Le vendredi 16 septembre 2011

QuébecInternational

Le Mouvement Québec français à la recherche d’appui en France

« Français, les Québécois ont besoin de votre appui »

FranceL'état de la langue française ]

Par Mouvement Québec Français

Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, sera de passage à Paris dans le but de sensibiliser l’opinion publique française à la situation critique de la langue française au Québec, seul État encore majoritairement francophone en Amérique du Nord.

Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, sera de passage à Paris dans le but de sensibiliser l’opinion publique française à la situation critique de la langue française au Québec, seul État encore majoritairement francophone en Amérique du Nord. Il a récemment participé au Festival des peuples minoritaires à Aoste en Italie où une une pétition d’appuis internationaux dans le combat du Québec pour la protection du français a été lancée.

Le Québec est entouré par les États-Unis au sud et les provinces canadiennes anglophones à l’est et à l’ouest. Dans l’ensemble du territoire nord-américain, les francophones ne représentent qu’environ 2 % d’une population qui compte 335 millions d’anglophones. Pendant plus d’un siècle et jusque dans les années 60, toutes les provinces canadiennes aujourd’hui majoritairement anglophones ont adopté ou maintenu des lois interdisant l’enseignement en français, même comme langue seconde, dans les écoles publiques.

Par la suite, les politiques de bilinguisme officiel du gouvernement fédéral se sont avérées n’être qu’une chimère puisqu’elles ont entraîné une accélération de l’assimilation des francophones. Au Canada, en dehors du Québec, il ne reste plus que 4,5% de citoyens de langue maternelle française. La moitié d’entre eux ne parle plus français à la maison. À Montréal, métropole québécoise où se joue l’avenir du français en Amérique, la proportion de citoyens de langue maternelle française est tombée sous les 50 %. De récentes études de l’Office québécois de la langue française ont fait la une des médias en indiquant que les francophones sont également en voie de minorisation rapide pour ce qui est de la langue d’usage à la maison.

Le MQF dénonce les mesures prises par le gouvernement du Canada visant à affaiblir le français au Québec et dans les communautés francophones et acadiennes du reste du Canada. « Alors qu’on voit se multiplier les propos méprisants contre le Québec et les francophones dans les médias anglophones, le gouvernement du Canada s’ingère plus que jamais dans l’aménagement et la législation linguistique québécois. Citons à titre d’exemple, le jugement de la Cour suprême affaiblissant la Charte de la langue française en 2010, la répression contre le français dans les services fédéraux et le surfinancement gouvernemental des institutions anglophones » déplore le président du MQF.

« La disparition du fait français en Amérique du Nord serait une perte pour l’humanité et un gain pour l’uniformisation et la marchandisation des cultures à l’échelle internationale. Le Québec sollicite donc la solidarité de la France pour freiner cette situation d’assimilation et assurer la pérennité du français au Québec. Il n’est pas question que nous laissions l’hypocrisie canadienne-anglaise sans riposte», prévient M. Beaulieu.

Mario Beaulieu est aussi le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB), qui constitue la plus ancienne institution militante toujours active pour la promotion et la défense des intérêts de ce peuple formé majoritairement de descendants de la Nouvelle-France, qu’on appelait le peuple canadien puis canadien-français et québécois, incluant tous ceux qui, de toute provenance, l’ont jointe au fil du temps.

Depuis 177 ans, la SSJB a été de tous les combats pour notre nation à travers l’Amérique. Elle a récemment remis sur pied le Mouvement Québec français (MQF), une grande coalition de la société civile pour le français qui a été établie la première fois en 1971 par la SSJB. La première édition du MQF, dirigée par François Albert-Angers, avait contribué puissamment à l’établissement de la loi 101 (expliquer la loi 101 : je me risque : loi adoptée en 1977 par le gouvernement du Québec de René Lévesque qui confirmait le français comme langue publique et de l’éducation au Québec). Le MQF a été réactivé périodiquement pour contrer le charcutage de la loi 101 par les lois 178 et 86. « Combattue et sapée dès son instauration, la Loi 101 a subi plus de 200 amendements qui l’ont affaiblie dans la plupart de ses secteurs d’application », rappelle Mario Beaulieu.

3 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Eric Le 27 septembre 2011 à 10h57

    Vive le Canada FRANÇAIS !!!

  2. 2 François Le 10 octobre 2011 à 5h37

    Je suis Français, je soutiens ardemment votre combat, mais comment vous appuyer concrètement depuis la France?

  3. 3 tiso Le 12 octobre 2011 à 7h31

    les vaccinations excessives des canadiens français, font qu’ils sont devenus incapables de réfléchir sainement et de prendre les décisions importantes, s’ils ne réagissent pas promptement, ils disparaîtront bientôt totalement.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Mouvement Québec Français

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 32 articles

Profil: En tant que citoyens et citoyennes du monde, nous avons la responsabilité de défendre et de promouvoir la différence culturelle et linguistique du Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 641 a été rédigé par Mouvement Québec Français il y a 6 ans et 2 mois, le vendredi 16 septembre 2011.

Il y a 3 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International, France, L'état de la langue française, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vigile.net va survivre au départ de M. Frappier «Surpris par l’aggravation soudaine du mal qui va l’emporter et dans l’incapacité de le faire lui-même, Bernard Frappier m’a confié [...]

2011: Jean Charest est le seul obstacle à la tenue d’une enquête publique La situation est très grave. La corruption s’est installée au cœur de l’État. Le crime organisé, la mafia a infiltré [...]

2011: Attachez vos tuques, ça va brasser très fort Les événements vont vite, très vite même. Il y a quelques jours encore, le premier ministre Harper et son ministre [...]

2010: Le NPD fait preuve d’hypocrisie sur la question de la langue au Québec Le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a demandé au chef du NPD, Jack Layton, d'indiquer clairement la position de [...]

2009: Un journaliste anglophone compare les actes du FLQ aux événements du 11 septembre 2001 Le journaliste Don Macpherson, qui écrit pour The Gazette et pour qui tout militant de la cause indépendantiste québécoise est [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""