Le samedi 5 mai 2012

PolitiqueQuébec

Manifestation à Victoriaville: un jeune entre la vie et la mort

Et pendant ce temps, Jean Charest s'est mérité une ovation de plusieurs minutes par les militants du PLQ

Par Sylvain

Hier, le gouvernement, trop peu trop tard, quelques heures avant le début de son conseil général qui a été transféré à Victoriaville pour fuir les étudiants en grève, a décidé de finalement s’asseoir avec tous les intervenants et cesser de jouer avec la paix sociale. Oui, trop peu trop tard. Car le manifestant que vous voyez ci-dessous, lui, est une victime directe de l’attitude fermée et machiavélique du gouvernement Charest. Le jeune doit survivre. C’est le gouvernement Charest qui doit mourir.

J’accuse le gouvernement Charest d’être le responsable de la souffrance, de la violence et de la détérioration de la cohésion sociale au Québec. Le manifestant sur la photo en tête d’article que vous pouvez voir gisant, immobile, la tête ensanglanté, aurait été blessé par un projectile de la Sûreté du Québec. Il souffre d’une commotion cérébrale.

Toutefois, le ministre Bolduc ce matin, selon La Presse, a “soutenu que, comme ancien coroner, il savait bien que quelqu’un pouvait mourir à la suite de l’impact d’un débris d’asphalte ou d’une boule de billard, des projectiles utilisés par les manifestants, vendredi soir1.” Nous ne disons pas de façon certaine que le manifestant a reçu un projectile de la police, mais même si le ministre ne sait pas, lui se permet de dire que c’est soit un “débris d’asphalte” ou “une boule de billard”. C’est totalement inacceptable, alors que son attitude démontre qu’il défend la police sans preuve, comme si cette dernière faisait partie de son gouvernement. La Sûreté du Québec, ce n’est pas encore les “Chemises noires” fascistes à ce que je sache. En attendant, des gens sur place ont déclaré que c’était une projectile de la police, tandis que le ministre Bolduc, qui était dans son “bunker”, n’a pas vu ce qui est arrivé, donc il devrait se garder une petite gêne.

Sur Facebook2, la personne qui a mis cette photo en ligne écrit:

Ce jeune homme a été sérieusement blessé, il souffre d’une commotion cérébrale. Les policiers ont empêché l’ambulance d’approcher et les para médics avaient peur. Un d’entre eux, vraiment courageux, est venu le soigner. C’est à ce moment que la police a chargé, faisant reculer les manifestants qui ont eu la présence d’esprit de ne pas piétiner le blessé. Il a dû être transporté plus loin, en état de choc, ce qui pourrait lui être fatal… S’il survit, je crois qu’on peut accuser la SQ de tentative de meurtre…

Dans les médias ce matin, on a montré en boucle un policier se faisant rouer de coups par les casseurs, cette minorité qui a fait mal tourner la manifestation à Victoriaville. Le manifestant mal en point, lui, on ne l’a pas vu dans les médias. Lui, il ne voulait probablement qu’une meilleure société pour le Québec; moins de corruption, moins de collusion, une meilleure gestion de l’État, des universités mieux gérées, l’accessibilité à une éducation pour toutes et tous, taxer les banques plutôt que de taxer encore plus la classe moyenne, etc.

Et qui parle de tous les autres blessés? Déjà, des informations, reconfirmées par quelques médias, sortent au compte-goutte sur les réseaux sociaux:

L'information est confirmée, Maxence Valade, 20 ans, est dans le coma et a perdu un oeil. Solidarité camarade. #polqc # assnat #ggi
La confirmation formelle de l'hôpital viendra nous clarifier la situation de Maxence. #polqc #assnat #ggi En attendant, gardons espoir.
@LaClermont ce n'est pas le seul, Alex Allard, ULaval, balle reçue à la tête. se trouverait entre la vie et la mort, à confirmer.
Alex Allard, serait l'étudiant de l'ULaval dont on craint pour la vie... Page Facebook: http://t.co/dqrlc3Rz (Merci @luclefebvre)
"il était sans connaissance à terre, on leur criait "blessé"" pis ils continaient à charger" - Tomato Rodrigue, ami d'Alex Allard #ggi

Les policiers, qui protègent les membres, députés et ministres du Parti libéral du Québec, ont pour mission de faire régner l’ordre, de protéger le Parti libéral du Québec. Ils doivent aussi protéger, en plus du Parti libéral du Québec, les manifestants, comme celui qui est aujourd’hui entre la vie et la mort.

Hier, le gouvernement a décidé d’inviter toutes les associations étudiantes pour une réelle discussion, peut-on lire dans les médias. Sauf que, dans son discours à l’intérieur du centre des congrès de Victoriaville, Charest défendait encore la hausse des droits de scolarité. Line Beauchamp et Jean Charest, pendant des semaines, ont toujours tenté de lier les étudiants au vandalisme et à la violence. Toutefois, ces derniers ont bien démontré que tout ce qu’ils voulaient étaient de manifester pacifiquement et de négocier avec le gouvernement. On les a traité d’enfants gâtés, alors qu’ils ont suggéré de multiples avenues pour financer autrement les universités.

Vidéo de la marche pacifique du 4 mai à Victoriaville vers  l’hôtel le Victorin où se tient le congrès du PLQ:

Même la police de Montréal l’a répété à plusieurs reprises que les casseurs n’ont pas été, la plupart du temps, des étudiants. Encore hier, même chose. Les casseurs sont des casseurs. Les étudiants sont pris entre eux et la police anti-émeute qui tente de faire régner l’ordre.

Pendant 12 semaines, le gouvernement a fait la sourde d’oreille. On a même exclu la CLASSE en tentant de lui faire porter le blâme quant à certaines violences dans les manifestation à Montréal. Bref, de toute évidence, le gouvernement s’est bien joué du peuple, en tentant de manipuler l’opinion publique, en divisant pour mieux régner.

À Victoriaville, le maire, Alain Rayes, a aussi dit qu’il croyait fortement que les casseurs étaient une petite minorité hier. Lui, il a compris. La police à Montréal aussi l’avait compris. La Sûreté du Québec l’a aussi compris à Victoriaville.

Mais le gouvernement, lui, a préféré faire de la propagande médiatique. Line Beauchamp et Jean Charest ont préféré faire la sourde d’oreilles et attendre que des milliers d’étudiants arrivent au point critique où ils pourraient perdre leurs sessions avant d’accepter de dialoguer, ou même de perdre la vie.

Hier, le gouvernement, trop peu trop tard, quelques heures avant le début de son conseil général qui a été transféré à Victoriaville pour fuir les étudiants en grève, a décidé de finalement s’asseoir avec tous les intervenants et cesser de jouer avec la paix sociale.

Oui, trop peu trop tard. Car le manifestant que vous voyez ci-dessous, lui, est une victime directe de l’attitude fermée et machiavélique du gouvernement Charest. C’est peut-être beaucoup trop tard pour lui.

Manifestant blesse a Victoriaville

Pour voir quelques images assez frappantes de l’émeutes afin que vous constatiez qu’il n’y a aucune commune mesure avec la manifestation pacifique présentée plus tôt:

Émeute à Victo

  1. Un manifestant repose dans un état critique []
  2. Source de la photo: Facebook []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Sylvain

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 902 a été rédigé par Sylvain il y a 5,4710069761542 ans et 5,7305848765432 mois, le samedi 5 mai 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Congrès du PLQ, manifestations, émeutes: ça sent la révolution à Victoriaville Du 4 au 6 mai 2012, dans le cadre de leur Conseil général, Jean Charest et sa famille libérale se [...]

2011: Le NPD, faux-ami du français? Les mouvements Montréal et Montérégie français émettent de sérieuses réserves quant aux promesses du NPD sur la question de la [...]

2009: Le vrai visage de l’occupation militaire britannique de la Nouvelle-France L’historien Jean-Paul-Médéric Tremblay, publié en 1986 par la Société d’histoire de Charlevoix, raconte des pages troublantes autour de ces événements. [...]

2009: Notre attitude va nous détruire Nous, « bébés boomers », vivons le présent. L’hiver, beaucoup se prélassent au soleil sans se soucier de l’avenir de [...]

2006: ROC Rap de Loco Locass ROC RAP When it's time to set our minds And to combine rap and ROC* Our rhymes are the finest of the fine To [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages