Le Dimanche 8 novembre 2009

SociétéQuébec

Campagne de vaccination massive au Canada: la subjectivité de la Société Radio-Canada dévoilée

Le citron d'Enquête ou comment passer à côté de son objectif et déclarer l'avoir atteint

Par Sylvain

L’émission d’Enquête, plutôt que de réduire les doutes concernant certaines conspirations, ne fait qu’en créer de nouvelles ou renforce celles déjà existantes, dont celle voulant que les médias de masse participent à cacher des informations essentielles au public tout en publiant des articles biaisés.

Jeudi le 5  novembre 2009, l’émission Enquête, de  la Société Radio-Canada, a diffusé Le virus de la peur. Le but de cette émission était:

Au moment où s’amorce la campagne de vaccination la plus massive de l’histoire canadienne, Enquête s’intéresse au mouvement anti-vaccination qui profite du débat suscité par la grippe A (H1N1) pour faire entendre sa voix.

La pandémie est-elle un complot de l’industrie pharmaceutique? Les vaccins sont-ils dangereux, comme le prétendent certains opposants? Surtout, qui se cache derrière ces discours alarmistes?

La réponse à ces questions lève le voile sur les véritables intentions de ceux qui répandent le virus de la peur.

J’ai regardé l’émission en question  et,  de toute évidence, le travail fait par la SRC est pitoyable. Lisez les commentaires sur le site de l’émission Enquête et vous constaterez que la très grande majorité de ceux-ci vont en ce sens.  Voici quelques extraits de commentaires du public:

“Très déçu! Aucune objectivité dans ce reportage. Un pur règlement de compte d’égo. Très bas niveau de se servir de la biologie-totale et d’un vieux reportage de l’année passé, qui déjà manquait aussi d’objectivité, pour tenter de discréditer le mouvement anti-vaccin, très cheap de votre part M. Gravel”

“Je croyait, au début du reportage, que Radio-Canada n’avait peut-être pas été complètement anéantie par la propagande pro-vaccin… Voici de loin le reportage le plus biaisé que j’ai jamais vu”

“Quelle déception. C’est quoi cette enquête? On dirait un règlement de compte entre Radio-Canada et Mme Lanctôt. Je n’avais jamais entendu parler de la biologie totale et pourtant, j’étais contre ce vaccin. Je ne crois pas à la conspiration mondiale, je crois seulement que ce vaccin est jeune, pas suffisamment testé et qu’il contient des adjuvents nocifs à long terme pour la santé.”

Sur 177 commentaires samedi matin le 7 novembre 2009, la plupart sont des commentaires similaires au trois cités ci-haut, lesquels résument exactement ma pensée. Encore une fois, je vous invite à regarder l’émission si ce n’est pas déjà fait et aussi à lire une critique publiée dans la section de Vigile.net: Enquête Enquête – prise 2, par Claude G. Thompson. On peut lire, entre autres choses:

Rien de ce que nous avons vu dans l’émission Enquête ne peut mener à la conclusion voulant que la biologie totale soit en dessous de la campagne de désinformation sur la vaccination que nous vivons. C’est d’un ridicule achevé et il faut vraiment être d’une incroyable malhonnêteté intellectuelle pour prétendre pareille chose. Je me demande vraiment quels intérêts sont les leurs pour ainsi s’en prendre à une pratique dont ils ne connaissent rien, tout en n’ayant fait aucun effort sérieux pour s’en informer correctement. Tout cela n’est pas du journalisme et ressemble davantage à de la propagande. C’est indigne d’une profession dont l’approche se doit d’être objective avant que de conclure par la dénonciation.

Donc, Radio-Canada écrivait concernant son émission: “La réponse à ces questions lève le voile sur les véritables intentions de ceux qui répandent le virus de la peur”. Si l’on se fit a une grande majorité de gens qui ont commenté l’émission, il est évident que la SRC est passée royalement à côté de ses objectifs. Les gens s’attendaient à une émission objective qui permettrait de répondre à des dizaines d’autres questions qui ont poussé des milliers de gens à chercher sur Internet pour y répondre par eux-mêmes, justement pour combler le vide d’information dans les médias de masse. L’émission d’Enquête, plutôt que de réduire les doutes concernant certaines conspirations, ne fait qu’en créer de nouvelles ou renforce celles déjà existantes, dont celle voulant que les médias de masse participent à cacher des informations essentielles au public tout en publiant des articles biaisés.

Des questions sans réponses

Dans ce document, qui est la traduction anglaise d’une réflexion rationnelle et objective basée que sur des faits vérifiables de la Docteure Teresa Forcades i Vila, vous trouverez ce qui constitue selon moi les questions auxquelles la Société Radio-Canada aurait avantage à ne pas ignorer afin de faire cesser “les théories de conspiration”, selon leur définition.

Docteure  Teresa Forcades explique que la grippe A n’est pas nouvelle, qu’il existe trois types de virus, le A, B, C.  Le virus C, qui infecte peu de personnes,  n’est pas utilisé dans les vaccins.  Chaque année,  les vaccins comportent un mélange de virus de type A et B.  Donc cette grippe A H1N1 n’est pas nouvelle puisque le type A est déjà connu. Ce virus a déjà existé au début du siècle passé de 1918 à 1957 environ. Vers 1957, le virus disparaît puis réapparaît de nouveau en 1977 re-synthétisé par un laboratoire à partir du corps d’une femme Inuit morte de la grippe « espagnole » au début du siècle dernier.

Toute cette information se retrouve dans The New England Journal of Medecine.  Depuis 1977, le virus A H1N1 fait partie des virus de chaque année. Ce qui est nouveau dans cette grippe, c’est la souche S-OIV qui a été découverte le 17 avril 2009 sur 2 cas en Californie.

Bernard Debré, du comité National d’éthique en France et le Président de toutes les organisations de médecins espagnols, Rodriguez Sandrin, affirment qu’avec les données actuelles, ce nouveau virus a un taux de mortalité inférieur a celui de la grippe saisonnière . Voilà pour l’explication vulgarisée de ce qu’est ce nouveau virus.

Il y aurait deux irrégularités pour lesquelles il faut s’interroger . La première est la présence du virus vivant H5N1 dans les 72kg de vaccins de grippe saisonnière livrés par Baxter dans quatre pays en Europe, soit 16 laboratoires différents. Pour elle, il est évident que ce mélange de virus vivant dans le vaccin de Baxter n’est pas une erreur de manipulation.  Baxter a reconnu le problème officiellement, mais sans plus.  Elle dit aussi qu’elle ne se fera pas vacciner par un vaccin de la firme Baxter pour le manque de sûreté. La deuxième irrégularité est a propos de l’alerte à la pandémie décrétée par Margaret Chan de l’OMS, alerte mondiale déclarée 15 jours seulement après les premiers cas de grippes en Californie et du  passage au niveau 5 sans raison apparente.

Comment ont-ils pu déclarer un mois et demi plus tard le niveau 6 de la pandémie ? Pourquoi ont-ils déclaré une telle pandémie avec un virus aussi peu mortel? S’ils l’ont fait pour celui-ci,  alors chaque année il y aurait pandémie avec la simple grippe saisonnière qui est plus dangereuse que la grippe A H1N1. La raison est qu’au mois de mai 2009,  l’OMS a changé la définition d’une pandémie. Au lieu de l’ancienne version qui définissait une pandémie comme une maladie qui infecte une grande partie de la population avec un taux de mortalité importante, ils ont supprimé le risque de mortalité et laissé le début de la définition, c’est-à-dire un agent infectieux nouveau qui affecte une grande partie de la population dans divers endroits du monde, avec des doutes sur l’immunité des personnes affectées.

Avec cette nouvelle définition et l’élimination du risque de mortalité, qu’est ce qui empêche que chaque année il y ait une nouvelle pandémie de grippe, par exemple? Avec cette nouvelle définition, rien ne l’empêche. Tout cela peut être vérifié par tout un chacun en allant voir sur le site  l’OMS. Je voudrais rajouter que tout ce dont elle parle ne vient pas des médias alternatifs, mais bien de la presse “main stream” ou encore de revues scientifiques officielles.

Ce que je viens de vous présenter n’est qu’un bref aperçu. Je vous suggère fortement de lire le document en anglais pour celles et ceux qui maîtrise la langue de Shakespeare, mais aussi à visionner la vidéo qui suit dans laquelle la docteure Teresa Forcades présente son analyse en espagnol, vidéo contenant un sous-titrage en anglais.


Dimanche le 8 novembre 2009, l’émission Découverte, à Radio-Canada, prétend faire le tour de la question concernant le virus A H1N1.  Je vous invite donc à regarder cette émission et à juger par vous-même de l’objectivité de Radio-Canada.

8 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Suzanne Bissonnette Le 8 novembre 2009 à 12h01

    Excellent article Sylvain, chapeau ! espérons maintenant que certains journalistes auront le courage de suivre cette piste… maintenant que vous leur avez mâché tout le travail ;-)

    Il est inconcevable que nos médias de masse ne se donnent pas la peine de creuser un peu pour trouver ce que des citoyens ordinaires découvrent auprès de la presse « main stream » et des revues scientifiques officielles… souvent disponibles en ligne.

    Ce qu’on reproche à l’Internet c’est qu’il permet à tout le monde d’avoir accès à toute l’information. Depuis toujours, le jugement (ou l’intérêt?) des diffuseurs sert de «filtre» à l’information grand public. Cette situation pourrait changer, comme pour la science médicale, le média grand public va devoir se réajuster à cette nouvelle donnée. Le public veut savoir ! et puisque personne parmi nos visages familiers n’ose contredire la pensée unique, l’Internet attire toujours plus de citoyens en mal de savoir, fatigués de ces campagnes de foutage de gueule… c’est un cercle vicieux…

    La démarche que vous proposez est tout le contraire de la pensée sectaire qu’on attribue trop volontiers à ceux qui questionnent la nécessité de cette vaccination de masse.

    Vous proposez un questionnement intelligent vérifiable sur le champ, depuis le site de l’OMS jusqu’à celui de Baxter. La pensée sectaire c’est tout le contraire: c’est refuser de chercher parce qu’on est certain d’avoir trouvé.

    D’après moi ce soir à «Découvertes», nous aurons droit à une analyse détaillée scientifique dans la plus pure tradition de cette série que par ailleurs, j’apprécie beaucoup. Je suis certaine que j’apprendrai plein de choses au niveau du virus, mais je pourrais gager que les questions que vous soulevez ne seront pas abordées.

    Bon dimanche

    Suzanne Bissonnette

    http://www.resterenvie.com/blogue/

  2. 2 Dave Le 8 novembre 2009 à 22h03

    Intéressant le reportage de Découvertes, mais néanmoins je reste sur l’impression alarmiste qu’il faudrait se faire vacciner à tout prix…

    Et pas une nuance par rapport à la mort du jeune Evan Frustaglio: on affirme qu’il est mort sans contredit du H1n1…

  3. 3 GIlles Le 9 novembre 2009 à 10h46

    LOrsque l’on apprend que par hazard un tecnicien de laboratoire Chzec a pris l’initiative personnelle de vérifier la sécurité du vaccin H1N1 que Baxter avait fait livré dans 4 pays d’Europe et suite aux tests fait sur des animaux ils se rend compte que les animaux sont tous morts!!!!!! Cela devient alarmant non?

    Ce vaccin devait être administrer en fev et mars 2009 à des milliers d’humains.
    Voici ma théorie: Baxter savait très bien ce qu’il avait envoyé et l’OSM-WHO voulait déclarer la pandémie en avril 2009 car beaucoup plus de gens seraient mort compte tenu tous les animaux sont morts. Donc la petite voie de ce technicien de laboratoire a fait échouer le plan initial.

    Les éléments de preuves sont là. Faut juste mettre les pièces du puzzle ensemble et cesser de se mettre la tête dans le sable parce que on a peur.

    Comment voulez-vous que les gens fasse confiance au gouvernement? et ses suposé spécialistes? Les cartes sont frimées à l’avance.

    A quand le réveil des humains moutons qui se font mener aux abattoires?

  4. 4 Jonathan17 Le 10 novembre 2009 à 2h17

    Bonjours Sylvain!

    Quel fut ma surprise en lisant ton article que je trouve beaucoup plus professionnalisme que certains de nos journalistes ces temps ci, en y découvrant un petit extrait d’un de mes commentaires que j’ai laisser sur le site d’enquête, c’est le premier que tu as énuméré, je trouve ça flatteur, merci sylvain! Mais après avoir écouté ce pseudo reportage bidon, ça venait du fond du coeur crois moi! Et 100 commentaires plus loin, je viens d’en laisser 2-3 autres nouveaux…Je suis très content de la réaction des téléspectateurs, je pensais que tout était perdu, que tout mes efforts à informer les gens depuis des mois avait été réduit à néant en 30 minutes seulement, mais non! Loin de là! Les gens réagissent très fort à cette insulte faite à notre intelligence. Faut croire qu’il y a encore de l’espoir dans l’être humain finalement…

    Mais c’est un débat que ça nous prendrait, pas un celui ennuyant comme on le fait pendant les élections avec le débat des chefs, mais sous forme de jeu. Connais-tu LA JOUTE avec Stéphan Bureau? c’est sous cette formule, avec cette animateur, que l’on pourrait rendre ce genre de débats fort intéressant, en s’amusant, même si c’est un sujet sérieux, cela détendrait l’atmosphère, pcq dans un débat conventionnel, ça pourrait dégénérer assez facilement. Et en plus dans cette formule il y a de l’interaction avec le publique à la maison, ils peuvent voter pour les meilleurs débatteurs. On pourrait avoir d’un coté le bon Docteur Poirier, et de l’autre, JJ Crèvecoeur, ou GHIS, ou un autre médecin qui est contre ce vaccin. Tu imagines les côtes d’écoute que pourrait avoir cette émission? Toute la province du Québec serait rivé devant leur téléviseurs.

    Mais qu’est ce qu’on attend pour le faire??? Qu’il soit trop tard? Dans 2 semaines il va l’être trop tard, même que là, au rythme que ça va, dans une semaine tout le monde va être déjà vacciné, et là ils vont nous arrivé avec l’idée du débat. Trop peu trop tard. Je suis convaincu que c’est le seul moyen de faire renverser la vapeur, du moins donner une petite chance au mouvement anti vaccin de se défendre, et d’emmener leur points de vue à la télévision, pour que la population ait un choix, pcq là elle en a pas. On ne lui montre qu’un coté de la médaille, en utilisant la peur en plus. Le seul choix qu’ils ont, s’ils veulent avoir l’autre version, est d’aller sur le net, mais il y en a encore, surtout dans les personnes plus âgés, comme mes parents, qui n’en n’ont pas, et ne se fit que sur ce qu’on dit à la télé.

    Alors exigeons un débat le plus tôt possible, il y a des vies qui sont peut-être en jeu. On le fait pour une élection, pourquoi pas ici? Moi je trouve que c’est encore bien plus important.

    Syl20 Jonathan… Alias Jonathan17 ^o^

  5. 5 Jonathan17 Le 10 novembre 2009 à 13h48

    Bravo Sylvain pour cet article!!! beaucoup plus professionnel que certains de nos journalistes actuellement…

    Syl20 Jonathan ^o^ (alias Jonathan17)

  6. 6 Sylvain Racine Le 11 novembre 2009 à 3h27

    Bonjour Jonathan,
    effectivement, un débat avec des gens qui sont contre et pour la vaccination aurait été nécessaire. Par contre, dans mon cas, je ne peux pas me prononcer en faveur ou en défaveur de la vaccination, je n’ai pas les compétences pour.

    Mes conclusions tendent plutôt à démontrer qu’il n’y a pas de véritable pandémie, à savoir que cette année, le virus n’est pas plus virulent que les années précédentes et qu’il y avait déjà présence de virus A H1N1, comme on peut le voir dans les rapports de grippe sur le site de l’Agence de la santé du Canada des dernières années.

    Je suis donc contre une campagne de vaccination massive, surtout que l’on continue à cacher des informations dans l’émission Découverte de dimanche passé (voir mon article du 11 novembre à paraître)

    La France a à peine commencé sa campagne de vaccination, et mon petit doigt me dit qu’elle n’aura pas lieu très longtemps. Les Canadiens et Canadiennes risquent fort de se sentir complètement trahis dans quelques mois, et mon travail présentement est de démontrer que, si cela arrive, que les autorités ne seront pas en mesure de justifier leurs actes en disant qu’elles ne savaient pas. Plusieurs journalistes m’ont lu et me liront. Nous avons les trois singes de la sagesse dans nos médias de masse.

  7. 7 Christian Larose Le 17 novembre 2009 à 21h53

    Bravo Sylvain, vous avez tapé dans le mille!!!

    J’ai aussi été très déçu en visionnant le reportage, j’espérais enfin avoir la chance de voir un vrai dialogue qui présenterait les risques réels liés à la vaccination. J’ai dû continuer mes recherches moi-même.

    Sur le site de Glaxo on peut trouver la monographie du Vaccin Arapanrix H1N1 fabriqué par ce dernier. Il contient tous les ingrédients et les études cliniques inexistantes sur ce vaccin! C’est très intéressant! http://www.gsk.ca/english/docs-pdf/Arepanrix_PIL_CAPA01v01.pdf

    Malheureusement, le document n’indique pas la composition du placebo, qui selon le document semble causer 1.8% de réactions indésirables versus 1.6% dans le cas du vaccin. Bizarre !! Il aurait été intéressant de savoir s’il est composé des mêmes ingrédients que le vaccin à l’exception du virus atténué ou si de l’eau a été utilisée? Si vous avez cette information SVP faites-moi là savoir?

    J’ai finalement décidé de na pas faire vacciner ma famille contre la grippe A. J’aurais pu le faire il y déjà quelques semaines puisque ma femme vient d’accoucher de notre troisième garçon qui a maintenant 5 semaines.

    Mon plus vieux garçon de 5 ans a officiellement le H1N1 depuis samedi. Étant donné que ma femme doit allaiter le plus jeune, je me suis “sacrifié” et je dors à ses côtés à la place de son frère depuis samedi soir. Nous le gardons à l’écart de la famille.

    Il a fait beaucoup de fièvre dans la nuit de samedi à dimanche, une grosse toux a commencé vers 2 hrs AM. Je l’ai surveillé sans arrêt. Dimanche matin à 6hrs, à ma grande surprise, c’est lui qui m’a réveillé…’’Papa j’ai faim’’ il allait mieux. Rechute dimanche soir, fièvre de nouveau mais moins forte…, même chose hier soir mais l’amélioration est constante. La toux est présente mais il se remet graduellement de la maladie…rien de très alarmant à part beaucoup d’inquiétude et de manque de sommeil.

    Malgré toutes mes inquiétudes, je suis heureux du désastre médiatique qu’a engendré cette pandémie de grippe A. Pour la premières fois, la population s’intéresse vraiment aux vaccins et leur composition. Nos élus n’auront pas le choix que de vraiment questionner les risques associés aux vaccins et possiblement réviser le calendrier de vaccination de nos enfants au cours de prochaines années.

    Salutations,
    Christian, Montréal

    Références intéressantes :
    http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/02vol28/rm2809fa.html EXPOSITION AU THIMÉROSAL CONTENU DANS LES VACCINS ADMINISTRÉS DANS LE CADRE DES PROGRAMMES DE VACCINATION INFANTILE AU CANADA ET RISQUES D’ANOMALIES DU DÉVELOPPEMENT NEUROLOGIQUE

    http://www.nationalpost.com/news/story.html?id=2156348 Why H1N1 isn’t just the seasonal flu
    http://www.radio-canada.ca/emissions/par_4_chemins/2009-2010/chronique.asp?idchronique=95460 Ici on parle de l’autre côté de la médaille.

  8. 8 Grippe H1N1 et la campagne de peur d’André Pratte - Amériquébec Le 13 janvier 2010 à 6h45

    [...] J’écrivais cela le 3 octobre 2009. J’avais eu un échange avec Mario Roy par courriel. Je sais qu’il a lu mon article. Pour lui, que des conspirations qui ne valent pas la peine d’être étudiées. Pour lui, c’était beaucoup plus divertissant de ridiculiser les conspirationnistes, tout comme l’a fait Radio-Canada avec son émission Enquête. [...]

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Sylvain

Articles rédigés: 336 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 1308 a été rédigé par Sylvain il y a 4 ans et 10 mois, le Dimanche 8 novembre 2009.

Il y a 8 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Armée canadienne: vidéo raciste et soldats gelés Selon Radio-Canada ((Les militaires enquêtent sur une vidéo à caractère raciste)), Les Forces canadiennes auraient ouvert une enquête concernant une [...]

2011: Jean-Martin Aussant dévoile la plateforme d’Option nationale Le député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, a dévoilé ce matin à Montréal le document de travail [...]

2011: Jean-Martin Aussant dévoilera le programme d’Option Nationale mardi matin à 10h Mardi matin, Jean-Martin Aussant présentera au Québec le programme de son nouveau parti nommé Option Nationale. "Demain 10h00, dévoilement de [...]

2010: Exportation de nos bureaux chefs et centres de décisions Tiré du Journal de Québec, "Nos firmes d'ingénierie sont la proie des Américains". Le gouvernement du Québec est le principal donneur [...]

2010: Les Rayons X célèbrent 115 ans de découverte Google souligne le 115ème anniversaire de la découverte des Rayons X, que l'on connait pour leur utilisation, par exemple, dans [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages