Le mercredi 26 août 2009

QuébecPolitique

Élection partielle dans la circonscription de Rousseau

Nicolas Marceau et Bernard Drainville dénoncent le laissez-faire libéral en matière de santé dans la circonscription

Par Parti Québécois

Depuis 2003, les promesses libérales en matière de santé pleuvent, mais elles tardent à être réalisées. Nous n’avons qu’à penser à l’accès à un médecin de famille, à l’accès à des soins à domicile ou bien à la promesse de régler le problème de financement des services de santé dans la région de Rousseau.

« Depuis 2003, les promesses libérales en matière de santé pleuvent, mais elles tardent à être réalisées. Nous n’avons qu’à penser à l’accès à un médecin de famille, à l’accès à des soins à domicile ou bien à la promesse de régler le problème de financement des services de santé dans la région. Or, les résultats se font attendre et c’est la population qui en paie le prix », a déploré le candidat du Parti Québécois, Nicolas Marceau, qui était accompagné de Bernard Drainville, député de Marie-Victorin et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Santé.

Depuis 2002, la population du nord de Lanaudière et de Rousseau a cru de 8% comparativement à 2% pour la moyenne du Québec. « Le gouvernement libéral connaît ces données et il n’a rien fait pour ajuster le financement et les ressources en conséquence.

« De plus, selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux, la région de Lanaudière se retrouve parmi les dernières au ratio médecins/habitants et encore là, le gouvernement Charest a appliqué la méthode du laissez-faire. Les effets de ce manque de médecins se font sentir à tous les jours ici dans la circonscription de Rousseau. Chaque matin, des dizaines de personnes attendent devant les cliniques médicales dans l’espoir d’avoir accès à un médecin sans rendez vous. C’est une situation inacceptable! », a dénoncé Bernard Drainville.

Nicolas Marceau et Bernard Drainville, qui ont notamment visité le CLSC de Saint Esprit et des résidences pour personnes âgées de Saint-Lin, ont également tenu à souligner les problèmes qui existent en matière de soins à domicile.

« Ce que les aînés de Rousseau souhaitent, c’est d’avoir les services nécessaires pour rester chez eux, aussi longtemps que possible. Or, les besoins en soins à domicile ne sont pas totalement comblés. En effet, non seulement il y a des listes d’attente, mais certaines personnes ne reçoivent pas le niveau de services requis », a déploré Bernard Drainville.

Pour Nicolas Marceau, l’une des causes de ce problème en matière de soins à domicile est le fait que la région est sous financée. En effet, la valeur du sous financement des services de santé frôlait 20 millions de dollars au 31 mars 2008. Autrement dit, la population lanaudoise est privée de 20 millions de dollars de services de santé. Pourtant, le 13 avril 2003, Jean Charest avait promis un ajustement de 87 millions afin de régler l’équité financière. Une autre promesse libérale brisée.

« Comme député, je m’engage à lutter avec mes collègues pour que les Lanaudois(es) puissent obtenir leur juste part de services de santé, je m’engage à vous donner l’heure juste. Le 21 septembre prochain, un vote pour le Parti Québécois, c’est un vote pour les gens de Rousseau », a conclu Nicolas Marceau.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Parti Québécois
Comité électoral de Nicolas Marceau

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 457 a été rédigé par Parti Québécois il y a 7 ans et 11 mois, le mercredi 26 août 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2015: La Tomatina souligne son 70ème anniversaire La Tomatina, c'est l'événement que le célèbre moteur de recherche Google souhaite que vous reteniez aujourd'hui. Pour ce faire, vous [...]

2012: Pauline Marois ne pense qu’à une chose: devenir PM de la province On s'attendrait à un peu plus de respect de la part de la cheffe du Parti québécois (PQ), Pauline Marois, [...]

2009: Les exemples de l’engouement anglomaniaque parisien foisonnent D'un récent séjour à Paris, je retire le sentiment que l'anglicisation de la capitale se poursuit à un rythme soutenu, [...]

2009: Monsieur Charest, vous avez les deux mains sur le volant… prenez vos responsabilités! Le député de Nicolet-Yamaska et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’institutions financières, Jean-Martin Aussant, tient à rappeler au premier [...]

2009: Crimes économiques: il faut passer de la parole aux actes Réagissant à la déclaration du premier ministre du Québec se disant prêt à regarder les peines pour les crimes économiques, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages