Le mercredi 24 février 2010

L’Affaire Louis-Georges Dupont: un meurtre déguisé en suicide?

Les fils du policier retrouvé mort en 1969 souhaitent une nouvelle enquête

SociétéQuébec ]

Ameriquebec
Par Jacques Dupont et Robert Dupont

Il nous a été impossible de prendre possession du “constat” de décès, lequel est introuvable même au ministère de la Justice. Des démarches seront entreprises prochainement même après plus de 40 ans, probablement aujourd’hui le 24 février.

Nous assistons à un problème majeur de justice et d’éthique au Québec. Malheureusement plus aucune écoute possible de nos élus et élues au Québec. Voir à ce sujet notre site web, plus de 3 ans de travail acharné avec plus de 14 sections: l’Affaire Dupont.

En résumé, il y a eu meurtre de notre père, Louis-Georges Dupont, en 1969, lequel était sergent-détective municipal pour la Ville de Trois-Rivières et il a collaboré à la pré-enquête et à l’enquête de la toute nouvelle Commission de police du Québec, à l’époque chargée d’enquêter sur la corruption et la prostitution relié à la police municipale de Trois-Rivières. Il y a même témoigné à 2 reprises.

Cette enquête s’est tenue en août et septembre 1969. Une 2ème enquête sur la corruption du corps policier municipal de Trois-Rivières fut nécessaire en 1982 et plusieurs détectives et policiers furent remerciés de leur service, dont l’un qui alla même en prison pour une tentative de meurtre.

Un mois et demi après la fin de cette Commission, Louis-Georges Dupont a disparu 5 jours avant d’être retrouvé mort dans l’auto de service en bon état de conservation et sans ses lunettes obligatoires pour conduire (il était atteint de myopie).

Il fut exposé 3 jours, et s’en suivi des funérailles civiques signifiant qu’il était décédé en devoir.

Par la suite, la Ville n’a jamais voulu payer la pension à laquelle notre mère avait droit et elle s’est permise de laisser travailler ses détectives et policiers corrompus afin de laisser planer le suicide en cachant la vérité avant de les destituer. Dans ce temps-là, s’il y avait suicide, les municipalités ne payaient pas de pension à la veuve.

La municipalité s’est sauvée la face avec des funérailles civiques (mort en devoir), mais quelques semaines plus tard, sournoisement suite à la détresse de notre famille, elle s’est arrangée pour ne pas payer son dû à notre mère, laquelle se retrouvait sans défense. Cela l’obligea à vendre à perte le duplex que notre père avait bâti sept ans auparavant, car elle n’avait plus assez de moyens de subsistance.

L’enquêteur qui avait pris charge du dossier était un des confrères corrompus qui d’ailleurs a perdu son travail deux mois plus tard (janvier 1970) suite aux recommandations de la Commission de police ainsi que deux autres détectives et de son Directeur de police.

Il y a eu une fausse autopsie à l’Institut de médecine légale la journée-même de sa découverte le 10 novembre. Le Dr.Jean Hould disait à l’époque que le projectile était entré par la poitrine pour ressortir au dos, ce qui est tout à fait contraire à la preuve scientifique. De plus, il a omis dans son rapport très sommaire de dire que notre père avait reçu un 2ème projectile au dos, dont nous venons de prendre possession de la photo récemment.

Par ailleurs, dans tout le Québec, il nous a été impossible de prendre possession du “constat” de décès, lequel est introuvable même au ministère de la Justice.

Des démarches seront entreprises prochainement même après plus de 40 ans, probablement aujourd’hui le 24 février.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean GODBOUT Le 25 février 2010 à 17h33

    Il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’il s’agit bel et bien d’un meurtre déguisé en suicide. Pour l’avoir personnellement expérimenté, j’en arrive à la conclusion que la police et la justice sont à l’image de nos politiciens Canadiens et provinciaux, sales et hautement corrompus ! Une enveloppe brune avec ça ?

    Jean GODBOUT
    Victime d’un crime d’État
    http://jeangodbout.com

  2. 2 joseph Le 20 avril 2010 à 13h36

    Monsieur Dupont.
    J’ai consulté votre site et en tant que Technicien Juridique spécialisé en droit criminel et pénal, pour moi il ne fait aucuns doutes qu’il a des ripoux dans votre affaire.
    Car en 1969 le suicide et une tentative de suicide, était un acte criminel et sanctionné en vertu du code criminel du temps, donc ma question est celles –ci ? Si votre père s’est suicidé Pourquoi ? La Ville de Trois-Rivières et l’église lui ont faite des funérailles civiques ? Comme un policier Mort en devoir ? Je demande a tous d’écrire au Maire de Trois-Rivières et de lui demandé le pourquoi des funérailles civiques ? Qui était un geste criminel.
    Lâché Pas
    Joseph.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Jacques Dupont et Robert Dupont

Articles rédigés: 14 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 499 a été rédigé par Opinions des lecteurs il y a 8 ans et 6 mois, le mercredi 24 février 2010.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Le gouvernement hausse les droits de scolarité mais continue de donner aux banques Comme vous le savez, plus de 55 000 étudiants sont en grève afin de dénoncer la hausse faramineuse des droits [...]

2010: Lucien Bouchard veut dégeler les frais de scolarité à l’Université L'Association pour une solidarité syndicale étudiante dénonce le « Pacte pour le financement concurrentiel de nos universités » présenté hier par Lucien [...]

2010: La frontière du pergélisol québécois a reculé de 130km en 50 ans La frontière du sol gelé en permanence, le pergélisol, est maintenant 130 km plus au nord qu'il y a 50 [...]

2010: Droits et Démocratie: Polémiques autour du conseil d’administration La porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères et députée de La Pointe-de-l’Île, Francine Lalonde, est revenue à la [...]

2010: Entente Canada-États-Unis sur le Buy American Act À la lumière de certains détails de l’entente entre le Canada et les États-Unis concernant le Buy American Act dont [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages