Le Dimanche 12 novembre 2006

PolitiqueQuébec

Une droite péquiste? Oui, ça existe!

L'indépendance du Québec ]

Ameriquebec
Par Martin

Non ce n’est pas une farce, il subsiste bel et biens des partisans de la droite au sein de la grande famille péquiste, aussi divisée et polarisée qu’elle puisse être. Par contre, tout comme moi, plusieurs militants vont jusqu’à cacher leur penchant libéral face à la gestion de l’État et se fondent dans la masse [...]

Non ce n’est pas une farce, il subsiste bel et biens des partisans de la droite au sein de la grande famille péquiste, aussi divisée et polarisée qu’elle puisse être. Par contre, tout comme moi, plusieurs militants vont jusqu’à cacher leur penchant libéral face à la gestion de l’État et se fondent dans la masse qui domine le jeu au Parti Québécois.

Dans la course au leadership, j’ai milité pour André Boisclair afin qu’il puisse tempérer l’aile radicale du parti, permettre une plus grande ouverture aux idées de droite et un plus grand réalisme dans les positions véhiculées au sein du parti. Or, l’enjeu semble extrêmement complexe, presque impossible à réaliser.

On n’a qu’à se rappeler le débat de la nationalisation de l’énergie éolienne où la majorité du Congrès du PQ a voté pour et le chef contre. Cet exemple est susceptible de se répéter de nombreuses fois si le PQ prend le pouvoir aux prochaines élections provinciales, malheureusement. D’autre part, il semble que le Parti Québécois ne se rend pas compte du potentiel électoral que constitue le centre-droit sur l’échiquier politique.

La situation est paradoxale : on a peur de perdre quelques centaines de votes à gauche au profit du parti Québec Solidaire, mais on ne songe même pas aux milliers qui s’envolent en faveur du PLQ. Soyons francs, si le projet de pays que nous proposons aux Québécois n’atteint pas l’approbation de la majorité, c’est que plusieurs citoyens séparatistes ne s’y reconnaissent tout simplement pas.

La démocratie, vecteur primordial du Parti Québécois ne doit pas demeurer aveugle face à ce déséquilibre idéologique et plutôt permettre une divergence d’opinions. Nous ne voulons pas disséquer le modèle québécois. Au contraire, nous désirons, en citoyens responsables, participer à son développement et lui donner une touche de réalité.

9 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Julien Gaudreau Le 12 novembre 2006 à 21h33

    C’est bien et nécessaire, on ne fera pas le pays qu’avec les gauchistes sociaux-démocrates (ce que je suis moi même).

  2. 2 Pat Le 12 novembre 2006 à 22h36

    En fait, moi, je suis ni de gauche, ni de droite…

    Je suis pour qu’on arret de se masturber avec des ideos…

    Que ce soit de gauche ou de droite… si c’est bon pour le Québec, pour la nation et pour l’indépendance, je suis pour.

    Laissons le plaisir de la gauche ideologique marxiste-léninisme aux membres Quebec-Solidaire.

  3. 3 Jean-Félix Le 14 novembre 2006 à 18h17

    Toutes les solutions sont bonnes pour se séparer.

    Qu’on le veuille ou qu’on ne le veuille pas, notre État français, nous l’aurons; nous l’aurons jeune, fort, rayonnant et beau, foyer spirituel, pôle dynamique de toute l’Amérique française. [...] Les snobs, les bon-ententistes, les défaitistes peuvent nous crier, tant qu’ils voudront: “Vous êtes la dernière génération de Canadiens français!” Je leur réponds avec toute la jeunesse: “Nous sommes la génération des vivants. Vous êtes la dernière génération des morts!”» Lionel Groulx

  4. 4 Martin Le 15 novembre 2006 à 0h43

    Si être de la (droite) c’est par exemple libéraliser les heures d’ouvertures des épiceries… hah ben oui je suis de droite!! et au Québec la masse est tellement à gauche dans l’échiquier politique qu’une personne qui fait le juste milieu entre des politiques sociales et de libéralisme économique est traitée de droite! Au Québec, on a une philosophie un peu trop réactionnaires vis-à-vis des progrès économiques. Ce n’est pas en se fermant les yeux et en tentant de se faire accroire que c’est pas ce qu’on est différent qu’on doit pas regarder ailleurs les autres opportunités qu’on oeuvre vraiment pour le bien du futur québécois! La démocratie nait de la diversité d’opinions et de là, j’aillissent les idées. Si on se coupe d’une partie de la vérité aveuglément, on se coupe tout simplement de la réalité.

  5. 5 Janie Le 15 novembre 2006 à 0h32

    Un pays…de droite ? Est-ce vraiment ce que vous voulez ??? Pour ma part, non merci. Je refuse de sacrifier mes positions de gauche contre l’indépendance.

  6. 6 Dave Le 15 novembre 2006 à 0h57

    Mais on es-tu obligé d’être juste de droite ou juste de gauche? Je me considère de centre-gauche même si j’ai parfois des idées de droite…

    Cependant, je crois que la gauche du SPQ Libre devrait quitter le navire du PQ pour l’empêcher de couler.

  7. 7 Dude Le 6 avril 2007 à 14h48

    Salut.

    Je suis de Droite Conservatrice (Mais Centre-Droit économique). Je ne suis personnellement ni Contre La séparation ni contre le Fédéralisme. Par rapport au sujet dont vous parliez, je voulais simplement ajouter ma propre petite touche. Je suis en accord avec ceux d’entre vous qui prônez un équilibre entre Libéralisation du Marché et certaines mesures Sociales. D’abord faut se rappeler que nous sommes au sommet d’un cycle économique en ce moment, augmenter les mesures sociales et augmenter l’imposition serait catastrophique à la création d’emplois et ainsi à la création de richesse au sein de la population québécoise! Les “bornés” (ne prenez cependant pas ce terme de façon péjorative) ne veulent pas s’ouvrir à des Solutions de “Droite”, car ils peuvent ainsi renforcer leur orgueil, préserver leur Gauchisme absolu et tant qu’à moi Snober la population en se considérant en tant que “Guides/Lumières” du peuple. – Nous ne sommes cependant plus dans la Révolution TRanquille-.

    De plus, même en tant que Droitiste, je préfère un gouvernement qui reste critique face à ses idées et qui sache s’ouvrir à de nouvelles solution qu’un autre (comme pendant les années de Triomphe du Centrisme Libéral et Centre-Gauchisme PQiste) qui reste Statu Quo et répète les mêmes erreurs aux mêmes endroits et crée ainsi un cycle de Pareille-Au-Même. C’est ça, selon moi, la vraie raison de votre perte de popularité au sein du Québec. Je veux dire je n’ai rien contre ça, moi j’ai aidé l’ADQ, cependant, vous aurez à changer vos plans!! Les Nationalistes ont passé de notre bord et les Séparatistes sont restés du vôtre, parce que justement les Nationalistes ( et je me considère en tant qu’un d’entre eux )regardent ce qui peut être ou est constructif pour le peuple.

    Voilà chers amis/opposants politiques, que pensez-vous de cela?

  8. 8 Dude Le 6 avril 2007 à 14h52

    Pour les intéressés, voici un test en français afin de vous situer réellement sur l’échiquier politique, que ce soit au niveau Social, POlitique ou Économique. Bonne chance, et j’espère que mon petit commentaire vous fera réfléchir!

    Zarko

  9. 9 Dude Le 6 avril 2007 à 15h27

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

AmériQuébec Amériquébec
Martin

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 90 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 292 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 5 mois, le Dimanche 12 novembre 2006.

Il y a 9 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, L'indépendance du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Cyberpresse et la pub invasive J'invite tous les lecteurs à s'inspirer de mon texte ici pour envoyer un commentaire chez cyberpresse à cette adresse. Mon [...]

2010: Le PQ accuse Hydro-Québec d’outrage au Parlement Le PQ accuse la direction d’Hydro‑Québec de faire un outrage au Parlement. Le député Stéphane Bédard, a présenté hier à [...]

2010: Robert Louis Stevenson aurait 160 ans Robert Louis Stevenson a été un grand écrivain de romans d'aventures. Beaucoup se doivent de lire "L'Île au Trésor", "La [...]

2008: Un enfant, une place en garderie « Même si on vit une crise économique qui est, et qui sera notre principale préoccupation après le 8 décembre, la [...]

Publiez un article sur Amériquébec

Sondage

Le 4 septembre prochain, pour qui voterez-vous?

Voir les résultats

Archives des sondages