Le Dimanche 21 février 2010

QuébecSociété

Lucien Bouchard s’est trompé dans le casting

Elvis Gratton et les deux précieux ridicules

Par Jean-Claude Pomerleau

Lucien Bouchard s’est trompé dans le casting, son frère ne joue pas d’Elvis, mais bien le rôle d’un des deux précieux ridicules que furent les deux commissaires de la Commission Bouchard-Taylor.

Lucien Bouchard a mal compris la distribution des rôles. Elvis Gratton ne désignait pas son frère, mais bien le Nous qui était convié à cette vaste séance de thérapie de groupe de ce cirque ambulant que fut la Commission Bouchard Taylor. Le “casting” était pourtant clair sur qui était Elvis Gratton, moi même je l’ai vu.

Lucien s’est trompé dans le casting, son frère ne joue pas d’Elvis, mais bien le rôle d’un des deux précieux ridicules, que furent ces deux commissaires. D’ailleurs cette superproduction qui NOUS a couté 4 millions, aurait bien pu s’intituler : “Elvis Gratton et les deux précieux ridicules”.

Précieux à cause de ce ton condescendant, hautain et méprisant adopté par ces commissaires envers ceux là mêmes qui payaient leurs “précieux cachets” de 400 000 dollars, pour nous faire avaler le multiculturalisme sous un autre vocable. Et ridicules parce que leurs brumeuse sémantiques ne visaient qu’à masquer leurs parfaites incapacités à prendre la mesure d’un problème qui ne relève, ni de la philosophie (pas celle des lumières, dixit Taylor) ni de la sociologie. Mais bien de la politique.

De quoi s’agit-il

Tous les pays d’Occidents qui reçoivent un flux important d’immigration font face à un même problème: la remise en cause de leur cohésion nationale. C’est en ces termes politiques que le Royaume-Uni et l’Australie ont posé la problématique des accommodements en créant des commissions sur le sujet. La France républicaine elle, l’a carrément posé en termes d’identité.

Or si ces pays, qui sont des États mature et qui ont des cadres juridiques pour préciser leurs cohésions nationales, se sentent sérieusement interpellés par la situation, qu’en est-il du Québec, à demi État annexé, qui reçoit 3 fois plus d’immigrants (en pourcentage) que la France et deux fois plus que les États-Unis?

La solution est pourtant simple pour le NOUS du Québec. Dans un premier temps, il s’agit de se doter d’une Constitution d’État; incluant une Charte de la laïcité, notre Charte des droits, et un Code de citoyenneté. Le tout afin de baliser la problématique des accommodements. Et dans un deuxième temps, se donner au plus vite des assises d’un État souverain.

Voilà exactement ce que les deux précieux ridicules avaient pour mission de nous faire oublier en réduisant le NOUS en une caricature d’Elvis Gratton.

Elvis Gratton et les deux précieux ridicules.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 jcpomerleau Le 21 février 2010 à 19h03

    Elvis Gratton. Même Pauline ne s’est pas trompé sur le “casting”:

    (…)

    Elvis Gratton

    Confrontée par Paul Laroque qui a affirmé que M.Bouchard a été choqué que la chef souverainiste ait comparé son frère Gérard au personnage Elvis Gratton, Mme Marois est revenue sur cette polémique. Cette dernière estime qu’on lui prête des intentions qu’elle n’a jamais eues et des dires qu’elle n’a jamais tenus.

    «C’est faux et dommage qu’il soit resté sur cette impression. Dans mes propos, je réagissais à une question de l’un de vos collègues qui disait Québécois, Franco-québécois, Franco-canadien et j’ai dit que ça ressemblait à Elvis Gratton et je suis parti à rire», rappelant par la suite qu’elle commentait alors des fuites avant la divulgation du rapport de la commission Bouchard-Taylor.

    http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2010/02/20100221-173058.html

  2. 2 Just One Le 21 février 2010 à 23h56

    …incluant une Charte de la laïcité, notre Charte des droits, et un Code de citoyenneté….

    Certainement PAS! 75% des québécois se disent chrétiens, il faudrait d’abord les respecter EUX. Tant qu’à la Charte des droits et liberté, c’est la pire chose qui nous a été imposé. Avant cela, nous vivions dans un pays libre mais maintenant, plus personne ne peut dire/écrire quoi que ce soit sans utiliser un vocabulaire RIDICULEMENT aseptisé.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Claude Pomerleau

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 22 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 379 a été rédigé par Jean-Claude Pomerleau il y a 4 ans et 10 mois, le Dimanche 21 février 2010.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Shani Gelstein, larmes des femmes et baisse de libido masculine Selon un article ((Emotional Signals Are Chemically Encoded in Tears, Researchers Find)) en anglais de Science Daily publié en janvier [...]

2012: L’inacceptable: Jean Barbe réplique à Raymond Bachand Visiblement frustré contre la morale élastique du ministre libéral Raymond Bachand, l'écrivain Jean barbe (( Voir le blogue de Jean [...]

2010: Possible fermeture de réacteurs nucléaires en Ontario La décision prise aujourd'hui par Ontario Power Generation (OPG) de fermer quatre réacteurs nucléaires plutôt que d'investir des milliards de [...]

2010: Quel est le véritable avenir du Québec? Avant de tenter de répondre à cette interrogation, je vais d’abord situer le lieu de mon propos: la psychologie clinique. [...]

2010: 5% des cégépiens suivent un cours sur l’histoire du Québec Dans le cadre de sa tournée québécoise, la Coalition pour l’histoire était dans la région de Lanaudière pour dénoncer, de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages