Le Samedi 31 janvier 2009

PolitiqueQuébec

1759: Les conséquences pour nous et nos alliés

Les peuples autochtones ]

Par Jean-Claude Pomerleau

La conséquence de 1759? Notre État fut annexé et réduit dans ses capacités d’agir à celui d’un demi-État, avec en perspective l’assimilation.

Une personne sur sept tuée durant la Conquête de 1760 et il se trouve des historiens pour nous dire que ce fut un bienfait. Faut-il s’étonner qu’ils viennent de la Faculté d’histoire révisionniste et collaborationniste de l’Université Laval, située dans cette ville de garnison (mystère de Québec), là où la petite élite locale fait son pain et son beurre avec les forces d’occupation depuis 1759.

Il n’y a pas d’histoire sans géographie: couplez les deux et vous avez la géopolitique. Et une manière de lire la politique pour ce qu’elle est: intérêt, rapports de forces et effectivité. Le reste c’est de la littérature.

Ce qu’il faut comprendre de 1759, c’est que la France défendait ses INTÉRÊTS sur notre territoire. Elle a perdu la guerre (RAPPORT DE FORCE), ce que consacra le Traité de Paris en 1763 (EFFECTIVITÉ). L’État du Québec a perdu la bataille (et non la guerre), mais a gardé un rapport de force suffisamment favorable pour forcer la Couronne britannique à reconnaitre cet État dans ses caractéristiques essentieles (langue, religion et code civil). Ce ne fut pas un “cadeau” comme les historiens révisionnistes le laissent croire.

Par contre, les forces d’occupation anglaises étaient en position de fragilité face à une population locale nombreuse qui aurait pu rejoindre la Révolution américaine, ce qui leur aurait été fatal. C’est l’appréciation correcte de ce rapport de force que consacra l’Acte de Québec de 1774 (EFFECTIVITÉ). Ce statut est une reconnaissance de l’État ontologique du Québec (vous n’apprendrez pas cela à l’université Laval )

La conséquence de 1759? Notre État fut annexé et réduit dans ses capacités d’agir à celui d’un demi-État, avec en perspective l’assimilation. La lutte pour s’affranchir de cette situation aliénante se poursuit toujours sur tout les fronts, y compris celui de la mémoire, dans des rapports de forces très complexes, à la fois contre l’État canadien de l’extérieur et les colonisés et collaborateurs de l’intérieur.

Les conséquences de 1759 pour nos alliés autochtones (32 nations) furent encore plus dramatiques: en signant le Traité de la Grande Paix de 1701, les 32 Nations indiennes avaient lié leur sort à celui de l’État naissant de la Nouvelle-France. Durant tout le temps que ce traité fut effectif, cette alliance a permis aux 70 000 français de contenir la volonté de domination du continent de plus d’un million de colons anglais et aux 32 Nations indiennes de rester maîtres de leurs territoires.

À la suite de la conquête britannique qui a entrainé la destructuration de l’État de la Nouvelle-France, sur lequel ces 32 nations s’appuyaient pour leurs défenses (milices), plus rien ne s’opposait au rouleau compresseur des colons britanniques qui convoitaient leurs territoires. En moins d’une génération après la défaite, toutes ces nations ont perdu leurs bases territoriales ancestrales. Même les Mohawks ont perdu leur territoire quand les Yankees américains ont chassé les loyalistes (leurs alliés) du territoire.1

Ces nations autochtones viendront-elles célébrer leurs dépossessions et leurs mises sous tutelle par une loi de l’apartheid, ou risqueront-elles de se faire traiter de “casseux de party” par le maire Labeaume?

  1. Pour plus d’informations, consultez Le sort des Premières Nations… []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sylvie R. Tremblay Le 31 janvier 2009 à 15h55

    1774-1789 La constituante

    1789-1792 La phase législative

    1792-1795 La convention : chargé de rédiger une nouvelle constitution

    1777 La Fayette arrive en Amerique pour aider les colons contre les Anglais.

    1783 Traite de Paris terminant la guerre d’independance americaine.

    En 1783 Tout le Canada appartient au Québec. Puisqu’à cette époque la Ville de Québec s’appelle Québec et il n’y a pas de province il y a qu’un état qui s’appelle Canada.

    Tout ce qui est écrit sur les papiers de l’époque qui porte la mention Canada, Canada = Québec (d’aujourd’hui). Le nom du Canada a été remplacé par le mot Québec emprunté à la ville de Québec.

    En 1791 Acte Constittutionnel de 1791 pour la première fois on sépare le territoire de l’état du Québec qui s’appelait Canada à l’époque en deux naîtra le bas et le haut Canada.

    Après cet acte ni le Québec ni le Canada n’appartient à l’Angleterre. Les seuls terrains qui appartiennent aux anglais c’est Terre-Neuve et la Baie d’Hudson appelé Fort York, Albany, Rupert.

    Ensuite Le haut Canada(environ 1/15 par rapport à la grosseur de l’état du bas-Canada (Québec aujourd’hui))nous vole l’appellation Canada. Il décide d’appeler le haut Canada, Canada et décide d’appeler le bas Canada soit 14/15 du territoire du Canada, Québec comme la ville de Québec.

    Donc il auraIT FALLU QU’IL CHANGE LES NOMS SUR TOUS LES PAPIERS et documents légaux. Il faut dire qu’à l’époque les canadiens français en majorité ne savait pas lire et c’est l’église catholique qui contrôlait l’éducation et l’information. Et Ils n’ont pas cru bon de nous informer de la chose…

    La Louisianne est cédée à la France en 1800. Louisiane qui à l’époque dans son territoire nord-sud à partir du nord de la Floride jusqu’à Boston environ mais beaucoup plus à l’ouest. Elle commençait vis à vis La Nouvelle Orléans à son niveau est-ouest.

    Donc les québécois ne peuvent avoir été conquis depuis 1759 puisque ni le Québec ni le Canada n’appartenait à l’Angleterre en 1791 lors de l’acte Consitutionnel de 1791 ?

    Mais qu’est-ce qu’ils font les partis avec tout les fonds qu’ils reçoivent pour la recherche ??? Je ne comprend pas comment le PQ et le Bloc peuvent ne pas être au courant de ça ?

    Alors, que moi toute seule sans que cela ai coûté des milliers dollards aux contribuables, je l’ai trouvé ???

    S’ils sont au courant de tout ça pourquoi n’en parlent-ils pas ? Pourquoi ne l’exploitent-ils pas pour faire avancer la cause de l’indépendance légalement et juridiquement ??? Il faudrait faire vérifier tout ces documents par l’intelligensia indépendantiste(les vrais…), les spécialistes en constitution pour démêler tout ça et faire valoir nos droits.

    On n’a peut-être pas besoin de faire l’indépendance on l’est peut-être déjà…

    Ont-ils vendu leur âme au diable fédéral pour quelque dollards ?

    Admettez que c’est tout de même étrange que ni le PQ ni le Bloc n’en aient jamais parlé de 1791…

    Jeanne du Lys
    Souveraineté Autonomiste

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Claude Pomerleau

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 22 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 511 a été rédigé par Jean-Claude Pomerleau il y a 5 ans et 7 mois, le Samedi 31 janvier 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Les peuples autochtones, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Gaz de schiste: Pétition La date limite pour signer cette pétition ((Pour signer la pétition: Demande de moratoire sur l'utilisation de la fracturation hydraulique)) est le [...]

2012: Financement de la CAQ: c’est ça faire de la politique autrement? Selon les données consultées par Option nationale ((Financement par OSBL de la CAQ, Option nationale souhaite un renforcement de la [...]

2011: Internet: le rétrograde CTRC impose la facturation à l’utilisation Encore un exemple où l'État canadien s'ingère dans la vie des citoyens Québécois (mais aussi Canadiens). Le Conseil rétrograde des [...]

2009: La situation du français au Liban Lors du XIIe Sommet de la Francophonie, Louise Beaudoin a été chargée par le secrétaire général de l’Organisation internationale de [...]

2009: André Pratte, ce grand sophiste! Le droit de résister est le moteur du développement historique de la liberté, le droit et le devoir de la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages