Le Vendredi 28 novembre 2008

ÉconomieQuébec

Énoncé économique du fédéral: tous les efforts de Charest anéantis!

Encore et toujours des pertes pour le Québec!

Campagne électorale québécoise 2008Canada ]

Par Parti Québécois

La perte d’un milliard de dollars en péréquation annule complètement le règlement partiel du déséquilibre fiscal dont Jean Charest se vante chaque jour depuis deux ans.

La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a réagi vivement à l’énoncé économique du gouvernement fédéral déposé hier. Elle dénonce la perte de 1 milliard de dollars en péréquation que subira le Québec. « Ça vient annuler complètement le règlement partiel du déséquilibre fiscal dont Jean Charest se vante chaque jour depuis deux ans. C’est bien la preuve que quand il n’y a pas de transferts du champ fiscal, le Québec est toujours soumis aux sautes d’humeur du gouvernement fédéral, ” c’est le bon vouloir du Prince!”.

« Le Québec perdra 20 fois plus que les 50 millions évoqués par Monique Jérôme-Forget au sortir de la rencontre fédérale des ministres des Finances, le 3 novembre dernier, deux jours avant le déclenchement des élections. Dans sa mise à jour économique rendue publique le lendemain, elle a omis sciemment d’ajuster le chiffre de la péréquation et de donner aux Québécois le véritable état de nos finances publiques », a affirmé Pauline Marois.

Cette perte majeure pour les finances de l’État s’ajoute aux 11 milliards de dollars d’investissements privés faussement évalués par le gouvernement libéral. Une enquête du Journal de Montréal nous apprenait effectivement que ce sont plutôt 5 milliards de dollars qui sont prévus en investissements privés et non 16 milliards de dollars comme l’affirmaient les libéraux. « Nous nous rendons bien compte que l’énoncé économique de Jean Charest et Monique Jérôme-Forget était un document trompe-l’œil, truffé de données erronées et modifié à des fins partisanes. Il s’agit d’une deuxième manipulation majeure dans un document officiel du gouvernement du Québec », a ajouté Pauline Marois.

Pauline Marois juge que Jean Charest doit être congédié pour sa piètre gestion de l’économie et des finances québécoises. Elle s’engage de son côté à ramener la transparence et la rigueur dans la gestion des finances publiques du Québec. « La gestion des finances publiques exige rigueur, transparence, leadership et compétence. On constate que les libéraux et Jean Charest ont failli à la tâche. Il n’a plus aucun rapport de force avec le gouvernement fédéral pour défendre les intérêts des Québécois. Nous devons congédier ce mauvais gestionnaire ».

Par ailleurs, la chef du Parti Québécois s’insurge contre les attaques perpétrées par le gouvernement conservateur contre les intérêts et les valeurs du Québec. « Contrairement à ce que font tous les pays, il n’y a rien dans ce plan pour relancer l’économie, c’est une attaque contre les valeurs et les intérêts québécois. Il est odieux que Stephen Harper remette en cause l’équité salariale, une valeur fondamentale au Québec. Il nous prouve encore une fois qu’il ne comprend rien au Québec. Seule l’élection du Parti Québécois permettra au Québec de retrouver son rapport de force avec un gouvernement fédéral entêté et qui nuit à son développement. Jean Charest est incapable de reprendre la bataille du déséquilibre fiscal ce qui a des conséquences importantes sur l’avenir du Québec », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Parti Québécois

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 479 a été rédigé par Parti Québécois il y a 5 ans et 9 mois, le Vendredi 28 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Campagne électorale québécoise 2008, Québec, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Commission Charbonneau: Line Beauchamp et Pierre Bibeau au 357C La population du Québec doit aujourd'hui s'attendre à entendre Line Beauchamp à la Commission Charbonneau. Enfin, on sait déjà ce [...]

2008: Voter pour punir Cette campagne ne devait pas avoir lieu. Le parti libéral trônait à l’Assemblée nationale. L’ADQ n’était que l’ombre d’elle-même. [...]

2008: Les conservateurs ont présenté un énoncé idéologique Ce que les conservateurs nous présentent, ce n’est pas un énoncé économique, mais un énoncé idéologique. Or, cette idéologie les [...]

2008: Réaction du Bloc Québécois suite au débat des chefs au Québec Chère Pauline, Réunis en caucus en ce lendemain de débat, nous tous, députées et députés du Bloc Québécois, voulons vous féliciter [...]

2008: Problèmes d’hébergement Vous avez sûrement remarqué ces derniers jours qu'Amériquébec a été hors ligne un certain temps, et que la vitesse de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages