Le dimanche 11 octobre 2009

PolitiqueQuébec

Protection de l’île Charron et parc national des Îles-de-Boucherville

Il ne reste plus que six semaines à la ministre Line Beauchamp pour conclure les négociations

Par Parti Québécois

Les 20,6 hectares de l’île Charron mis en réserve doivent faire partie intégrante du Parc national des Iles-de-Boucherville, non seulement afin de le renforcer, mais également afin d’envoyer un signal clair qu’il y a une réelle volonté de protéger.

Dans l’intérêt collectif et des usagers du Parc national des Iles-de-Boucherville, la députée de Taillon, Marie Malavoy, la députée de Marguerite-d’Youville, Monique Richard, et le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière de tourisme, de faune et de parcs, André Villeneuve, pressent la ministre de l’Environnement, Line Beauchamp, de conclure, avant la mi-novembre 2009, les négociations avec le promoteur Luc Poirier portant sur l’acquisition de l’île Charron afin de l’intégrer au parc national.

Le 18 novembre 2007, la ministre Beauchamp mettait en réserve, pour une période de deux ans, 20,6 hectares de l’île Charron et s’engageait à les intégrer de manière définitive au Parc national des Iles-de-Boucherville. Le 24 novembre 2007, Nicole Ménard, députée de Laporte (PLQ), Simon-Pierre Diamond, ex-député de Marguerite-D’Youville (ADQ), et la députée de Taillon, Marie Malavoy, répondant à l’appel de la coalition formée de Nature Québec, du CRE de Montréal et du CRE de la Montérégie, exprimaient d’une même voix, lors d’une rencontre de presse à l’Assemblée nationale, leur engagement à protéger l’île Charron contre tout développement immobilier. Récemment, soit le 21 avril 2009, la ministre Beauchamp confirmait au député de Berthier, en commission parlementaire, son intention de régler le dossier à l’intérieur de la période prescrite et évoquait même la possibilité d’une expropriation.

Or, à moins de six semaines de la fin de la mise en réserve, la ministre se fait silencieuse. « Aujourd’hui, nous répondons à l’appel de la coalition et réaffirmons notre engagement. La ministre Beauchamp doit nous dire qu’elle mettra tout en œuvre pour conclure le dossier avec le promoteur dans le délai prescrit de la mise en réserve. Il me semble que deux ans, c’est suffisant. J’invite la ministre du Tourisme, responsable de la région de la Montérégie et députée de Laporte, Nicole Ménard, à renouveler son appui en faveur de la protection de l’île Charron et à faire pression sur sa collègue pour qu’elle règle le dossier d’ici les six prochaines semaines. Mes collègues et moi croyons que si la ministre prolonge encore de deux ans la mise en réserve, cette situation aura pour effet de favoriser le promoteur, de mobiliser les fonctionnaires sur une plus longue période et, par conséquent, de coûter plus cher aux contribuables du Québec », a affirmé Marie Malavoy.

« Nous ne resterons donc pas les bras croisés devant la ministre Beauchamp à attendre qu’elle nous informe, à la mi-novembre, qu’elle reconduira la mise en réserve de deux ans. On ne se contentera pas non plus d’une réponse vague du genre “ça s’en vient” comme elle le fait depuis qu’elle est ministre de l’Environnement sur les redevances sur l’eau, un autre dossier où le gouvernement libéral tarde à livrer la marchandise. Elle doit respecter sa parole et, s’il le faut, procéder à l’expropriation », a, pour sa part, souligné Monique Richard.

« Les aires protégées dans la partie méridionale du Québec occupent très peu d’espace et les pressions urbaines se font de plus en plus grandes aux pourtours de la métropole. Les 20,6 hectares de l’île Charron mis en réserve doivent faire partie intégrante du Parc national des Iles-de-Boucherville, non seulement afin de le renforcer, mais également afin d’envoyer un signal clair qu’il y a une réelle volonté de protéger », a conclu le porte-parole de l’opposition officielle en matière de tourisme, de faune et de parcs, André Villeneuve.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Parti Québécois
Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 553 a été rédigé par Parti Québécois il y a 8 ans et 2 mois, le dimanche 11 octobre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Matricule 728 du SPVM: Stéphanie Trudeau est désarmée et suspendue Radio-Canada, à l'occasion d'un reportage exclusif, dévoilait hier soir que la policière du SPVM Stéphanie Trudeau avait usé de force [...]

2009: Les crimes économiques… Après les Vincent Lacroix et les Jones, pourquoi pas les Charest? Les premiers ont détroussé quelques milliers de citoyens et détourné [...]

2009: Au revoir et, surtout, merci! Bon. On a eu droit aux oraisons funestes d’Alain Dubuc, de Marc Casssivi et de Nathalie Petrowski, qui sont, il [...]

2009: Fermeture de l’usine Pratt & Whitney de Longueuil « C’est toute la région de Montréal et le Québec en entier qui paient le prix de l’incohérence et de [...]

2009: Pourquoi la déclaration des pourboires des croupiers se fait-elle maintenant sur une base volontaire? Le député de La Prairie et porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail, François Rebello, déplore le manque de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages

4983string(0) ""