Le lundi 13 août 2012

QuébecPolitique

“Ouin”, gros débat autour de Gaétan Barrette

Pour ajouter une épaisseur de plus au débat

Campagne électorale québécoise 2012 ]

Par Sylvain

« Ma santé financière n’a jamais été une priorité pour moi. Ma job, c’était de m’occuper de celle des autres. […]Je n’ai jamais vraiment vécu ma vie en fonction de mon porte-feuille. Mais j’ai prêché les bonnes choses pour mes clients, pour ma famille », assure-t-il. «Mais maintenant, j’arrive à un âge où je n’ai pas le choix. » M. Futur ministre des Finances dit dépenser de façon équilibrée, mais trop, de son propre aveu. « Aller au casino, c’est plaisant. Mais avoir plusieurs cartes de crédit aussi! C’est les cartes de crédit le problème ! »

Là, comme dit la Coalition avenir Québec, «c’est assez!». On n’a pas parlé ici de «l’affaire » Gaétan Barette, mais en ce lundi, il y a Patrick Lagacé qui vient en remettre une couche en y voyant une charade qui mènerait tout droit au gras de Barrette.  Ce dernier résume toute l’affaire ici. Tout le monde parle du tour de taille, de la bédaine, du poids, etc., de Gaétan Barrette sauf… Pauline Marois. Toute cette affaire est grotesque, comme dirait Jean Charest.

Effectivement, Pauline Marois n’a jamais parlé du poids, du bedon, du taux de cholestérol, etc., de Gaétan Barrette.

Quand Pauline Marois a répondu aux questions du journaliste, ce n’était fort probablement pas l’indice de masse corporelle du Dr Barrette qu’elle avait en tête, mais plutôt les déclarations de ce dernier que l’on retrouve sur le site Internet du Journal de Montréal1. À la question «quelles sont vos habitudes de santé?», le Dr Barrette a répondu ceci:

« Ma santé n’a jamais été une priorité pour moi. Ma job, c’était de m’occuper de celle des autres. […]Je n’ai jamais vraiment vécu ma vie en fonction de ma santé. Mais j’ai prêché les bonnes choses pour mes patients, pour ma famille », assure-t-il. « Mais maintenant, j’arrive à un âge où je n’ai pas le choix. » M. Barrette dit manger de façon équilibrée, mais trop, de son propre aveu. « Du poulet, c’est bon. Mais la sauce aussi ! C’est la sauce le problème ! »

Ainsi, le problème n’est pas le nombre de bourrelets dans la «bédaine» de Gaétan Barrette, mais clairement la démonstration qu’il serait, comme on dit, un cordonnier très mal chaussé. Pauline Marois a simplement dit ce qu’elle pensait, et ce n’est certainement pas la seule à le penser. Il est où le drame de dire «je crois qu’un ministre de la Santé a un devoir d’être exemplaire »? Comment ne pas être en accord avec cette affirmation? Quand Pauline Marois a dit ça, elle n’a pas traité le Dr Barrette d’obèse ou de, je ne sais pas, de «gros lard». Pourtant, on a l’impression que c’est le cas en voyant l’ampleur qu’a pris l’affaire.

Faisons un exercice de style. Imaginons un candidat qui serait vu comme étant le prochain ministre des Finances. À la question «quelles sont vos habitudes en finances personnelles?», le candidat répondrait:

Ma santé financière n’a  jamais été une priorité pour moi. Ma job, c’était de m’occuper de celle des autres. […]Je n’ai jamais vraiment vécu ma vie en fonction de mon porte-feuille. Mais j’ai prêché les bonnes choses pour mes clients, pour mes amis. Mais maintenant, j’arrive à un âge où je n’ai pas le choix. » M. Futur ministre des Finances dit dépenser de façon équilibrée, mais trop, de son propre aveu. « Aller au casino, c’est plaisant. Mais avoir plusieurs cartes de crédit aussi! C’est le crédit le problème ! »

Ainsi, jugez-vous qu’une personne qui déclarerait ceci dans les médias mériterait de devenir le prochain ministre des Finances? Est-ce qu’il serait en position de prêcher par l’exemple?

Revenons maintenant à Gaétan Barrette. Le problème n’est pas le fait qu’il soit obèse, mais plutôt le fait qu’il n’est pas en mesure de donner l’exemple. Bien sûr, la politique n’est pas un concours de beauté, et je suis entièrement d’accord. Sauf qu’il y a plus.

En septembre, un procès s’ouvrira contre deux ténors de la santé représentant les médecins spécialistes au Québec. L’un d’eux est… le Dr Gaétan Barrette. Il est accusé «d’avoir fait du lobbyisme illégal auprès du gouvernement, avec pour résultat qu’aujourd’hui, les radiologues détiennent le monopole des cliniques privées d’imagerie médicale au Québec», a-t-on pu lire dans la Presse2 récemment.

Évidemment, rien ne dit qu’il sera déclaré coupable, sauf qu’objectivement, voulez-vous vraiment vous retrouver avec un ministre de la Santé obèse qui avoue ne jamais avoir eu sa santé en priorité et, en plus, peut-être aussi un criminel?

Informations sur l’obésité

Tant qu’à parler d’obésité, parlons-en! Plutôt que de demander aux obèses du Québec de voter pour la CAQ, le Dr Barrette aurait dû plutôt faire de l’éducation.

Selon l’OMS, le surpoids et l’obésité sont le cinquième facteur de risque de décès au niveau mondial. Au moins 2,8 millions d’adultes en meurent chaque année. En outre, 44% de la charge du diabète, 23% de la charge des cardiopathies ischémiques et de 7% à 41% de la charge de certains cancers sont attribuables au surpoids et à l’obésité.

En 2010, on comptait près d’un million de Québécois obèses. Si la stratégie nouvelle de la CAQ est bien d’appeler les obèses à voter pour elle, ça pourrait être rentable. Au moins, pour du changement, c’est tout un changement. Avec le PLQ on cherche les votes des gens avec un faible jugement, maintenant avec la CAQ on cherche les gens avec un indice de masse corporelle élevé. On fait vraiment pas comme les autres au Québec.

  1. En santé, le futur ministre []
  2. Lobbyisme illégal: les Drs Barrette et Desjardins cités à procès []

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 geneviève Le 14 août 2012 à 10h49

    Sauf que…

    Un ministre des Finances, il va avoir de l’argent, un budget à gérer, ce qui, dans votre exemple, est une lacune chez lui.

    Un ministre de la Santé, ça ne gère pas la diète, le niveau d’exercice ou le régime de vie des gens, ça gère un réseau de la santé… Donc, on s’en fout un peu que le monsieur soit en super forme ou qu’il aime la sauce, non?

  2. 2 Sylvain R. Le 14 août 2012 à 17h20

    D’accord, il est vrai que c’est un choix, que plusieurs jugent qu’un obèse qui ne fait pas d’exercice et qui s’alimente mal peut devenir ministre de la Santé, et d’autres jugent que c’est loin d’être l’idéal.

    Mais est-ce que c’est intelligent de voter pour Barrette qui est accusé de lobbying ?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Sylvain

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 796 a été rédigé par Sylvain il y a 5 ans et 1 mois, le lundi 13 août 2012.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Campagne électorale québécoise 2012, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: « Je mettrais Pauline dans un hachoir à viande », affirme un militant libéral L'image de l'article vous frappe? Imaginez celle qui fut la cible de ces propos violents tenus par un militant libéral [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages