Le dimanche 27 juin 2010

PolitiqueQuébec

Vers un Québec indépendant… Oui, mais…

Les Québécois voteront OUI sur un projet ficelé, pensé, réfléchi

L'indépendance du Québec ]

Par Mouvement Québec Renouveau

Seul, un parti politique au pouvoir détiendra les clés pour déclencher et mettre en place les leviers législatifs nécessaires à la transformation du Québec en pays. Croire qu’il suffit de batailler chacun dans son coin en restant borné sur la question d’un référendum est de l’utopie pure et simple.

Une marée bleutée et fleurdelisée vient de flotter sur le Québec pour les célébrations de la fête nationale. Collectivement et massivement, les québécois ont rappelé qu’il demeure au Québec une volonté forte d’accession à la création de notre pays.

S’il est indéniable que le désir de séparation croit chez certains, il est important de rappeler qu’un nombre considérable de sympathisants à cette cause reste frileux devant les interrogations nombreuses que soulève l’idée que le Québec puisse un jour siéger aux nations unis en tant que pays.

Les nombreuses divisions au sein de ce qu’on appelle « Le mouvement indépendantiste » n’ont rien pour rassurer les hésitations de ceux qui doutent. Beaucoup se forment en groupe, en mouvement, en coalition, en réseau autour de l’idée de l’indépendance. Chacun agit dans son coin, organise des marches, fait des actions locales, des rassemblements, qui à mon sens ne font uniquement que rappeler que la cause n’est pas morte et qu’elle stagne depuis bien trop longtemps.

Des actions qui ne changent en rien le fait que des groupuscules isolés sont impuissants pour faire juridiquement changer les choses dans ce domaine.

Seul, un parti politique au pouvoir détiendra les clés pour déclencher et mettre en place les leviers législatifs nécessaires à la transformation du Québec en pays. Croire qu’il suffit de batailler chacun dans son coin en restant borné sur la question d’un référendum est de l’utopie pure et simple. Nous devons tous, ouvrir notre esprit et regarder la vérité en face. La population a peur! Peur de l’inconnu, ce qui est bien légitime. Depuis 40 ans, jamais personne n’a soulevé ouvertement la question primordiale, à nos yeux, du régime de ce nouveau pays. La démocratie qui selon les textes législatifs internationaux, doit entériner l’adoption d’une constitution pour qu’un peuple soit reconnu officiellement en tant que pays, impose un référendum où la nation se prononce CLAIREMENT en faveur de l’adoption des structures de son nouveau pays.

Renouveler les deux malheureuses expériences d’antan en demandant à nouveau à la population de se prononcer si oui ou non elle souhaite l’indépendance serait une erreur phénoménale et ne servirait qu’à démontrer que le Québec ne sait pas tirer profit de ses expériences douloureuses du passé.
Ne pas mettre en avant la question du régime serait conduire le mouvement indépendantiste dans un mur et reporterait, de nouveau, nos chances de 15 ou 20 ans.

Le peuple québécois a besoin que le parti politique qui conduira l’indépendance, car seul un parti au pouvoir peut déclencher un référendum, réponde clairement à ces interrogations en lui proposant un projet de société qui fixe une fois pour toute, le régime politique du nouveau pays. Tous les nouveaux états qui récemment ont accédé à leur indépendance dans le monde ont commencé par là. Le Québec s’enlise et tourne en rond parce qu’il n’est pas capable de statuer définitivement sur le point de savoir s’il veut une monarchie à l’anglaise, une république, un condensé des deux où un autre régime à inventer. Aucun parti politique depuis 40 ans ne s’est positionné sur la structure politique de ce nouveau pays.

De cette question majeure découle toute l’organisation du futur pays. C’est par là que nous parviendrons à rassurer, à rassembler les communautés qui tremblent devant l’absence de garanties de leurs droits fondamentaux autour de l’indépendance.

Ce que le peuple veut entendre, c’est :

  • Comment fonctionnera ce nouveau pays ?
  • Quels seront les services qui seront assurés et maintenus ?
  • Que deviendront les retraites assurées aujourd’hui en partie par le fédéral ?
  • Et l’assurance chômage ?
  • La surveillance aux frontières ?
  • La délivrance des passeports ?
  • La Monnaie ?
  • Les aéroports ?
  • L’administration des transports ?
  • Les routes et les ponts ?

Et combien d’autres questions encore, toujours laissées sans réponse dans le flou le plus total …

Répondre à tous ces questionnements, c’est aussi couper l’herbe sous le pied du clan du NON. Rassurer sur tous ces points c’est leur enlever toute leur argumentation négative.

Les purs et durs disent « Déclarons l’indépendance et ensuite nous verrons toutes ces questions ».

ERREUR ! GROSSE ERREUR !

Jamais la population ne donnera son aval et ne cautionnera la séparation du Canada, tant et aussi longtemps que nous ne répondrons pas à ses questions qu’elle se pose à juste titre.

Les indépendantistes qui ne comprennent pas que les Québécois sont prudents sur leur devenir et qu’il faut leur donner des garanties d’avenir, vivent dans un autre monde, comme sur une autre planète. Tous les québécois devraient se poser ces questions au lieu de vouloir à tout prix un pays sans savoir ce qu’il sera, à l’avance.
Les Québécois voteront OUI sur un projet ficelé, pensé, réfléchi, qui leur donne toutes les garanties d’avenir que ce pays sera viable et prospère. Si non ils préfèreront toujours demeurer sous le joug du Canada parce qu’il est plus rassurant que l’inconnu, même si nous savons tous qu’il représente un pouvoir supérieur qui nous brime et dont nous n’avons pas besoin.

Le Mouvement Québec Renouveau veut un pays et propose un projet d’avenir pour le Québec, mais nous ne voulons pas d’un pays réalisé n’importe comment, à la va vite, qui ne serait pas pensé et par voie de conséquence ne serait pas crédible.

J’appelle toutes les Québécoises et tous les Québécois dotés de bon sens à réfléchir sur tous ces points et principalement à se poser une simple question: “Pour réaliser votre futur pays, préférez-vous un projet réaliste et censé qui a été pensé et calculé à l’avance, qui vous offre toutes les garanties de croissance et d’avenir ou bien une indépendance réalisée dans le flou d’un référendum OUI/NON, qui ne répond en rien à toutes vos interrogations?”

Le Mouvement Québec Renouveau,
Le seul projet indépendantiste qui règle la question de la structure et du régime pour le Pays du Québec.
Le seul projet indépendantiste à répondre à toutes les interrogations de la population.
Le seul projet indépendantiste, conçu pour le peuple québécois tout entier.

8 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Paul Tellier Le 28 juin 2010 à 10h18

    Le ebook «Le pays Québec est arrivé» est un récit d’anticipation.C’est le premier texte qui explique en détails ce que sera le pays Québec après sa déclaration d’indépendance suite à une victoire électorale.C’est une proposition écrite pour ateliers de réflexion.

    Vous y découvrirez un modèle détaillé d’un projet de société faisant la démonstration que l’indépendance apportera aux citoyens québécois une meilleur qualité de vie quotidienne que si le Québec demeurait une province minoritaire fédérée dans l’actuel Canada monarchique.

    Les deux références, pour lire/imprimer gratuitement mon livre «Le pays Québec est arrivé»,sont là ;

    http://espace.canoe.ca/jptellier/blog/view/273782

  2. 2 Pierre Cloutier Le 28 juin 2010 à 10h38

    Il faut faire une distinction entre l’État et le gouvernement de cet État.

    Un État souverain et indépendant a sa propre constitution qui définit les paramètres dans lesquels la vie démocratique va s’exprimer.un État a à sa tête le Chef de l’État qui est le gardien de la constitution.

    Un gouvernement est l’organe qui gère les affaires de l’État pendant un certain temps. Il peut peut de gauche, de centre ou de droite.

    Vouloir déterminer d’avance comment sera gérer un État par un gouvernement est ridicule et irréaliste. Ce seront les générations futures qui vivront dans le pays qui détermineront cela.

    Par contre, on peut dès maintenant, proposer une constitution moderne et progressiste qui encadrera la vie démocratique du futur pays.

    Mais on ne peut pas refuser à un peuple le droit d’être libre avec des conditions fixées d’avance. La liberté est un droit inaliénable et sans condition. Ce qu’on fait de cette liberté appartient à chaque individu comme à chaque peuple.

    Pierre Cloutier ll.m
    avocat

  3. 3 Jean Rousseau Le 28 juin 2010 à 12h11

    PAS ENCORE SUFFISAMMENT RÉFLÉCHIT. *corrigé

    “Pour réaliser votre futur pays, préférez-vous un projet réaliste et censé qui a été pensé et calculé à l’avance, qui vous offre toutes les garanties de croissance et d’avenir…” (Patrick Herbalin).

    Lorsqu’un homme d’affaire veut acquérir un commerce, il l’étudie sous toutes ses coutures, en ne se gênant pas pour demander l’avis d’experts les plus perspicaces, (les moins fleurs bleus). J’ai déposé un texte sur ce portail le 27 juin, (à venir, espérons), lequel renfermait une question cruciale que les indépendantistes devraient méditer pour tenter d’y répondre, s’ils veulent être pris au sérieux. Selon toutes analyses, l’indépendance du Québec se trouverait impossible à réaliser. La souveraineté toutefois apparaîtrait possible, dans le stricte contexte exposé dans les articles suivants; Se transformer ou mourir” et “Le mal vient de l’Intérieur”. Mais les gens aiment mieux les bonbons.

    Jean Rousseau, B. P
    spécialiste des ressources humaines
    courriel: jeanrousseu@live.ca

  4. 4 Jean Paul Tellier Le 28 juin 2010 à 19h33

    Vive l’indépendance !

    Je vous propose la lecture d’un ensemble de textes commentés

    Pourquoi refuser l’indépendance?

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/03/23/pourquoi-refuser-lindependance-3261.qc

    Pourquoi faire l’indépendance du Québec ?

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/03/04/pourquoi-faire-lindependance-du-quebec-3066.qc

    Je refuse de croire que les « carottes sont cuites ».

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/03/15/les-carottes-ne-sont-pas-cuites-3187.qc

    OUI pour un pays, NON à des souverainetés sectorielles

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/04/10/oui-pour-un-pays-non-a-seulement-des-souverainetes-sectorielles-3385.qc

  5. 5 Jean Paul Tellier Le 28 juin 2010 à 19h37
  6. 6 Jean Paul Tellier Le 28 juin 2010 à 19h41

    Vive l’indépendance,suite et fin,en complément de lecture

    Le déclin du français au Québec

    http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/03/24/le-declin-du-francais-dans-la-region-de-montreal-3264.qc

    « Plan d’actions stratégiques pour sortir le Québec du rouge »

    http://manuscritdepot.com/a.jean-paul-tellier.1.htm

  7. 7 Julien Maréchal Le 29 juin 2010 à 13h54

    Mardi le 29 juin 2010,

    Chers amis indépendantistes, souverainistes, séparatistes et autres amoureux de la noble liberté. (Un peu de lyrisme ne peut pas nuire).

    Je vais pour votre plaisir réécrire entièrement le livre ”Québec Troisième Round” dont une partie, en chapitres, existe déjà sur le site ”Julien Maréchal dit”. Je vous invite à aller lire ces chapitres qui datent de septembre 2008. Depuis ce temps les choses ont changé au Canada, et au Québec donc !

    Il faut donc mettre à jour la pensée indépendantiste, en ayant toujours à l’esprit que l’indépendance d’un pays est d’abord et avant tout un projet collectif.
    Il s’agit en fait d’un principe de gouvernance, d’une idéologie de vie qui s’appelle la liberté. Certes on peut faire l’exercice d’un mode de gouvernement idéalisé à partir des contraintes actuelles, et ainsi proposer des lendemains qui chantent ( ça ne vous dit rien?) cependant il faut que les forces vives de cette indépendance s’assemblent et se rassemblent avec souplesse. Votre indépendance peut ne pas être la mienne mais les deux ont en commun le souci de cette liberté élargie. Qu’on lui donne le nom d’indépendance, souveraineté, autonomie, liberté, en fait tous ces termes renvoient au souci de vouloir organiser une société pluraliste, toujours plus libre que toutes celles qui nous aurons précédé dans la longue marche des humains vers plus de liberté.
    Vous avez tous raisons pour des raisons qui vous sont propres, alors mettez-les toutes en commun et vous aurez votre pays. La prochaine version amélioré de Québec Troisième Round est pour septembre 2010.
    En attendant lisez la plus récente sur
    Julien Maréchal dit.

    Bon été à tous et n’oubliez pas de laisser des commentaires sur mon site.

    Vive le Québec Libre, indépendant, souverain autonome et ainsi de suite !!!

    Julien Maréchal

  8. 8 Nassir pirouzian Le 4 septembre 2012 à 17h50

    Vive le Quebec libre pour tout jour

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Mouvement Québec Renouveau
Patrick Herbelin

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 16 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 960 a été rédigé par Mouvement Québec Renouveau il y a 7 ans et 4 mois, le dimanche 27 juin 2010.

Il y a 8 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'indépendance du Québec, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2006: Vous voulez vraiment réélire Jean Charest?! C'est ça que vous voulez? Jean Charest pour un autre 4 ans? Le pire premier ministre de l'histoire du Québec, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""