Dupont, le Gouvernement acceptant le jugement dans son ensemble vu que le meurtre avait été prouvé et retenu en preuve.

Par contre, 7 mois plus tard en juin 1996, ce même gouvernement recommençait le débat du meurtre ou suicide en se servant de la Commission d’enquête publique avec comme procureur Me François Daviault lequel a manipulé, fabriqué et oublié de la preuve volontairement.
Comme dit précédemment, ce débat aurait dû se tenir devant la Cour d’appel devant 3 juges si le Gouvernement voulait en appeler et ce dans les 30 jours tel que la loi le prévoit.et non devant cette Commission avec leur propre personnel choisi agissant ainsi comme juge et partie.

Il ne faut pas oublier que cette Commission d’enquête publique a été ordonnée au Gouvernement du Québec par la Cour Supérieure du Québec suite à un combat mené par notre famille contre le ministère de la Sécurité publique et de la Justice, laquelle Cour a entendu les pathologistes et experts des 2 parties au litige et pris connaissance de rapports et photos diverses dont une partie de celle de l’autopsie pratiquée à l’Institut médico-légal de Montréal le 10 novembre 1969 de notre père Louis-Georges Dupont. Il était alors sergent-détective municipal de Trois-Rivières et était en service la 1ère journée de sa disparition. Le juge conclua donc au meurtre et adhéra à notre demande d’enquête sur les’pourquoi,comment,quoi,qui,quand et où était-ce arrivé.

En passant, voici une petite anecdote. L’ex-président du syndicat provincial des agents de la S.Q., monsieur Jocelyn Turcotte lequel est maintenant le Directeur de Cabinet du ministre Dupuis est le même ex-enquêteur de la S.Q. qui a agi avec son frère Jean-Claude ex-enquêteur de la S.Q. lui aussi et lesquels ont camouflé le meurtre des 2 montagnais de Sept-Îles en 1977 par les garde-pêche. Ces derniers sont allés même jusqu’à acheter la chaloupe des garde-pêche et la repeindre rapidement pour effacer les marques de peinture laissées par l’embarcation des autochtones quand ils l’ont frappée avec la leur. Imaginez-vous que ce monsieur Turcotte est son Directeur de Cabinet, que Me Daviault est une de ses très vieilles connaissances, que son ministère est constitué à plus de 75 à 80% d’anciens officiers de la S.Q. ; pensez-vous encore que l’affaire Villanueva a une seule petite chance d’aboutir avec de tels conspirateurs? Aucune chance, qui plus est, en bout de ligne ce seront quasiment les parents qui seront responsables de ce qui est arrivé! Je ne sais pas pourquoi le juge André Perreault est allé se mettre le nez dans cette histoire, lui qui pourtant a agi dans la Commission Poitras et a une idée dans quoi il s’engage; j’espère que l’avenir nous le dira bien?

Jacques Dupont
Trois-Rivières

]]>