Le Samedi 24 janvier 2009

Québec

Crise du logement dans le Nunavik

L'absence d’engagement du ministre Pierre Corbeil à régler le problème est inacceptable

Les peuples autochtones ]

Par Parti Québécois

Le Parti Québécois demande au gouvernement Charest de prendre ses responsabilités et de régler le problème de logement des communautés du Nunavik.

Le député de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations avec les Premières Nations, Camil Bouchard, demande au gouvernement Charest de prendre ses responsabilités et de régler le problème de logement des communautés du Nunavik.

« Selon les données mêmes de l’administration Kativik, données qui n’ont pas été contredites par le gouvernement du Québec, il manque précisément 915 logements au Nunavik. Cela a des conséquences désastreuses sur la qualité de vie des familles, sur leur santé physique et mentale », a déclaré Camil Bouchard.

« La crise du logement chez les Inuits du Nunavik demande une action énergique et ciblée de la part du gouvernement. Hier, en entrevue à Radio-Canada, le ministre des Affaires autochtones, Pierre Corbeil, a refusé de s’engager à régler le problème. S’il ne veut pas s’en occuper, libre à lui, mais pendant ce temps des gens vivent dans la misère. Que la ministre responsable du logement, Nathalie Normandeau, s’en charge et qu’elle intervienne avec vigueur auprès du gouvernement fédéral pour que les sommes nécessaires apparaissent au prochain budget fédéral », a poursuivi le député de Vachon.

M. Bouchard rappelle que la Commission des droits de la personne et de la jeunesse, dans un rapport déposé en 2007, identifiait le surpeuplement des logements comme un des principaux facteurs responsables de la maltraitance envers les enfants. La commission soulignait que l’entente intervenue entre le Québec, le fédéral et la société Makivik en 2005, et qui prévoyait la construction de 275 logements sur cinq ans, « représente, annuellement, un ajout d’une cinquantaine de logements, soit à peine 11 % des besoins. À cet égard, la DPJ de la Baie d’Hudson estime que l’entente ne présente aucune amélioration de la situation, si ce n’est qu’elle permet de maintenir le statu quo ».

La commission demandait « que le ministre responsable des Affaires autochtones et la Société Makivik, en collaboration avec le gouvernement fédéral, offrent des solutions immédiates et adaptées au problème de logement, axées sur le droit des enfants d’être protégés ».

« Ça fait deux ans que le gouvernement a en main ce rapport, il est plus que temps qu’il prenne cette situation au sérieux et s’engage à respecter le droit de ces enfants et de leurs parents à un logement adéquat », a conclu Camil Bouchard.

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Logements au Nunavik - Amériquébec Le 18 mars 2010 à 1h20

    [...] Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes et de relations avec les Premières Nations, Alexandre Cloutier, demande au ministre des Affaires autochtones, Pierre Corbeil, de dire pourquoi son gouvernement a signé une entente à rabais avec le gouvernement fédéral pour faire face à la pénurie de logements au Nunavik. [...]

  2. 2 Jean Paul Tellier Le 18 mars 2010 à 9h28

    Il n’appartient pas au gouvernement du Québec de régler le problème de logement des communautés du Nunavik.C’est une responsabilité constitutionnelle totale du fédéral .Les factures pour les Inuits doivent être payées à 100% par le gouvernement du Canada seul responsable du bien-être des Inuits.Le Québec n’a qu’un rôle de collaborateur/consultant/savoir faire, dans ce dossier.

    Avant le logement ;

    Il faudrait implanter un plan stratégique de planification des naissances pour restreindre la taille des familles,espacer les grossesses.Faire des enfants seulement si on peut les loger,les nourrir et les instruire.

    Il faudrait éduquer les hommes comme quoi une femme c’est pas juste un vagin pour soulager un pénis,ni une exclave servante de chasse/pêche et éleveuse de bébés.

    Les inuits doivent payer des frais à même leurs revenus,l’État fédéral se limitant a un maximun de 50%,incluant les frais de collaboration du Québec.

    Il y a 14 très petits villages éparpillés sur un grand territoire sans lien de transport de qualité/efficacité pour les personnes et les biens de consommation.Il faudrait imposer des regroupements .

    Casser des mentalités de BS.Responsabiliser les inuits comme quoi il est dans leurs intérêts de s’occidentaliser.

  3. 3 Jean Paul Tellier Le 19 mars 2010 à 4h35

    Il appartient exclusivement au fédéral de soutenir le budget annuel du Nunavik comme il le fait pour le Nunavut.

    Voir ; http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/02/20-visite-au-nunavut.qc

    Les citoyens du Nunavik doivent cesser de vivre dans le passé,dans la nostalgie,choisir de se projeter dans l’avenir ;le développement de leur industrie touristique,l’apprentissage de métiers et de professions,le savoir faire des affaires avec les blancs du monde.

    Les inuits instruits,immigrés au Sud devraient revenir au Nord.

  4. 4 Jean Paul Tellier Le 19 mars 2010 à 6h36

    Habitation — Les Inuits du Nunavik n’en peuvent plus!

    Selon le dirigeant de la communauté inuit du Québec, le grand responsable de cette crise est le gouvernement fédéral qui refuse d’assumer ses responsabilités malgré des ententes claires.

    « On veut que le gouvernement du Canada respecte la convention de la Baie James signée en 1975 et qu’il nous aide à construire des maisons », dit Pita Aatami qui considère qu’Ottawa multiplie les « mensonges » depuis 35 ans.

    Suite de l’histoire
    http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/93-politique/19526-crise-du-logement-chez-les-inuits

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Parti Québécois
Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 376 a été rédigé par Parti Québécois il y a 5 ans et 7 mois, le Samedi 24 janvier 2009.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Les peuples autochtones, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vincent Marissal à la défense de son patron Le petit papier du blogueur Vincent Marissal, "Qui a torpillé Duceppe? ((Qui a torpillé Duceppe?))", est simplement risible. Marissal voit [...]

2012: La CAQ en chute libre Je dois commencer par une question. Est-ce que Denis Lessard est imbécile, très imbécile, ou bien il fait seulement semblant [...]

2010: L’acquisition de la centrale nucléaire de Pointe Lepreau sera un fardeau pour le Québec Le Québec et le Nouveau-Brunswick ont renégocié leur transaction pour des installations de production d'électricité. Bien que les deux entreprises [...]

2010: Robert Rumilly, l’homme de Duplessis [D]es élections, ce n’est beau nulle part, mais chez les peuples-enfants […] c’est lamentable. Puissent les colonies africaines être préservées [...]

2010: Station de Mont-Tremblant « Nous sommes particulièrement préoccupés par l’avenir de la station de Mont-Tremblant et nous enjoignons le gouvernement de prendre immédiatement [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages