Commentaires sur : Le PQ dénonce le fédéral et exige tous les pouvoirs en immigration https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/22-le-pq-denonce-le-federal-et-exige-tous-les-pouvoirs-en-immigration.qc Média québécois citoyen Tue, 08 May 2018 15:49:17 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.18 Par : Marcel Sylvain Tremblay https://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/22-le-pq-denonce-le-federal-et-exige-tous-les-pouvoirs-en-immigration.qc#comment-9806 Fri, 28 Aug 2009 06:16:10 +0000 http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/22-le-pq-denonce-le-federal-et-exige-tous-les-pouvoirs-en-immigration.qc#comment-9806 Si nous contrôlions notre immigration, nous pourrions reprendre le dessus, favoriser les francophones et les francophiles, et devenir aussi nombreux au Québec que dans toutes les autres provinces canadiennes. Nous deviendrions une puissance extraordinaire sur tous les plans, et notre richesse entraînerait une progression encore plus poussée de notre population, doublant et triplant le Canada anglais, jusqu:à se diriger vers une population aussi nombreuse que celle des États-Unis. Qui gouvernerait le Canada et l’Amérique-du-Nord à ce moment-là, pensez-vous?
Seulement le pays innu est aussi grand que l’Italie et c’est presque la moitié du Québec. Il y a plus de 50 millions de personnes en Italie, ça veut dire que le Québec pourrait compter au moins 100 millions de personnes facilement.
C’est sûr qu’il faut contrôler notre immigration. Notre pays a été séparé en deux par des politiques de discrimination linguistique. Nous avons droit à notre propre immigration, autant que celle du Canada anglais qui est dirigée d’Ottawa, avec nos propres impôts en plus. Nous payons pour nous faire envahir par des gens peu susceptibles de parler et d’apprendre le français, à qui on dit que le Canada est anglophone, même dans une province entièrement francophone.
Le fédéral va toujours s’organiser pour qu’on soit une minorité au Canada, par l’immigration, notamment. Nous n’aurons jamais la main haute là-dessus tant que nous ne la contrôlerons pas nous-mêmes. Je suis un peu sceptique que ça puisse se faire comme province, cependant. Ça va peut-être se faire comme dans d’autres secteurs, comme la télévision, les arts, ou le côté anglophone est toujours favorisé. On vous donne une liberté, mais on vous tient en laisse! C’est un peu illusoire, je pense, mais enfin, à s’enliser dans le miroir aux allouettes d’un fédéralisme discriminatoire envers nous, un jour l’heure va sonner qu’il est temps de sortir de là!

]]>