Le vendredi 4 mars 2011

QuébecÉconomie

Lacroix, Jones, Charest

Tous pareil selon Gérald Larose

La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec ]

Par Rhéal Mathieu

Pour ceux qui ont manqué la conférence/événement de MCN21, hier à l’UQAM, voici quelques clips aux phrases percutantes qui rentraient comme de la mitraille dans le dossier du vol de nos ressources.

Pour ceux qui ont manqué la conférence/événement de MCN21, hier à l’UQAM, voici quelques clips aux phrases percutantes qui rentraient comme de la mitraille dans le dossier du vol de nos ressources.

Gérald Larose sur le vol des ressources, au peuple québécois, Claude Béland  sur la Révolution tranquille et la dépossession, et sur la souveraineté permanente sur les ressources naturelles, Pierre Jobin sur la reprise de possession de nos richesses naturelles, Lucie Sauvé sur le formidable mouvement de résistance citoyenne,
Louise Vandelac sur le fait qu’on est en train de se faire voler tout rond, Daniel Breton et, la question qui tue, à Bouchard : Est-ce que vous avez décidé d’être du côté de ceux qui ont décidé de nous voler ?

Pour la première fois, publiquement, des personnalités OSENT le dire, nous sommes devant un VOL, le vol du bien public.

Ça va faire plaisir à plusieurs, dont Steve Brosseau, de voir ses paroles reprises par cette brochette de personnalités.

En effet, comme je l’ai rapporté dans un texte paru sur Vigile le 6 janvier dernier, Steve Brosseau avait pris la parole dans une assemblée du Collectif Vigilance-Énergie, le 5 janvier 2011 et avait déclaré ce qui suit :

La machine est en marche. Le gouvernement a cédé au privé, presque gratuitement, (pour 10 cents de l’hectare), donc, pour un grand total de 1700 dollars, tous les droits d’exploration pour le sous-sol des Îles-de-la-Madeleine. Et malgré les protestations des citoyens, le gouvernement veut aller de l’avant. Et il va aller de l’avant dans l’exploitation des gaz de schiste. Tant qu’ils sont au pouvoir, on ne peut pas empêcher les libéraux d’agir. C’est le copinage mur à mur. C’est un abus de pouvoir généralisé. C’est un vol du bien public.

Le titre de mon texte sur Vigile était: Manifestation du 12 février 2011 à l’Assemblée nationale.

On sait que suite à des menaces et des manoeuvres du PLQ et du gouvernement, par l’intermédiaire du directeur du Carnaval de Québec et du chef de la police de la ville de Québec, cette manifestation a été annulée par Steve. Mais on commence à comprendre que ce Brosseau avait probablement plus de vision et de capacité d’analyse qu’il n’en paraîssait.

Le projet de manifestation du 12 février n’est donc que partie remise.

Comme aurait dit Cicéron, (ou Bernard Landry) :

« Usque tandem, Charest, abuteris patientia nostra? Quamdiu etiam furor iste tuus nos eludet? Quem ad finem sese effrenata iactabit audacia? »
« Jusqu’à quand, Charest, abuseras-tu de notre patience? Combien de temps ta folie nous défiera-t-elle? Jusqu’où ton audace effrontée se déchainera-t-elle? »

Définitivement, le printemps devrait être hâtif cette année… parce qu’à force de compresser le ressort…

Rhéal Mathieu

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article