Le Vendredi 26 mars 2010

PolitiqueQuébec

Les Conservateurs contre les Résistants

Si le chapeau qu'ils ont cru voir leur fait, qu'ils se le mettent!

Par Le Conseil de la souveraineté

Oui, le peuple québécois est résistant. Mais pour survivre, vivre et rayonner, ce trait n’est pas une garantie. Il lui faut aussi se faire combattant. Ce qu’il est, mais pas suffisamment. Et sur sa route, il rencontre des siens qui s’objectent, démocratiquement.

Des cris de putois! Il fallait entendre ces ministres conservateurs Cannon et Paradis se dire visés par les propos de Gilles Duceppe qui, samedi dernier, rappelant la mémoire du très grand écrivain Pierre Vadeboncoeur, décédé récemment, reprenait de son dernier écrit une citation qui identifiait le parcours historique du peuple québécois à de la résistance. Ces Canadiens français de service, en ténors fédéralistes, se sont devinés dans la peau des collabos! La belle affaire! Peut-être se sentent-ils coupables? Si le chapeau qu’ils ont cru voir leur fait, qu’ils se le mettent!

Oui, le peuple québécois est résistant. Toute son histoire en témoigne. Lisons Vadeboncoeur dans son dernier écrit, Résistance et refus, paru dans la revue L’Action nationale, vol. C, no.2, de février 2010:

Les Québécois tendent depuis longtemps à s’évader du modèle politique qui prévalait en Grande-Bretagne… Sur un siècle, nous avons manifesté de manière soutenue une tendance à nous écarter de la normalité constitutionnelle… Voici quelques jalons. Ils forment un chapelet de paradoxes, du point de vue du ROC. Henri Bourassa contre Laurier, en 1910. L’Action libérale nationale, dans les années trente, contre le libéral Taschereau et les partis traditionnels. Le Bloc populaire, dans les années quarante, contre le gouvernement libéral de Mackenzie King et contre la conscription. Le séparatisme de Chaput et de Barbeau, suivi de tout le mouvement indépendantiste, qui dure depuis. En 1968, René Lévesque et le mouvement souveraineté-association. Le Parti québécois, porté au pouvoir le 15 novembre 1976. Enfin le Bloc, au fédéral, par la suite.

C’est une constante historique. Il faut en faire ressortir la logique, qui est celle de la résistance… Tel est le sens d’une histoire qui au fond ne cesse de tendre vers l’indépendance, consciemment ou non et qui, en tout cas, se caractérise par le refus.

Plus loin Pierre Vadeboncoeur ajoute:

Qu’est ce que je viens de montrer? Un pan d’histoire, la nôtre. À travers les obstacles, une persistance, une logique profonde, une mémoire qui n’oublie pas, une volonté trop patiente, appuyée sur une conscience diffuse mais tenace.

Nous n’avons pas dit notre dernier mot.

C’est un appel à terminer le boulot, à faire l’histoire, dit-il, “Car notre défaite définitive historique est une possibilité, elle peut finir par arriver un jour.”

Avec la complicité de ces “fédéralistes francophones (qui) ne semblent pas se rendre compte qu’ils sont les instruments d’un génocide tranquille. La politique fédéraliste conduit à ce résultat. Système feutré, très anglais par sa prudence.”

Le constat est implacable. De 90% au début du 18ième, nous étions 60% au début du 19ième, 35% au début du 20ième et seulement 22% au début du 21ième. La disparition du français fait partie de l’ADN du Canada. Mais avant, il y aura sa folklorisation comme à l’ouverture des jeux olympiques, puis sa louisianisation et enfin ses empreintes patrimoniales notamment dans la toponymie, comme Détroit, Des Moines, Terre Haute, etc. aux États-Unis. En douce, sans heurt, tranquillement, passivement, avec accommodements, le français s’effacera. À moins que…

Oui le peuple québécois est résistant. Mais pour survivre, vivre et rayonner, ce trait n’est pas une garantie. Il lui faut aussi se faire combattant. Ce qu’il est, mais pas suffisamment. Et sur sa route, il rencontre des siens qui s’objectent, démocratiquement. C’est leur choix. C’est leur droit. Le moins qu’on puisse leur demander, c’est d’assumer!

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Rousseau Le 26 mars 2010 à 15h35

    “L’appel à terminer le boulot”
    Ce conseil de Pierre Vadeboncoeur de faire l’histoire, aurait des chances d’être suivit si les chefs politiques de toutes formations, possèderaient davantage de sens critique, celui-là même retrouvé chez les chercheurs par exemple.

    Présentement, tel que l’auteur l’affirme avec raison: la politique fédéraliste conduit à un génocide tranquille (à l’anglaise), de notre identité collective et les francophones de ces partis n’y voient rien semblablement aux nazis jadis ou aux israéliens aujourd’hui.

    Personne ne semble en mesure de réfléchir sur les fondements de ses idées ou de ceux de son regroupement. Ainsi, les indépendantistes n’arrivent pas à concevoir que les 25 millions d’anglais vont tout faire pour que cela n’arrive pas lieu. Mon intuition, qui m’a rarement fait faux bond, me ramène en mémoire le gazage des kurdes par Saddam et le sort des palestiniens dans les territoires occupés. Si leur impulsivité avait été modérée ou même remplacée par ce talent de pouvoir tout remettre en question, leur sort actuel serait meilleur. Je croyais qu’il y avait que les religions qui lessivaient autant.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Le Conseil de la souveraineté
Gérald Larose

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 51 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 549 a été rédigé par Le Conseil de la souveraineté il y a 4 ans et 0 mois, le Vendredi 26 mars 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Dessau: Rosaire Sauriol semble prendre tout le blâme À lire le communiqué de presse de la firme Dessau inc. ((Mise au point de Dessau concernant M. Bernard Trépanier)) [...]

2013: La mission spatiale Planck : lumière sur l’univers primitif C’est après les 15 premiers mois de la mission qu’une carte de l’Univers, alors âgé de 380 000 ans, a [...]

2013: La Terreur 17 000 guillotinés 30 000 fusillés (vidéo) La Terreur est le nom d'une période de la Révolution française (En France) qui débuta à la naissance du tribunal [...]

2012: Grève étudiante: mobilisations contre le gouvernement Charest La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) ont annoncé une stratégie préélectorale [...]

2010: Hydro-Québec abandonne son projet d’achat d’Énergie Nouveau-Brunswick Moins d'une semaine après la conférence de presse donnée à l'Assemblée nationale par le professeur et coordonateur de Sortons le [...]

Publiez un article sur Amériquébec

Sondage

Le 4 septembre prochain, pour qui voterez-vous?

Voir les résultats

Archives des sondages