Le Lundi 22 février 2010

QuébecSociétéPolitique

Vers une autre hausse des frais de scolarité au Québec?

Tout un projet de société que les libéraux nous offrent!

Par Parti Québécois

Si le gouvernement, par une hausse des frais de scolarité vise à renflouer ses coffres, il faut également comprendre que le gouvernement investira moins de sa poche dans les universités, avec toutes les conséquences que l’on connaît.

En entrevue à La Presse, mercredi, la ministre de l’Éducation Michelle Courchesne a admis que Québec envisage une hausse plus élevée des frais de scolarité.

« En procédant en catimini et en testant différents ballons sur un scénario révisant à la hausse les frais de scolarité, la ministre de l’Éducation gaspille toute chance d’en arriver à un consensus avec tous les acteurs universitaires sur le mode de financement global des universités », dénonce le président du comité national des jeunes du Parti Québécois, Alexandre Thériault-Marois.

Le président estime que si la ministre Michelle Courchesne veut parler des frais de scolarité, elle doit tenir un sommet sur l’éducation. « La meilleure façon d’établir un consensus sur le financement des études postsecondaires, c’est d’asseoir tout le monde à une même table et de mettre cartes sur table, au contraire de la méthode libérale de prendre des décisions et de consulter ensuite », affirme M. Thériault-Marois.

De son côté, le député de Drummond et porte-parole de l’opposition officielle en matière de jeunesse et d’affaires étudiantes, Yves-François Blanchet, croit que la ministre de l’Éducation et son gouvernement ne savent plus comment gérer le déficit qu’ils ont eux-mêmes creusé. Si le gouvernement, par une hausse des frais de scolarité vise à renflouer ses coffres, il faut également comprendre que le gouvernement investira moins de sa poche dans les universités, avec toutes les conséquences que l’on connaît.

« La ministre a beau nier vouloir hausser les frais de scolarité, nous resterons très attentifs au prochain budget et dénoncerons toute hausse qui n’aura pas été discutée au préalable avec les étudiants », a conclu Yves-François Blanchet.

La vision selon laquelle l’éducation doit être au cœur du projet national est consensuelle au Parti Québécois. En ce sens, il est clair que la question des frais de scolarité ne peut pas être traitée de manière isolée. Un sommet sur l’éducation est essentiel pour le comité national des jeunes qui souhaitent que les Québécoises et Québécois parlent avec enthousiasme d’un projet d’éducation nationale.

La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, estime que l’éducation doit se retrouver au cœur de notre projet national et être un moteur autant de développement que de fierté.


Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 guillaume Le 22 février 2010 à 22h27

    Habituellement ,avant de hausser les droits de scolarité de ses citoyens on augmente celui des étudiants étrangers.
    Ainsi, il en coûte en moyenne 30,000$ pour étudier à l’université aux États-Unis pour un québécois.

    Donc, tous les étudiants étrangers devraient payer des droits de scolarité de 30,000$ s’il désire fréquenter nos universités au Québec pour tous les étrangers y compris les canadiens. Nous les pauvres québécois pourquoi devons-nous surtaxer les québécois pour scolariser un riche ontarien, albertain ou newyorkais ?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Parti Québécois

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 357 a été rédigé par Parti Québécois il y a 4 ans et 5 mois, le Lundi 22 février 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Disparition des étoiles du ciel nocturne en milieu urbain (Vidéo) Plus jeune, j'habitais à la campagne et je me souviens avoir passé des heures à admirer les étoiles. Je me [...]

2013: Edward Gorey : doodle pour l’anniversaire d’Edward Gorey Edward Gorey, né un 22 février (Chicago, 1925 - Cap Cod, 2000) était un illustrateur américain connu dans le monde anglo-saxon [...]

2009: André Bellavance salue la création d’un sous-comité pour pallier les tentatives d’Ottawa de balayer l’affaire Tel que proposé par le Bloc Québécois le 23 janvier dernier, le Comité permanent de l’Agriculture et Agroalimentaire créera un [...]

2009: Reconstitution: les Hurons proposent un traité de paix entre les peuples Dans Le Soleil du 19 février 2009, Simon Boivin annonce que les Hurons proposent une autre cérémonie au lieu de [...]

2009: Projet de réaménagement de la rue Notre-Dame Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transport, Stéphane Bergeron, et le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages