Le mardi 19 octobre 2010

PolitiqueQuébec

Bâillon et loi 103: Charest se prostitue au nom de l’argent pis du vote ethnique

À quand la légalisation de la chose?

L'état de la langue française ]

Par AmériQuébec

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’acharnement des libéraux, qui se tuent à bâillonner la langue française afin de garder le contact avec leur base de votes ethniques ainsi que l’argent que le parti reçoit de ses donateurs pour payer le salaire de Jean Charest, est édifiant.

Jamais dans l’histoire du Québec n’aura-t-on vu un gouvernement aussi lâche. Jamais un gouvernement du Québec n’aura été aussi bas pour faire plaisir à sa base électorale. Jamais un gouvernement québécois n’aura été jusqu’à chier sur la langue française à ce point afin de continuer à recevoir des dons pour payer le salaire du Premier Ministre.

D’être le Premier Ministre le plus corrompu de l’histoire du Québec, ce n’était pas assez! Il fallait en plus s’attaquer à la langue française! Le bâillon qu’impose Jean Charest avec son projet de loi 103, désormais baptisé loi 115, est une honte à la démocratie. Et après, Jean Charest viendra nous dire qu’il est le Premier Ministre de tous les Québécois!

Mais non! Jean Charest n’est pas le PM de tous les Québécois. En adoptant par bâillon le projet de loi sur les écoles passerelles, ce n’est pas au service des Québécois qu’il le fait. C’est pour justifier son salaire de 75 000 dollars payé par son parti. C’est pour faire plaisir à ceux qui contrôlent les ficelles du gouvernement.

C’est de la prostitution, pure et simple! Sauf qu’au lieu de vendre le corps des Québécois, c’est la langue et l’âme du peuple que Jean Charest vient de vendre. C’est un crime dont la seule sanction ne pourra avoir lieu que lors des prochaines élections.

Pensez-vous qu’avec le bâillon de la loi 103 (ou 115, un autre nom pour parler de la même maladie), Jean Charest aura droit à un bonus du parti? Les mêmes bonus qu’on donne aux administrateurs libéraux qui noyautent les sociétés d’état et les organismes publics?

5000 personnes manifestent dans les rues pour défendre la langue française, mais ce n’est pas assez! Je vous le dis, il va falloir faire une campagne nationale d’anti-manif pour montrer à Jean Charest à quel point on l’aime.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Paul Tellier Le 19 octobre 2010 à 8h57

    On respire par le nez et en français.

    Savez-vous combien on compte au Québec d’écoles privées non subventionnées touchées par la loi en question? Neuf.

    Et combien d’élèves fréquentent ces neuf écoles? Deux mille quatre cent soixante-huit,2468 élèves.

    Sachant qu’inscrire ses enfants à ces écoles coûte des dizaines de milliers de dollars par année, et compte tenu de leur petit nombre, peut-on vraiment parler de grave menace imminente pour la survie du français au Québec?

    Autre mythe largement véhiculé dans ce débat: les immigrés tourneront massivement le dos au système scolaire francophone pour envoyer leurs enfants dans les écoles privées non subventionnées pendant trois ans, soit le temps d’«acheter» le droit de continuer dans le système public anglophone.

    D’abord, il faudrait encore que les immigrants en aient les moyens, ce qui est hautement douteux, selon toutes les données socioéconomiques de l’immigration.

    Et puis il ne faut pas oublier que la grande majorité des parents qui choisissent de payer de leur poche pour inscrire leurs enfants à une école privée non subventionnée sont des… francophones de souche.

    Petite anecdote pour illustrer mon propos.

    Il y a quelques années, tout le monde s’en souviendra, le Canadien de Montréal voulait embaucher Daniel Brière.

    Comme M. Brière et sa femme voulaient que leurs enfants étudient en anglais, le Canadien avait demandé au ministère de l’Éducation une exemption pour qu’ils puissent fréquenter une école anglaise subventionnée.

    Le ministère de l’Éducation avait refusé, mais rien n’aurait empêché Daniel Brière d’inscrire ses enfants à une école privée non subventionnée.

    Avec le PQ, ce choix disparaîtrait par le recours à la clause dérogatoire, la «bombe atomique» législative au Québec.

    Source : Vincent Marissal,La Presse,19 octobre 2010

    [ De retour au pouvoir,par défaut,en 2013,la PM Marois veillera personnellement à abolir la loi 115,ex-103.Sa vengeance de ça. ] jptellier

    http://www.ledevoir.com/images_galerie/1_67848/avec-ce-magnifique-foulard-de-soie.jpg

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

AmériQuébec

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 299 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 1 mois, le mardi 19 octobre 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Jean Charest lance une fausse commission d’enquête publique sur la construction dans le monde de la corruption Jean Charest a fait son annonce d'une commission d'enquête faussement publique puisque majoritairement à huis clos vers 17h15 ce soir. [...]

2010: L’objectif de faire renaître le R.I.N. se réalisera-t-il ? Je n’ai jamais versé dans la langue de bois, j’écris et je dis ce que je pense; j’ai toujours donné [...]

2010: Rhéal Mathieu ou encore Vigile pourront confirmer qu’il n’y a pas de collaboration directe entre nous Réponse à l’article Bravo à Vigile J’aimerais préciser quelques petits détails, pour les personnes qui se posent des questions au sujet de [...]

2010: Adoption du projet de loi 115 par bâillon libéral À l'aube, mardi matin, les députés étaient encore à l'Assemblée nationale à débattre du projet de loi 115, remplaçant le [...]

2010: Vigile.net dans la mire: la non-histoire des affiches anti-libérales Décidément, la situation politique au Québec se dégrade à vue d’œil! Après La Presse ce matin, c’est maintenant au tour [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""