Le mardi 3 mai 2011

Blogue

Le mouvement indépendantiste québécois se renouvelle

La lutte pour l'indépendance québécoise sera aussi une lutte sociale

L'indépendance du Québec ]

Par AmériQuébec

Près d’un québécois sur quatre hier a voté pour le Bloc Québécois. Malgré tout, le Bloc hérite de 5% des députés en territoire québécois. Mais le mouvement indépendantiste est en train de faire le plein, et de beaucoup, à partir de la gauche.

Par ce court message, je demande à nos lecteurs de ne pas s’apitoyer et de rester forts. Les résultats des élections fédérales du 2 mai 2011 ne sonnent pas le glas du mouvement indépendantiste, loin de là. Plus que jamais, la carte électorale canadienne est divisée. D’un côté, avec les Canadiens qui souhaitent aller à droite, et de l’autre, avec les Québécois qui veulent aller dans le sens opposé.

Le signal est clair. Le thème de l’indépendance du Québec ne se fera pas seulement sur le fond du souverainisme contre le fédéralisme, mais aussi dans une perspective de la gauche contre la droite. Non seulement les Québécois sont distincts au niveau constitutionnel, mais au niveau social, les valeurs québécoises et canadiennes sont plus que jamais irréconciliables.

Je ne compte plus aujourd’hui les commentaires provenant de fédéralistes de gauche, de nationalistes mous, et de gens qui ont l’habitude de ne pas se prononcer sur la question de l’indépendance. Et mes amis, je peux vous affirmer que ça ne prendra pas 4 ans de gouvernement conservateur majoritaire avant qu’ils se positionnent une fois pour toute en faveur d’un Québec indépendant et social démocrate.

La lutte pour l’indépendance du Québec va prendre une allure encore plus large. Non seulement, cette lutte sera nationale et culturelle, mais elle sera désormais sociale.

C’est en restant positif qu’on réussira.

8 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sylvain Racine Le 3 mai 2011 à 13h15

    Excellent article! Soyons positifs.

    Il faut unir les forces indépendantistes. Donnez la vie à A.Q.I.N. http://www.facebook.com/pages/AQIN-Pour-que-le-Qu%C3%A9bec-ait-un-avenir/198445146857976

  2. 2 romane Le 3 mai 2011 à 18h23

    Comme au Québec on se souvient… on à simplement donné un grand coup de pied dans le cul du Bloc de l’ignoble Gazman-Talisman
    Qu’on en reswingne un maintenant à JJCharest vice-président du comité du non de 95 toujours en mission.

    On est indépendant depuis 82.
    On n’a plus de couronne au sommet de l’ANQ depuis samedi
    Il ne reste plus qu’a joindre La marche
    Remonter le courant coude à coude
    Sentir le Pays sous nos pieds.
    La suite coulera de source.

  3. 3 Jean Rousseau Le 4 mai 2011 à 22h25

    L’ACADÉMIE DU BONHEUR POUR VAINCRE LA MYOPIE

    Tout entrepreneur va soumettre ses projets aux plus expérimentés afin d’éviter des déceptions amères, la faillite… Mais aucun indépendantiste n’a daigné répondre jusqu’ici à cette question tranchante ;

    “Qu’est-ce qui empêcherait les Anglais de se comporter à notre endroit pareillement qu’avec les Acadiens de jadis en cas d’un référendum gagnant” ?

    C’est la poursuite aveugle d’un but illusoire (prouvez aux gens le contraire) qui a disqualifié le Bloc et qui fera de même pour le PQ si rien n’est fait pour inoculer là un peu de rationalité.

    « Le courage est la connaissance de ce qu’il faut redouter » (PLATON).

    Penchez-vous donc à la place sur le projet d’une fédération innovatrice où toutes les provinces parviendraient à la souveraineté (1).

    Le réel avancement supposerait la connaissance fine des forces (et enjeux) en présence et de là, la conquête des principaux leviers. Beaucoup de dirigeants enrôlent les jeunes dans la religion de la même façon que les Anglais accoutumaient les Chinois à l’opium lors de l’Occupation. Cette institution représente un onguent prisé par les dictateurs (Syrie) lequel aliène le peuple en le divisant, en l’empêchant de voir le fond de la réalité.

    Qui donc d’entre vous se rend compte du caractère injuste (voire grotesque) associé à la situation de faire enquêter par leurs pairs des policiers impliqués dans des meurtres ?

    L’inconscience ne devrait pas plus avoir à faire avec le pouvoir que l’obésité avec le Hockey (ou les directions d’écoles avec la philosophie de fabrication de l’usine de girouettes).

    (1) Je pourrais élaborer cette initiative suivant mes compétences ; la compréhension de l’âme notamment sous l’angle de la motivation personnelle eu égard à l’argent.

    Jean Rousseau, B. Ps
    Le Sapiens promu saura se distancer
    Courriel : jeanrousseau1956@live.ca

  4. 4 ginord Le 7 mai 2011 à 13h21

    Le triomphe de la bêtise ? On se serait fait hara-kiri ? L’impensable s’est produit…On avance en arrière ! On tue nos propres commettants par ignorance et inconséquence… C’est tout simplement loufoque ! Doit-on se surprendre que de nombreux “poteaux” aient été élus. La masse a-t-elle fait la preuve qu’elle est “sans histoire et sans littérature”? Sus! à notre système d’éducation : l'”épaisseur” triomphe…c’est désespérant! Les casseurs d’unité doivent se bidonner: l’establishment Desmarais, les adéquistes et les “égos” à la Legault vont en faire leurs profits. “Asinus asinum fricat”! Un ami m’a dit:”Une majorité d’électeurs se sont fait prendre dans la Jack’s trap !” Trop de Québécois ont mis leur fierté en bandoulière…un répit dangereux. On ne peut qu’espérer qu’ils affirmeront leur vrai sentiment d’appartenance au “Pays du Québec”(référendum oblige!)après avoir vécu l’expérience du cul-de-sac fédéral. Le quart des votants a voté Bloc, on peut encore se remonter les manches et recharger nos batteries même si le drapeau du Bloc est en berne. “Les oiseaux se sont tus. Les fleurs dorment. La lune se lève. Place à la nuit et à l’heure de pointe qui commence.” a écrit Félix Leclerc !

  5. 5 Joel Le 7 mai 2011 à 13h24

    Voilà en effet tout le problème de ce projet. Je suis nationaliste conservateur moi, je ne veux rien savoir de votre projet de renouveler le Canada dans un Québec indépendant. Si les saveurs de la gauche, environnementaliste, altermondialiste, hyperféministe, anti-capitaliste, progressiste et européanisant! Si vous voulez vous joindre à l’Union Européenne au lieu du Commonwealth, bien à vous, mais ça ne changera rien au déclin démographique des québécois, en tant qu’ethnie distincte. Qu’est-ce qu’on s’en fout d’avoir un pays si dans 50 ans, ce n’est qu’une bouille-à-baisse sans culture, sans identité, qu’un bout de terre, avec une langue qui se perdra quand même, même dans ces nouvelles frontières.

    L’échec est là, c’est pour ça que la droite est aliénée par ce Bloc, qui est une copie conforme du NPD sans le fédéralisme.

    Jusqu’en 1995, le PQ s’essayait d’être centriste. Car dans un Québec indépendant, j’ose espérer que nous n’aurons plus uniquement que des partis de gauche, de centre-gauche et d’extrême-gauche (Québec Solidaire)… avec un ADQ qu’on tabasse dans les médias montréalais dès lors qu’il a un peu de succès.

    L’impasse du nationalisme québécois est de se fondre dans une pensée de gauche qui embrasse le multiculturalisme. Et bien, étudier un peu la chose et vous comprendrez le fait suivant: Le multiculturalisme est pratiquement l’antonyme du nationalisme, il s’y oppose en tout. C’est cette idée qu’une nation ne veut plus rien dire, qu’elle n’est qu’une terre avec quelques lois et aucune culture commune, aucune valeur commune, qu’un flou national apatride.

    Donc, si le Québec libre se retrouve avec 30% de québécois d’origine et que le reste des communautés décident de vivre comme bon leur semble, sans s’identifier comme québécois et vivre comme tel, alors vous n’aurez aucun avenir, pays ou pas, car les frontières, ça ne suffit jamais. La Russie a bien des frontières en Tchétchénie, mais reste à savoir si dans 50 ans, le reste de la Russie ressemblera plus à la Tchétchénie ou si le contraire adviendra. C’est la culture dominante qui définie le pays et si la Russie devient une République Islamique, ce ne sera plus la Russie qu’on connait aujourd’hui. La question peut se poser à travers l’Occident, en partant par la France également. L’expérience multiculturelle fait des ravages là-bas… et qu’est-ce qu’il restera au final de la France.

    Le projet progressiste a échouée pendant un bon siècle déjà. Aujourd’hui, c’est une ruine délétère. Ne reste plus qu’à savoir si le Québec y survivra, mais en plus de comprendre si la civilisation qui nous couvre, si l’Occident en sortira indemne à temps. Dans le Québec immigrationniste de Jean Charest (il sait où aller chercher des votes), ce Québec qu’on crée pour demain en est un où les québécois ne se retrouveront plus tellement. C’est un Québec de l’assimilation à l’envers… où l’on deviendra toujours un peu plus ce fantasme de P.E.T., une minorité parmi d’autres minorités, dans le grand pays du Canada multiculturel.

  6. 6 Francis Robillard Le 31 mai 2011 à 2h18

    La définition de la folie: c’est de refaire une chose qui ne marche pas.

    C’est toujours en revenant de l’arrière, en comptant uniquement sur des tactics à courts termes que le PQ et le mouvement souverainiste s’étouffent et se font dépasser.

    Pourtant, avant de combattre un ennemis, il faut bien le connaître, car une fois l’indépendance acquise, il nous faudra reconduire les anglais à la porte, comme si c’était de vieux amis – Ghandi.

    Or pour le moment, plus que jamais, le Québec nourri et entretien ceux qui ne souhaite que nous faire dispaître ou nous entretenir comme une minorité folklorique.

    Par nos épargnes, par nos subventions, nous sollicitons notre asservissement, que ce soit par manque de visions, de courage et de détermination.

    A l’instars du niveau de scolarité qui nous à maintenu au niveau de porteurs d’eau, que ce soit sous le régime français, anglais ou canadian, le niveau de nos épargnes est sans nul doute, la clef de voute de notre état de colonisé.

    Savez-vous combien il y a de fonds québécois d’investissements? Guère plus d’une dizaine sur les 5000 disponibles. Mais encore plus insultant, la majorité de ces fonds “québécois” sont constitué d’entreprises canadian dont une partie du siège social est au Québec, ex: Toronto Dominion, Canadian Natural Ressources, Power Corporation, etc, etc.

    Actuellement, tout les québécois, via leurs Reérs, leurs fonds de retraites, la Caisse de dépôt, la FTQ, capitalisent ces entreprises qui sont toute dévoués au pillage de nos ressources, à l’imposition de l’anglais comme langue de travail au Québec et au financement de toutes les activités politiquea anti-Québec CHEZ NOUS!!

    Nous avons pourtant tout les outils à notre disposition pour renverser cette état de chose en 5 ans! 1- Par le biais d’Investissement Québec, mettre sur pied une liste d’entreprise québécoises; dont 50% +1 est de propriété d’investisseurs québécois; 2- Mettre sur pied une bourse du Québec, seul endroit authorisé à vendre toute forme de matière premières en provenance de nos territoires, sur notre marché et à l’étranger, en priorisant la transformation chez nous.3- Un loi pour qu’il y ait toujours un minimum de 10% du budget des québécois qui soit obligatoire pour préparer la retraite; que ce Reér obligatoire, comme le 8% non obligatoire soit éligible pour le crédit d’impôt québécois que s’il est investit par le biais de Fonds d’Investissements Québec Responsables accrédités.

    En enlevant le pain et le beurre de ceux qui nous veulent asservis, nous leurs enlèveront les principales incitation à essayer de nous convaincre et d’invetir avec notre argent pour nous voler. Vous mettrez fin également au canaux licites et illégal des unionistes fédérastres sur l’ensemble de nos territoires.

    Ce n’est pas parce que l’on est de gauche qu’il faut faire comme si l’argent n’existait pas et qu’il n’avait pas d’influence.

  7. 7 Francine Beauvais Le 6 février 2015 à 1h37

    L’indépendence du Québec, c’est au départ être fier d’être français,
    De parler une des plus belle langue du monde, et de la donner à nos enfants, il faut arrêter de tout baser sur l’économie, c’est un faux problème,
    -c’est avant tout un situation culturelle, la FIERTÉ…
    Francine Beauvais,

  8. 8 tentes imprimées Le 28 février 2015 à 10h47

    Vive le drapeau du Québec!!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

AmériQuébec

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 219 a été rédigé par AmériQuébec il y a 5 ans et 12 mois, le mardi 3 mai 2011.

Il y a 8 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'indépendance du Québec, Blogue.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Québec solidaire vise le financement illégal de partis politiques Selon Québec solidaire, une des façons de pratiquer le financement sectoriel (façon polie pour dire "financement illégal) consiste à faire [...]

2012: Grève étudiante: Jean-Martin Aussant souhaite une commission parlementaire d’urgence Selon le député Aussant, le contexte actuel exige que l’Assemblée nationale instaure de façon urgente une commission parlementaire non partisane [...]

2010: Les Canadiens de Montréal égalisent le compte de la série Ce dimanche, se déroulait la seconde rencontre de la deuxième ronde des séries éliminatoires de la coupe Stanley dans la [...]

2010: La Suisse est désormais un pays non-fumeur Depuis samedi 1er mai, il est interdit de fumer en Suisse dans les lieux publics et au travail. La loi [...]

2010: L’Expo 2010 a débuté samedi à Shanghai L'Expo 2010, l'exposition universelle de 2010 s'ouvre ce samedi 1er mai à Shanghai, en Chine. Hier soir, un feu d'artifice [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages