Le dimanche 5 août 2012

International

L’Écosse vers l’indépendance avant le Québec?

L'indépendance dans un monde interdépendant

Actualités ]

Par Sylvain

Le premier ministre indépendantiste écossais, Alex Salmond, et son équipe, préparent avec conviction et confiance la route pour l’indépendance de l’Écosse. Un référendum est prévu pour 2014, lequel pourrait défaire l’union des deux couronnes d’Angleterre et d’Écosse, union qui a eu lieu en 1707.

D’ici peu en Écosse, en 2014, les Écossais devront se prononcer lors d’un référendum sur l’indépendance de leur nation. L’Écosse est marquée par un très fort courant indépendantiste, autant, sinon plus, qu’au Québec de 2012. Rappelons-le, les Québécois ont élu à trois reprises depuis 2003 un gouvernement libéralo-conservateur au provincial et ont mis à la porte à grands coups de pieds au derrière le Bloc québécois à Ottawa.

Ainsi, suivant les élections législatives de 2007, le Parti national écossais (SNP) a formé le premier gouvernement indépendantiste (mais minoritaire) de l’histoire de l’Écosse. Preuve de la force vive du mouvement indépendantiste écossais, lors des dernières élections du 5 mai 2011, le SNP a obtenu la majorité absolue des sièges, soit 69 sur 129.

Il y a donc un gouvernement écossais indépendantiste depuis peu, mais, comme vous pouvez le voir sur la photo en tête d’article (photo prise dans un pub d’Édimbourg, capitale de l’Écosse), le désir des Écossais de retrouver, préserver la liberté, ne date pas d’hier.

C’est Alex Salmond, premier ministre au parlement écossais, qui tient le volant vers l’indépendance. Le parlement écossais a été instauré par le « Scotland Act », adopté par le parlement britannique en 1998. C’est le premier parlement écossais depuis 1707, année de l’union des deux couronnes d’Angleterre et d’Écosse.

Siège temporaire du parlement écossais de 1999 à 2004

 

Parlement écossais depuis 2004

Depuis le 25 mai 2012, une campagne ayant pour titre Yes Scotland campaign bat son plein. Cette campagne a pour but d’expliquer à la population de quelle façon l’indépendance permettra d’apporter une vie meilleure pour les familles et le reste des citoyens de l’Écosse.

«Les Écossais sont plus que jamais prêts à voter oui», a déclaré le 20 mai le directeur de la campagne pour le Oui, Angus Robertson.

Sur le site Internet du SNP1, l’indépendance est au premier plan. On peut lire que «l’indépendance mettra le peuple écossais en charge. Nous parlerons de notre propre voix. Nous aurons le pouvoir et la responsabilité de trouver nos propres solutions aux défis auxquels nous faisons face».

On lit aussi que «l’indépendance a pour but d’apporter davantage de succès à l’Écosse. Simplement, ça nous permettra de prendre nos propres décision, de la même façon que le font les autres pays. L’Écosse est une société et une nation.»

Une vidéo faisant la promotion de l’indépendance, «en avant».

En résumé, le SNP désire une nouvelle union. Plutôt qu’une union politique avec le Royaume-uni, on désire une union sociale, concept qui pourrait être analysé par les indépendantistes du Québec. Selon le SNP, le jour de l’indépendance, la Reine demeurera la chef de l’État, la livre Sterling sera encore la devise monétaire de l’Écosse et en tant que membres de l’Union européenne, les frontières demeureront ouvertes , puis le libre-échange ainsi qu’une coopération globale existeront toujours. «C’est ça la réalité de l’indépendance dans un monde interdépendant», lit-on sur le site Internet du SNP.

Voyons voir maintenant si les Écossais se doteront d’un pays avant le Québec. Les dés sont jetés!

  1. Site Internet du SNP []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean-François Joubert Le 26 août 2012 à 19h07

    Si j’ai bien compris… on a de la compétition? Bring it on!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Sylvain

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 493 a été rédigé par Sylvain il y a 5 ans et 1 mois, le dimanche 5 août 2012.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Pauline Marois et le PQ: une question de confiance Au fond, quand on y réfléchit bien, le désenchantement des indépendantistes à l'endroit du PQ et de Pauline Marois tient [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages