Le dimanche 15 novembre 2009

ÉconomieQuébec

Une dette de 8500$ pour chaque travailleur du Québec

Un héritage de Jean Charest

Par Parti Québécois

L’héritage du premier ministre Jean Charest est lamentable. Depuis 2003, la dette a augmenté de 32 milliards de dollars et, elle augmentera de 11 milliards pour 2010 seulement! Cela représente une dette supplémentaire de 8500 dollars par travailleur québécois.

Durant l’interpellation hebdomadaire du gouvernement par l’opposition officielle, le Parti Québécois a questionné les libéraux sur leur gestion des finances publiques cette semaine. L’héritage du premier ministre Jean Charest est lamentable. Depuis 2003, la dette a augmenté de 32 milliards de dollars et, elle augmentera de 11 milliards pour 2010 seulement! Cela représente une dette supplémentaire de 8500 dollars par travailleur québécois.

« Jean Charest peut légitimement porter le titre de Monsieur Dette. Il est le premier ministre qui aura le plus fait augmenter la dette du Québec », a soutenu le député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances publiques, Nicolas Marceau.

Financement des infrastructures

Le Parti Québécois a illustré que le Québec est en déficit structurel depuis quelques années. En effet, le gouvernement Charest utilise des règles comptables qui lui permettent de cacher 8 milliards de dollars en dépenses courantes. Pour l’instant, le Québec n’inscrit que l’amortissement et les intérêts dans ses dépenses.

Pis encore, les Québécois paieraient 30% trop cher pour les travaux d’infrastructures en raison de la collusion et de la corruption dans le monde de la construction, comme le rapportent plusieurs experts. Si tel est le cas, ce sont 4 milliards de dollars qui profiteraient à un groupuscule d’individus et d’entreprises plutôt qu’aux Québécois.

Alors que le gouvernement veut réaliser des investissement 13,3 milliards de dollars dans les infrastructures par année, le Parti Québécois tape sur le clou de la nécessité d’une enquête publique sur l’industrie de la construction.

Fonds des générations : le fonds des illusions

Le remboursement de la dette est un autre dossier prioritaire en matière de finances publiques. Alors que ce Fonds des générations devait servir à cette fin, il a perdu près de 25% de ses actifs en raison des pertes historiques de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

« C’est une perte qui ne serait pas survenue si l’argent avait été directement affecté au remboursement de la dette comme nous l’avions suggéré lors de l’adoption de la loi », a expliqué le député de Nicolet-Yamaska et porte-parole en matière de développement économique, Jean-Martin Aussant.

Le gouvernement du Québec est le plus endetté au Canada et de loin. Notre dette représente plus de la moitié de tout ce que nous produisons collectivement en une année. Il faudrait donc que Monsieur Dette cesse d’alourdir encore davantage son héritage politique empoisonné.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jacques De Sales Le 14 novembre 2011 à 8h45

    Charest est-il le seul coupable de l’augmentation faramineuse de la dette publique du Québec, je ne crois pas. J’inclurais dans tout cela les services qu’on avait pas les moyens de se payer mais que Pauline Marois a mis sur pieds comme les garderies, les frais de scolarité qu’on a oublié d’augmenter dans les années 70, la mauvaise gestion de l’etat sous toutes ses formes, le nombre de députés inutiles dont nous devons assumer leurs dépenses, les enveloppes brunes circulant dans bien des domaines et notre désintéressement à la chose publique et politique pour courir après le rève inaccessible de l’indépendance.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Parti Québécois
Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 389 a été rédigé par Parti Québécois il y a 8 ans et 0 mois, le dimanche 15 novembre 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Pétition pour la démission de Charest M. Khadir, Bravo pour votre pétition demandant la démission du Premier ministre Jean John James Charest, je l'ai signée. Texte de la pétition CONSIDÉRANT [...]

2010: Un référendum n’est pas un projet de société, mais un pays, OUI! Comme si la tenue d'un référendum constituait un projet de société, le Devoir a posé la question suivante via un [...]

2010: Pétition demandant la démission de Jean Charest Au moment d'écrire ces lignes, la pétition comptait un nombre de 2278 signataires (Mise-à-jour: 30 heures après la mise en [...]

2009: Le Mardi de la matraque au nom du Prince Charles Quoi qu’en disent les pleureuses de la bonne société bien-pensante qui passent leur temps à cracher sur le Québec libre [...]

2009: Grippe H1N1: le ministre Yves Bolduc est un menteur Cette semaine, le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a été vertement critiqué pour sa façon de diriger la campagne [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""