Le Dimanche 10 mai 2009

InternationalPolitique

Sarkozy absent de la finale de la Coupe de France!

France ]

Par J.N. Paquet

Le président de la République remet traditionnellement chaque année le trophée de la Coupe de France de football au capitaine du club vainqueur de la finale. Le Président Gaston Doumergue inaugura cette tradition le 8 mai 1927. Tradition que tous les présidents s’attacheront à suivre. Sauf cette année!

“Week-end en famille”

L’Elysée a en effet fait savoir vendredi que Nicolas Sarkozy étant actuellement en séjour au Cap Nègre, dans le Var (où il a fait un discours sur la plage de Nartelle pour la commémoration du 8 mai 1945), et ne pourra pas se rendre au match qui opposera deux équipe Bretonnes, Rennes et Guingamp, dans la compétition la plus importante du football français.

Le Premier ministre François Fillon ne s’y rendant probablement pas non plus, c’est par conséquent Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé et des Sports et son secrétaire d’État, Bernard Laporte, qui remettront la coupe aux vainqueurs. Tout un symbole !

Un pied de nez aux Bretons?

Le 25 avril dernier, Nicolas Sarkozy s’était pourtant bien déplacé au Stade de France, pour remettre la Coupe de la Ligue aux Girondins de Bordeaux, après leur victoire contre Vannes. Et l’an passé, le président Sarkozy avait bien assisté à la finale de la même Coupe de France, qui opposait alors l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain. Et le vainqueur, l’OL en l’occurence, s’était bien vu remettre la coupe par Nicolas Sarkozy.

Bien qu’attendu dimanche à Berlin pour un meeting électoral du parti d’Angela Merkel, la chancelière allemande, le Président français n’avait-il pas le temps de passer par le Stade de France pour l’occasion exceptionnelle de ce soir : pour la première fois de l’histoire, deux clubs de football bretons en finale de la Coupe de France?

Nicolas Sarkozy a t-il eu peur de se retrouver dans un chaudron breton dans lequel les chants bretons, et en particulier l’hymne breton “Bro Gozh ma zadou”, mais également les 20 000 drapeaux bretons blanc et noir “Gwenn Ha Du”, feraient tache pour son image ?

N’oublions pas que c’est le même Nicolas Sarkozy qui avait lancé le fameux : « Qu’est-ce qu’on va foutre dans un centre opérationnel sinistre à regarder un radar? Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte! Derniers jours de campagne dans une salle à voir une carte ! Grand sens politique vraiment! », propos tels que rapportés dans le livre de Yasmina Reza en 2007.

Réactions en Bretagne

Déjà les commentaires des internautes Bretons se multiplient sur internet pour critiquer Nicolas Sarkozy. Echantillon parmi tant d’autres : “Honte à vous Môssieur le Président ! Les Bretons sont fiers et ils vous le feront payer d’une façon ou d’une autre… Ils ont une très bonne mémoire…” disait ce matin Zebreton sur NouvelObs.com. Même opinion de Virens : “Bravo ! oui, bravo sarko – en Bretagne, on s’en souviendra dans les urnes! C’est lamentable, le monarque préfère les W.E. en famille ! sarko aime la France, qui en doute ?” ou encore Fanch56 : “Sarko: Président de tous les Français ? A-t-il encore peur qu’un marin pêcheur l’apostrophe? ou craint-il les sifflets des bretons au stade de France? (…)”

Dans la presse ce matin, on retrouve l’absence du Président à la finale de la Coupe de France, qui est “une véritable faute politique”, estime le quotidien breton Le Télégramme, pour qui “on se demande, bien évidemment, s’il faut y voir une prolongation des relations compliquées que Nicolas Sarkozy entretient avec la Bretagne, l’une des rares régions à ne pas lui avoir donné la majorité présidentielle. Rien dans l’agenda officiel du chef de l’État ne peut expliquer cette soudaine défection”.

Quant-au quotidien Ouest-France, il se contente simplement de dire que “l’absence du président de la République à la remise du trophée est rarissime” et parle d’“une véritable rupture dans la tradition de cette vénérable épreuve”.

Sondage

Et vous ? Quelle est votre réaction à l’absence de Nicolas Sarkozy à la finale de la Coupe de France, ce soir ?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

J.N. Paquet

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 9 articles

Profil: J.N. PAQUET, né en Bretagne en 1977. Romancier, éditorialiste, il tient quotidiennement ou presque un EditoBlog sur www.jnpaquet.fr et sur Twitter. Rédacteur pour des magazines tels que : “AgoraVox”, “LePost.fr”, “Cent Papiers”,…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 610 a été rédigé par J.N. Paquet il y a 5 ans et 5 mois, le Dimanche 10 mai 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International, France, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Le seul fil qui retient encore le Québec au Canada est le NPD Avec mes remerciements à MM. Michel Dion et Gérald McNichols Tétrault pour m'avoir, dans leurs articles et leur [...]

2011: Sommet sur le hockey au Québec en août Le député de Johnson et porte-parole de l’opposition officielle en matière de loisir et de sports, Etienne-Alexis Boucher, accueille favorablement [...]

2011: Gordon Bernstein à l’OQLF Depuis son arrivée à la tête de l’État québécois, Jean Charest nous a amplement habitués aux nominations partisanes, aux conflits [...]

2009: En d’autres mots J’ai récemment affiché dans Internet mon « Manifeste pour un Québec fier ! » La très grande majorité des commentaires sont [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages