Le jeudi 13 mai 2010

SociétéQuébec

Affiches anglaises des restaurants PFK de Gatineau

Bay Street et le colonel Sanders obéissent

L'état de la langue française ]

Par RRQ

Le Réseau de résistance du Québécois (RRQ) s’est fait obéir de Bay Street et du colonel Sanders. En effet, les deux restaurants PFK de Gatineau ont complètement enlevé l’anglais de leurs affiches tel que l’exigeait le RRQ dans son ultimatum du 2 mai.

Le Réseau de résistance du Québécois (RRQ) s’est fait obéir de Bay Street et du colonel Sanders. En effet, les deux restaurants PFK de Gatineau ont complètement enlevé l’anglais de leurs affiches tel que l’exigeait le RRQ dans son ultimatum du 2 mai. Les affiches sont maintenant en français des deux côtés, et l’orthographe a été corrigée.

Contrairement à l’OQLF, qui se borne à demander du bout des lèvres la prédominance du français conformément au dictat de la Cour suprême anglo-canadienne, le RRQ exigeait de Bay Street l’usage exclusif de la langue nationale des Québécois sur le territoire du Québec, comme dans n’importe quel pays normal et comme le voulait la Charte de la langue française avant qu’elle soit passée à la moulinette par les juges à la solde d’Ottawa. Évidemment, il n’était pas question que le RRQ recule.

L’affiche visée, qui était complètement en anglais d’un côté, incarnait le mépris pour le droit du peuple québécois de vivre chez lui dans sa langue puisqu’elle annonçait que les restaurants PFK étaient à la recherche de personnel. En faisant cette annonce en anglais, au lieu de se limiter au français, les serviteurs de Bay Street à Gatineau avouaient qu’il leur paraissait acceptable d’embaucher du personnel incapable de comprendre l’annonce en français, avec le résultat prévisible que l’on sait. Mettez un employé qui ne parle pas français avec neuf employés qui le parlent, et tout le monde se met à l’anglais, de peur de paraitre intolérant. Ce procédé d’infériorisation linguistique, d’acculturation et de minorisation est typique du bilinguisme fédéral à sens unique. Les fonctionnaires fédéraux québécois en savent quelque chose.

Le 3 mai, après avoir reçu l’ultimatum du RRQ, M. Tony Najem, qui représente le fonds d’investissement Priszm, de Toronto, propriétaire des restaurants PFK, avait déclaré à un journaliste qu’il n’était pas au courant que l’affiche était illégale. Quoique le RRQ ne doute pas du désir profond des francophobes de Bay Street d’humilier constamment le Québec, il est permis de croire que M. Najem a dit vrai puisque les collabos du PLQ au service du pouvoir néocolonial d’Ottawa se fendent en quatre pour permettre à quiconque de vivre, de travailler et de s’enrichir au Québec entièrement en anglais, sans apprendre un seul mot de français. Après avoir constaté le bilinguisme intégral des services publics, M. Najem ne pouvait pas savoir que s’afficher en anglais était un privilège réservé à l’État québécois.

Ce n’est pas en courbant l’échine qu’on se fait respecter. Le RRQ assure les Québécois que le combat ne fait que commencer et qu’il y aura bientôt d’autres victoires parce que l’indépendance du Québec ne se fera pas en acceptant les défaites.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Steve Le 13 mai 2010 à 3h35

    C’est une blague? Ce “Réseau de Résistance du Québécois” va nous faire passer pour des dictateurs.

    Allez demander aux Franco-Ontariens qui veulent obtenir l’affichage bilingue chez eux ce qu’ils en pensent.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Réseau de Résistance du Québécois
Bernard Desgagné

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 437 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 7 ans et 5 mois, le jeudi 13 mai 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Société, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Crise de la zone Euro Longtemps opposée, avec Jean-Claude Trichet, à toute intervention du FMI en Europe, Angela Merkel a dû battre en retraite face [...]

2010: Un avion s’écrase en Libye: 103 victimes et un seul survivant Un Airbus A330 en provenance de Johanesbourg s'est écrasé ce mercredi lors de son atterrissage à Tripoli en Libye, vers [...]

2010: Les Verts veulent 200 rues piétonnes à Genève, en Suisse Mardi, la section genevoise des Verts a présenté un inventaire de près de 50 routes qui pourraient être transformées en [...]

2010: Le Bloc Québécois réclame des ajustements au Supplément de revenu garanti Dans la foulée des manifestations menées cette semaine par les groupes de défense des droits des aînés afin d'améliorer le [...]

2010: Lettre à M. Gilles Duceppe À l'attention de M. Gilles Duceppe, Nous savons tous que tous les ministères et la direction des entreprises d'état comme l'Hydro-Québec [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages